Droit au découvert, qui est concerné ?

Quand l’état financier est difficile, la solution plébiscitée par beaucoup de personnes est le découvert bancaire. C’est un moyen rapide de régler le problème de trésorerie même si cela entraîne des frais supplémentaires à verser à l’institution bancaire. Cependant, qui sont réellement les personnes qui ont droit au découvert bancaire ?

 

Découvert bancaire, de quoi s’agit-il ?

Le découvert bancaire est une situation où le client, personne morale ou physique d’une banque est débiteur, c’est-à-dire que le solde de son compte est négatif ou en dessous de zéro. Le montant des débits est supérieur au montant des crédits. On parle de découvert bancaire autorisé quand un client est face à des problèmes financiers, notamment une mauvaise gestion des avoirs, la banque lui accorde alors un crédit vu que le solde du compte courant est au rouge. Lorsqu’un client sollicite une telle opération, l’établissement bancaire n’est pas dans l’obligation d’accepter. En effet, la validation de la demande dépend du profil du client, du bon fonctionnement de son compte et de ses revenus mensuels. Ce n’est donc pas un droit, mais le résultat d’un accord entre la banque et le client. Le découvert autorisé est le fait que la banque accepte que son client réalise des opérations bancaires comme s’il avait de l’argent dans son compte malgré sa situation dans le rouge. Toutefois, le montant du découvert est limité. Au cas où le plafond est dépassé, le client doit payer les frais, mais également d’autres frais supplémentaires. Pour bénéficier de ce service, le client doit faire une demande de découvert lors de la signature du contrat, c’est-à-dire à son ouverture, ou par courrier pendant l’utilisation du compte. Il faut savoir que le découvert bancaire autorisé n’est pas systématique à chaque fois que le compte est sans provisions.

 

Les frais de découvert bancaire

Le découvert bancaire autorisé engendre des frais, et cela coûte vraiment cher. Rien qu’en demandant un découvert, le client paie des frais auprès de l’institution bancaire. Ces frais sont fixés dépendamment du montant demandé. Aussi, elle applique un taux à ce montant, et c’est élevé. Certaines banques en ligne proposent un taux d’intérêt de 8 % alors que les autres facturent un taux de 16 %. C’est pour dire qu’à chaque demande de découvert bancaire, le client est dans l’obligation de verser un montant conséquent à la banque. Mais ce n’est pas tout, le fait de dépasser le plafond autorisé engage aussi d’autres frais qui sont fixés sur la base d’un taux fixé par l’établissement bancaire et suivant la réglementation en vigueur. En cas de dépassement, le taux est de 18 %, mais si c’est une banque en ligne, c’est 16 %. Et ce n’est pas encore fini, outre les frais de découvert bancaire autorisé et le dépassement du plafond, la banque prélève aussi des commissions d’intervention à chaque transaction. Selon la loi, c’est 8 euros à chaque opération.

 

Les personnes concernées par le découvert bancaire

Les clients, personnes physiques ou morales, ayant un compte bancaire courant dans une banque peuvent demander un découvert. Néanmoins, il faut que ce compte soit utilisé pour le versement du salaire. Qu’importe le revenu, il n’y a aucune restriction ou exigence. Ils peuvent à chaque fois faire une demande de découvert par courrier quand ils rencontrent des soucis financiers. Ainsi, le découvert peut être sollicité n’importe quand dès que le compte couvert est débiteur. Mais les personnes en interdit bancaire, celles qui ne peuvent plus faire aucune transaction bancaire, ne sont pas concernées par ce service. Malheureusement, en Hexagone, le découvert bancaire qui n’était au début qu’un crédit temporaire est devenu une habitude, et c’est confirmé par les statistiques. En effet, une enquête a annoncé que plus de la moitié des Français avec un revenu mensuel supérieur à 3 000 euros sont au rouge un mois au moins par an. C’est 60 % pour les personnes avec un revenu entre 3 000 et 1 500 euros et 64 % pour les moins de 1 500 euros par mois. Près de 25 % des Français ayant un compte courant disent être dans le rouge tous les mois : 16 % pour les personnes ayant un revenu mensuel de 3 000 euros et 28 % pour un revenu mensuel moins de 1 500 euros.

 

Cependant, il est réellement possible de sortir d’une situation de découvert bancaire régulière en revoyant globalement les revenus et les dépenses. Les charges fixes (assurance, loyer, électricité/gaz, eau, impôts…) et les charges régulières inévitables (alimentation, déplacements, loisirs, téléphone, Internet…) sont obligatoires, mais on peut mensualiser les dépenses et faire les comptes de manière régulière. Pour les imprévus, prévoir une petite épargne est une bonne idée. Le but est de ne pas être dépendant des crédits et de ne plus dépenser plus que l’on gagne.

Voir aussi :