Développement du travail indépendant : les évolutions possibles

L’avènement des nouvelles technologies a permis l’épanouissement des métiers traditionnels. Il a en outre donné naissance à de nouveaux secteurs d’activités dont l’un des plus connus est le travail indépendant encore appelé freelance.

Avec son développement de plus en plus marqué, plusieurs spécialistes se sont intéressés à son avenir. C’est le cas de l’Observatoire Alptis de la protection sociale. Dans le document titré « Travail indépendant : quel scénario pour la France en 2030 » rédigé par Cécile Désauney et François de Jouvenel et publié en 2017, les spécialistes prédisent quatre scénarios d’évolution possible d’ici à 2030 au travail indépendant dans l’Hexagone. Dans certains scénarios, un très bel avenir est réservé aux travailleurs indépendants tandis que d’autres envisagent des lendemains un peu moins radieux pour le secteur. Découvrons ensemble les différentes évolutions du travail indépendant.

Les différentes évolutions envisageables

À en croire les spécialistes de l’Observatoire Alptis de la protection sociale, les évolutions envisageables pour le secteur du travail indépendant sont les suivants :

  • l’entrepreneur devient le roi et le salarié sera prolétaire ;
  • le travailleur indépendant va endurer les nouvelles conjonctures du marché du travail ;
  • la mise en place d’un nouveau contrat de travail ;
  • et enfin une diversification de l’organisation du travail.

Ces différents scénarii auront respectivement des conséquences qui leur sont propres sur les conditions de vie et de travail des différents acteurs concernés.

L’entrepreneur devient le roi, le salarié prolétaire

Dans ce cas de figure, le travail indépendant va connaître de beaux jours. Les personnes qui vont s’investir dans ce domaine seront sans le moindre doute à l’abri du besoin matériel, car ils pourront profiter d’un climat de travail de qualité ainsi que de nombreux autres avantages (fiscaux, sanitaires, sociaux, etc.)

La seule condition à remplir pour bénéficier de cette opportunité sera de disposer de compétences qui feront de vous un travailleur dont on ne pourrait se passer. En d’autres mots, vous ne serez au chômage que si vous n’avez pas la moindre qualification.

L’indépendance subie résultant d’un marché du travail assoupli

Ce cas de figure est quasiment similaire au précédent. Dans ce cas de figure aussi, le travail indépendant sera un secteur plébiscité par le grand nombre. Néanmoins, à cause de la souplesse du marché du travail, tous les travailleurs indépendants ne pourraient pas vivre de façon décente de leur métier, car la rémunération des missions accomplies ne sera conséquente que pour les travailleurs qui sortent du lot. Les travailleurs ayant des qualifications moindres ne pourraient pas s’en sortir.

Par ailleurs, les avantages sociaux et sanitaires seraient beaucoup moins importants que dans le cas ci-dessus.

Un marché du travail flexible et un nouveau contrat de travail

Dans ce scénario, il est envisagé deux statuts bien précis pour les travailleurs. Il s’agit du statut de salarié et du statut d’indépendant.

Comme dans le scénario précédent, plus un travailleur indépendant sera qualifié, plus sa rémunération sera conséquente. Cela va ouvrir la porte à une prise de conscience des travailleurs indépendants et à l’amélioration, voire la professionnalisation de leurs différentes compétences. En plus, avec des conditions d’exercice du travail très souples, les différents types de travail indépendant vont s’épanouir, mais les indépendants qui ne pourraient pas optimiser leurs aptitudes ainsi que leurs habiletés pour s’adapter seront voués à l’arrière-garde.

Un statut unique du travail

Contrairement au scénario précédent, il s’agit ici de ne pas catégoriser les travailleurs. Pour ce faire, il faudrait créer un statut unique du travail. Ce dernier va englober à la fois ceux qui prennent un salaire, ceux qui travaillent en indépendant et ceux qui font à la fois l’un et l’autre.

Avec ce système, les travailleurs qui ont des compétences dans différents domaines et sont donc polyvalents pourraient gagner beaucoup d’argent. Ce scénario met donc en place des conditions fiscales et juridiques qui encouragent de façon claire à diversifier les compétences pour pouvoir vivre de façon saine.

Que retenir de ces différents scénario ?

Ces quatre différents scénario permettent de réaliser que le travail indépendant dans tous les cas de figure a encore de beaux jours devant lui en France. Mais, pour que le travail indépendant profite à tous ses acteurs, des mesures concrètes et ciblées doivent être prises à la fois par les autorités publiques et par les travailleurs indépendants.

Pour les autorités publiques, il s’agira de mettre en place une législation et des conditions de travail qui rendent le travail plus attractif et surtout aussi intéressant que le salariat. Quant aux travailleurs indépendants, ils devront ajuster leurs compétences aux fluctuations et aux besoins du marché pour mieux s’adapter à la demande et par ricochet, mieux vivre de leur métier.

C’est la conjugaison des efforts de ces deux parties qui donnera la meilleure évolution possible au travail indépendant.