Démarche d’un consultant : qu’est ce que c’est ?

C’est un ensemble de modèles cohérents décrivant les outils et les méthodes utilisées pour la résolution d’un problème posé. La démarche consultant consiste aussi à déployer éventuellement, une équipe d’intervention. De manière générale, elle est articulée en 06 étapes. La première est axée sur l’étude du besoin et permet de savoir qu’elle est situation actuelle du problème. Elle permet de confirmer que le problème tel qu’il a été décrit par le client correspond exactement aux observations faites sur le terrain. La deuxième étape consiste à l’étude fonctionnelle du projet. Il est question de mener des recherches à l’aide de diagrammes, de logiciels et autres. Cette étape vient subdiviser le problème en fonctions.

La troisième étape est la recherche des solutions. Étant donné que le problème a été réparti en fonctions, cette partie consiste à trouver les éventuelles solutions correspondant à chacune d’elles. Dès que les choix seront faits, le consultant pourra passer à l’étape de l’avant-projet. Cette partie est assimilable à un programme test avant la mise en œuvre réelle de la solution. Par exemple à l’aide des modélisations ou des calculs on teste l’efficacité des solutions choisies. Si elles donnent des résultats favorables, on passe à la réalisation d’un prototype. La fin de la démarche est marquée par la comparaison et la validation des écarts entre les résultats obtenus et ceux attendus par le client. Dans l’hypothèse où les écarts sont élevés, il faudra revenir aux solutions choisies pour les modifier. Ou encore, revenir à certains paramètres choisit lors de la modélisation.

Quelles sont les différentes démarches consultant ?

Plusieurs démarches sont utilisées par les consultants. Elles viennent juste donner une direction au travail vu la diversité des problèmes. La méthode cascade est une démarche qui, de manière théorique convient aux domaines dans lesquels le consultant peut intervenir. Du moment que ces problèmes ne soient pas inclus dans les secteurs de l’image ou du créatif. C’est une succession d’étapes pour résoudre les problèmes dans le cadre de la gestion des projets. Ces étapes sont l’analyse, la définition et la mise en place d’un plan d’action, la période de test et la validation du projet (si les tests sont concluants). Cette méthode qualifiée de cascade parce qu’une étape ne peut être traitée sans validation de la précédente.

La deuxième approche est Cycle V, d’origine industrielle. C’est une méthode qui est beaucoup plus utilisée dans le secteur de l’informatique. Elle est articulée en deux éléments dont la première est l’analyse des spécificités techniques et fonctionnelles. La deuxième porte sur les travaux à faire. Le consultant devra élaborer un cahier de charges et veiller à l’application de celui-ci. Cette approche est d’une grande performance, mais devra néanmoins être actualisée pour son utilisation face aux besoins actuels. La troisième approche est l’approche agile dans laquelle le client et le professionnel travaillent en collaboration. Cette approche a pour objectif d’identifier tous les besoins implicites et explicites du client. Ces besoins représentent le point clé de la méthode, car c’est sur leur base que des solutions sont apportées. Depuis les années 60, l’approche LEAN est venue en remplacement au monobloc. Sa marge d’application est plus large que l’approche cascade, car elle inclut les secteurs créatifs. Aussi, son fonctionnement permet de travailler sans que l’étape précédente ne soit pas forcément achevée. La dernière approche est dite Prince 2. C’est une démarche récente qui consiste à évaluer le projet à chaque étape de son avancement. À cet effet, une solution est introduite au début du projet. L’objectif est de minimiser toute apparition de risque et de satisfaire les exigences des clients.

La démarche consultant en portage salarial : que faut-il retenir ?

La démarche consultant dans le cadre du portage salarial est presque similaire à celle d’un commercial. Le consultant ou le salarié porté doit utiliser des moyens efficaces pour avoir des clients. Il doit par exemple faire des prospections physiques ou téléphoniques. Les prospections physiques consistent à contacter les clients par téléphone et leur présenter les différents services proposés. Elles sont dites physiques lorsque le salarié ou le consultant porté se rend dans les locaux de l’entreprise client pour déposer une plaquette commerciale qui détaille l’ensemble des offres. La prospection peut également être digitale. C’est la démarche la plus courante. Elle consiste à envoyer des mails aux clients en leur joignant des documents explicatifs de l’offre de service. Sous une autre acception, la démarche consultant en portage salarial se fait par étape. Dès lors, le salarié ou le consultant porté devra entamer une négociation auprès du client pour trouver un terrain d’attente au niveau du prix. Ensuite, il devra intervenir pour la mise en relation entre l’entreprise en portage salarial et le client. Par ailleurs, il devra s’occuper de la gestion administrative, de la facturation et entretenir le client de façon régulière pour renouveler sa confiance.