DEMANDEUR D’EMPLOI ET ENTREPRENEUR : COMMENT FONCTIONNE LE CUMUL ?

En France, de nombreux demandeurs d’emploi souhaitent se lancer dans un projet entrepreneurial, histoire de s’assurer des revenus plus ou moins stables. Toutefois, trouver un équilibre entre les deux peut être difficile, si l’on ne s’y prend pas de la meilleure manière. Demandeur d’emploi et entrepreneur, voici comment quelques cas de figure que vous pouvez envisager.

Demandeur d’emploi et micro-entrepreneur : comment trouver l’équilibre ?

Lancer sa propre activité pendant que vous demandez du travail peut sembler impossible de prime à bord. Pourtant, il y’a de nombreux avantages à cumuler ces deux statuts. Avant toute chose, il est important de préciser que le travailleur indépendant ou consultant démarre son activité après avoir été salarié dans une entreprise. De ce fait, Pôle Emploi prévoit des dispositions pour permettre à un salarié de quitter son emploi en toute sécurité, dans le but de créer sa propre activité.

Le statut de demandeur d’emploi est donc adapté pour ces personnes qui sont prêtes à tout abandonner pour se lancer dans un projet qu’ils estiment plus grand. Grâce à ce statut de demandeur d’emploi, vous pouvez percevoir des allocations chômage, histoire de subvenir à vos besoins, le temps que votre nouvelle activité démarre. En effet, il n’est jamais facile de générer des revenus alors que l’on est au chômage, raison pour laquelle Pôle Emploi verse des allocations chômage aux jeunes entrepreneurs, histoire de garer un semblant de normalité dans sa vie.

De plus, il n’est pas certain que l’activité que l’on souhaite lancer perdure dans le temps, ni même qu’elle sera suffisante pour générer un salaire conséquent. Toutes ces éventualités peuvent rendre difficile l’obtention de la trésorerie nécessaire à la réalisation et au développement de l’activité.

Si vous avez le statut de demandeur d’emploi, vous avez la possibilité de créer votre entreprise tout en conservant les allocations chômage. Il y’a un peu plus de 5 ans ce cumul, n’était autorisé que sur une période maximale de 15 mois dès le versement de la première allocation. C’était le cas pour les autoentrepreneurs seniors de plus de 50 ans. Mais depuis le 1erjanvier 2014, il est tout à fait possible de cumuler le statut de demandeur d’emploi à celui de jeune entrepreneur, sans que l’un n’empiète sur l’autre.

Cependant, il est évident que vos revenus d’auto-entrepreneurs ainsi que les allocations chômages cumulés ne saurent être supérieurs au montant de votre salaire quand vous étiez salarié. Mais tout dépend de la nature de l’activité et de comment vous la gérez. Une fois que vous avez créé votre entreprise, vous pourrez toujours bénéficier du maintien des allocations d’aide au retour à l’emploi (ARE), dans sa totalité ou de façon partielle. Si l’entreprise que vous avez créée ne dégage pas de revenue dans les premières années, l’ARE sera conservé dans son intégralité. Dès lors que l’activité commencera à porter ses fruits, alors les allocations d’aide de retour à l’emploi seront versées de façon partielle.

Un des plus gros avantages, c’est que vous pouvez bénéficier d’une formule d’exonération des charges sociales, et ce sur une année. Ce dispositif a été mis en place par l’ACRE (Aide aux Créateurs et Repreneurs d’Entreprises). Vous pouvez également profiter de ce dispositif pour percevoir vos allocations chômages sous forme de capital à investir dans la création de votre entreprise.

Tout compte fait, il est possible de créer son activité tout en possédant le statut de demandeur d’emploi. De plus ce cumul vous donne droit à des avantages considérables qui peuvent vous aider à mettre en place votre entreprise en toute sérénité.

Demandeur d’emploi et portage salarial : comment fonctionne le cumul ?

Pour les in dépendants en portage salarial, le cumul est encore plus simple à réaliser. Ces derniers ont la possibilité de percevoir des indemnités versées par Pole Emploi tout en démarrant une nouvelle activité. En effet, le portage salarial est une forme de travail adaptée pour les travailleurs indépendants et consultants. De ce fait, ils peuvent percevoir des allocations chômage pour compenser une activité réduite. Dès lors que le travailleur en portage salarial entame sa première mission, il pourra recevoir un complément d’allocation et de ce fait prolonger ses droits à l’indemnisation.

Si vous avez le statut de demandeur d’emploi et que vous souhaitez démarrer une activité en portage salarial, vous devez savoir qu’il est absolument possible de cumuler les deux, tout en continuant de percevoir vos allocations chômage.

Démarrer une activité en tant que demandeur d’emploi est désormais possible. Pôle Emploi a mis en place des dispositifs donnant droit au versement des allocations chômages à ces personnes dans le but de démarrer sereinement cette nouvelle activité.Mais en cas de rupture de contrat avec la société de portage salarial, le travailleur porté peut tout simplement s’enregistrer à Pole Emploi en tant que demandeur d’emploi.

Voir aussi :