CV mensongers : Comment réagissent les recruteurs ?

Décrocher le travail de vos rêves ou trouver simplement un boulot décent peut être un parcours difficile. Afin d’augmenter les chances d’être recruté, certains sont tentés de rédiger des CV mensongers. Mais cela ne va pas sans risques.

CV mensongers : de la difficulté à passer les mailles du filet

Il est assez courant pour les recruteurs de voir des CV qui sont embellis par des informations inexactes. Les recruteurs sont des personnes qui sont formées et expérimentées pour la détection de cas de mensonge. Il faut savoir que si une entreprise confie à un recruteur la tâche de trouver des employés, elle compte sur sa perspicacité et sur sa capacité à dénicher la perle rare. Cette perle rare n’est pas seulement une personne qui dit avoir toutes les compétences, mais dont l’expérience correspond fidèlement à ce qui est mentionné sur le CV. Ainsi, en choisissant l’employé idéal, le recruteur s’assure que les déclarations de ce dernier sont conformes à la réalité. Il existe des simples moyens de savoir si des déclarations écrites sur un CV sont conformes à la réalité. Même si vous parvenez à traverser l’étape de la présélection, il sera difficile lors de l’entretien de cacher les mensonges.

Selon la nature de l’information fausse qu’un candidat donne sur son CV, il peut être assez aisé de vérifier sa véracité. Si par exemple le mensonge porte sur des diplômes, il est facile de s’assurer que le candidat a réellement obtenu le diplôme. Il en est de même pour les mensonges portant sur l’expérience professionnelle. Un simple coup de fil à l’ancien employeur permet de vérifier les dates portées sur le CV. Ainsi, mentir sur son CV c’est courir un grand risque d’être découvert.

Pourquoi est-ce tentant de mentir sur un CV ?

La raison principale pour laquelle on peut être tenté de mentir sur son CV est que l’on veut parvenir à décrocher un entretien. Si l’objectif visé est bon, le moyen par contre peut être totalement réprouvé. En mentant sur son CV, on cherche à camoufler les imperfections de notre parcours. En général, en choisissant de mentir sur les années d’expérience, on cherche à paraître plus expérimenté que l’on ne l’est afin de frapper à l’œil du recruteur. On veut ainsi cacher les éventuelles périodes de chômage.

Certaines personnes mentent sur leur maîtrise de certaines tâches ou sur leur niveau de responsabilité afin de paraître compétentes. Si cela peut-être un coup tentant, il faut savoir cela entraine des conséquences dès que vous êtes découverts.

Créer un CV mensonger : le risque de ne plus être pris au sérieux

Lorsqu’un recruteur détecte qu’il y a un mensonge dans un CV, la première sanction qui n’est pas directement visible par vous est la perte de votre crédibilité. En effet, vous ne passez plus pour une personne sérieuse. Si vous êtes passé par un cabinet de recrutement, il faut savoir que votre CV peut être mis sur liste noire selon la nature du mensonge. Un mensonge sur CV peut être anodin, mais aussi avoir de graves conséquences sur le futur.

Comment faire un CV sans mentir et être attractif ?

Afin de ne pas être classé comme un fraudeur, il convient de faire un CV le plus conforme à la réalité qui soit. Il ne s’agit pas d’être plat dans sa présentation ou dans sa rédaction. Il faut au contraire rendre attractifs son parcours et sa singularité. Au lieu de transformer les années de chômage en période d’inactivité, il est possible de suivre des formations ou de développer des compétences dans le cadre du bénévolat ou de la participation à certaines activités associatives. Cette période sera ainsi entièrement capitalisée grâce à la plus-value que vous lui aurez donnée. Vous pourrez écrire quelque chose de vrai et de constructif au lieu d’écrire quelque chose qui vous discréditera.

Une autre chose que l’on peut faire pour construire un CV conforme à la réalité est de ne pas oublier de récupérer des documents qui peuvent servir de preuves lors de vos recherches d’emploi. Si vous avez travaillé en freelance par exemple, pensez à collecter des documents qui peuvent soutenir votre CV. Si pendant une bonne période vous avez été au chômage parce que vous êtes mère d’enfant, il ne faut pas saturer cette période en créant un emploi que vous n’avez pas occupé. Il est plus convenable de signaler que pendant cette période vous vous occupiez de votre enfant. Vous pourrez par la même occasion mettre en avant voter amour pour les enfants et leur éducation, ce qui peut être particulièrement intéressant si vous voulez occuper un poste dans une crèche par exemple. Il faut donc savoir tirer des situations que nous traversons des expériences qui peuvent nous être utiles pour davantage nous promouvoir sur le marché de l’emploi. Cela rendra notre CV crédible, authentique et singulier.

Voir aussi :