Vous venez de faire valider votre projet professionnel et vous souhaitez désormais suivre une formation professionnelle.

Autrefois réservé aux salariés, le compte personnel de formation est accessible à tous les individus présents sur le marché du travail y compris pour les salariés en portage salarial.

Chaque salarié, demandeur d’emploi ou indépendant peut demander à se faire financer sa formation au titre du CPF. Cela la situation du demandeur, les modalités pour avoir recours au CPF diffèrent.

Pour les salariés par exemple, l’employeur peut compléter le nombre d’heures par abondement. Cependant, la prise en charge financière peut ne pas être complète, la salarié étant par conséquent obligé de payer le reste à charge.

Nous nous sommes intéressés ici aux indépendants qui souhaitent utiliser leur CPF pour suivre une formation professionnelle entre deux missions de portage salarial.

 

Le CPF et portage salarial

Le portage salarial offre un statut de salarié aux consultants portés, ils peuvent ainsi bénéficier du compte personnel de formation. Le processus est identique à celui appliqué aux salariés de droit privé à savoir une accumulation des heures sur leur CPF.

En tant que salarié, vous cumulez 500 € sur votre CPF chaque année pour un travail à temps plein et ce avec un plafond 5000 €. Si vous êtes un salarié non qualifié, vous cumulez 800 € sur votre CPF chaque année avec un plafond de 8000 €.

se_former_en_portage_salarial4 mois d’ancienneté à temps plein à un régime sont nécessaire pour bénéficier du CPF. A noter que ces heures continuent d’être engrangées pendant un congé maternité ou paternité, de maladie professionnelle ou d’accident du travail.

L’un des points bloquants du CPF pour les salariés portés est que la plupart de ces formations sont des formations diplômantes. Leur durée excède de beaucoup les 150 heures ce qui oblige donc à trouver des financements complémentaires.

On peut ajouter à cela le taux de financement horaire qui diminue d’année en année. Et c’est sans compter sur un grand nombre de formations inaccessibles en continue.

Mais le plus gros défaut de ce dispositif repose essentiellement sur le fait que les domaines de ces formations n’ont que de très peu de choses en commun avec les besoins des consultants en portage salarial.

En effet, les consultants portés ont principalement besoin d’accroître leurs compétences dans des domaines comme la communication, le conseil aux entreprises, l’informatique ou le webmarketing, et non pas pour obtenir un diplôme.

 

Le CPF pour les indépendants :

Les comptes des travailleurs non-salariés (travailleurs indépendants, freelance, artisans, commerçants, micro-entrepreneurs, professions libérales, conjoints collaborateurs) sera alimenté en 2020 au titre des activités de 2018 et 2019. Il faudra donc encore patienter une année pour voir votre compte personnel de formation alimenté.

En attendant, voici les différents organismes qui vous permettront de mettre à profit votre CPF.

Le fond interprofessionnel de formation des professionnels libéraux, FIF PL :

Les formations sur les bonnes pratiques proposées par QRP peuvent être remboursées partiellement via ce dispositif.

L’association de gestion et financement de la formation des chefs d’entreprise, AGEFICE :

Ce financement est accessible aux chefs d’entreprise et dirigeants non salariés. Le montant maximum pour une année civile est de 1200 €, à l’exception des diplômes d’État et des formations inscrites au Répertoire Nationale des Certifications Professionnelles (RNCP), le montant annuel sera alors de 2000  €.

Le fond d’assurance formation des chefs exerçant une activité artisanale, FAFCEA :

Cette association aide au financement des formations professionnelles continues pour les artisans, conjoints collaborateurs et associés.

Les secteurs représentés sont : l’Alimentation, le Bâtiment, La Fabrication et Services.

 

Les avantages du CPF en portage salarial :

Vous l’aurez compris, le CPF est un dispositif peu en adéquation avec les besoins des consultants en portage salarial.

Cependant, il est tout à fait possible de mettre à profit un CPF pour réaliser une action de formation ou un bilan de compétences ou encore une VAE demandée via votre employeur (la société de portage).

Cela peut être un véritable coup de pouce car non seulement les coûts pédagogiques et votre rémunération seront pris en charge, mais également vos frais annexes ( frais de transport, de repas, d’hébergement).

Il faut également noter que la société de portage peut décider d’abonder vos heures de formation sur votre CPF comme elle le ferait pour un compte épargne d’entreprise. Tous les mois, le consultant porté retrouve ses heures travaillées dans le mois, elles représentent le capital CPF.

Un consultant en portage salarial peut choisir de défiscaliser des honoraires de formation, dans ce cas, il finance lui-même sa formation sur ses propres fonds. Les factures de l’organisme de formation pourront lui être remboursées en tant que frais professionnels. Dans tous les cas, il est important de se faire conseiller par sa société de portage salarial.

 

Le financement de la formation pour un consultant porté :

financement_formation_portage_salarial

 

Le coût de la formation professionnelle sera pris en charge au prorata du nombre d’heures acquises selon des barèmes de financement horaire définis par l’organisme collecteur, l’OPCA.

C’est cet organisme qui décide si la prise en charge de la formation est partielle ou total.

Enfin, sachez que des parcours de formation internes peuvent être suivis dans le cadre d’un portage salarial. Vous pourrez utiliser vos droits et suivre une formation qui répond à vos besoins en terme de d’élargissement des connaissances.