Consultant: comment anticiper sur les périodes d’inactivité ?

L’activité de consultant n’est pas toujours de tout repos. Il faut gérer diverses situations, y compris les périodes de forte activité et des périodes moins favorables. En tant que consultant et indépendant, la baisse d’activité fait partie du cycle normal de votre profession. Il faut donc être en mesure d’anticiper ces moments afin de rester à flot.

Savoir identifier les périodes d’inactivité

L’une des premières choses qu’il faut faire pour anticiper les périodes d’inactivité est de mener une observation. En effet, selon le secteur d’activité dans lequel vous évoluez, il peut arriver une période durant laquelle les affaires sont moins rentables. Identifier ces périodes vous aidera à faire des prévisions. Si par exemple vous travaillez dans le secteur du voyage, il faut savoir que les périodes les plus fastes sont les périodes de vacances et les périodes estivales. Cela est dû au fait que pendant les grandes vacances, plusieurs personnes sont prêtes à dépenser pour profiter de moments de détente, après une année intense. À ce moment, votre activité peut se trouver à son maximum, en termes d’entrées financières. En dehors de ces périodes, l’activité peut connaitre une baisse drastique de revenus. Il faut donc faire une observation de cela pour pouvoir anticiper sur les périodes d’inactivité.

Et si on est nouveau dans le secteur ?

Une des meilleures façons d’anticiper sur les périodes d’inactivité quand vous êtes nouveau consultant est de se rapprocher de ceux qui vous ont devancé. L’expérience de ces professionnels peut vous aider sous deux aspects en particulier.

Premièrement, ils peuvent vous aider et vous informer sur les périodes réelles d’inactivité. Cette information peut être très capitale. En effet, contrairement à une observation de novice, les avis des plus expérimentés vous aideront à savoir si votre activité baisse à cause du cycle de l’activité ou si elle baisse à cause des problèmes de stratégie. Deuxièmement, l’expérience des anciens peut vous être communiquée. Il ne faut pas forcément attendre d’être dans la tourmente pour vous rapprocher de ceux qui vous ont précédé. Ils peuvent vous servir de mentors et de conseillers.

Utiliser la communication pour relancer son activité

S’il est vrai qu’il y a des périodes moins fastes dans l’activité de consultant, il est cependant possible d’utiliser les outils de communication pour anticiper sur les périodes d’inactivité. En utilisant les outils mis à votre disposition par les technologies de l’information, vous pouvez communiquer sur vos produits et services. Les clients qui n’ont pas entendu parler de vous pourront alors effectuer des commandes, ce qui augmentera vos possibilités de faire du chiffre pendant les périodes moins favorables.

Développer une politique commerciale permettant de décrocher des contrats sur le long terme

Les missions ponctuelles sont courantes chez les consultants. Elles permettent en un laps de temps de gagner de l’argent qui sera utile pour la suite. Mais gagner des contrats ponctuels n’est pas une solution viable sur le long terme. Il faut penser à signer des contrats qui peuvent soutenir l’activité pendant les périodes creuses. Faites-vous donc connaitre auprès de potentiels clients qui peuvent vous assurer des revenus constants et fréquents.

Par exemple, si vous avez développé une activité dans le secteur des loisirs et des voyages, envisagez de faire des offres aux entreprises pour que les employés qui voyagent en période creuse bénéficient de réduction. Trouvez un argument marketing qui incitera l’entreprise à signer avec vous un contrat qui vous assurera des revenus en période d’inactivité notoire. Vous pouvez également penser à une formule qui permettrait un paiement progressif étalé sur toute l’année. Ainsi, que la période d’activité soit favorable ou pas, vous avez la possibilité de toucher une somme d’argent qui peut bien vous être utile.

Le portage salarial : une solution pour avoir des revenus constants quelle que soit la période

De plus en plus à la mode, le portage salarial permet au consultant d’anticiper sur les périodes de baisse d’activité. Le principe du portage salarial est simple. Un consultant réalise des missions sous l’égide d’une société de portage. La société de portage lui garantit un salaire, ainsi que tous les moyens de travail nécessaires à la réalisation de sa mission. Le consultant perçoit un salaire qui lui permet d’avoir un revenu constant. Le portage salarial se pose donc comme une solution favorable qui permet d’anticiper les baisses d’activité, ainsi que les périodes d’inactivité.

Se former ou prendre des vacances pendant les périodes d’inactivité

Travailler est un moyen efficace pour générer des revenus afin de subvenir à ses besoins. Mais pour faire face aux périodes d’inactivité, il faut trouver comment les gérer. Vous pouvez en profiter pour vous faire former ou simplement pour vous détendre. Les vacances peuvent donc être bénéfiques, pour une relaxation ou l’acquisition de compétences.

Toutes ces choses contribueront à partir du bon pied quand votre activité sera en période favorable.