Des femmes plus nombreuses dans l’entrepreneuriat

Créer une entreprise est toujours une aventure qu’il n’est pas aisé à réaliser. Les obstacles et les embûches sont nombreux. Pendant de nombreuses années et dans tous les pays du monde, les femmes ont souvent été minoritaires à oser l’aventure entrepreneuriale. Quelle est alors la situation de l’entrepreneuriat féminin à l’échelle mondiale ?

Des femmes de plus en plus prêtes à entreprendre

Voir des femmes qui créent des entreprises devient courant. Par le passé, l’entrepreneuriat semblait être une activité destinée aux hommes, mais on assiste ces dernières années à une forme de boom, une montée des femmes entrepreneurs. Le phénomène concerne toutes les régions du monde. Ainsi, que l’on soit en France ou au Kenya, en Corée ou au Brésil, le phénomène des femmes chefs d’entreprise ou entrepreneur en général est de plus en plus croissant. Elles sont aidées par la conjoncture et une simplification des procédures entrepreneuriales. Le profil de ces femmes entrepreneuses est divers tout comme les secteurs d’activité dans lesquels elles se lancent.

Les secteurs dans lesquels les femmes entreprennent le plus

Si par le passé, les femmes créaient des entreprises dans des secteurs qu’on leur estimait dévolus, on assiste aujourd’hui à une diversification des activités entrepreneuriales des femmes. Ainsi, tous les secteurs d’activité sont investis par la gent féminine. Il n’y a donc plus de domaines qui semblent réservés aux hommes. Le secteur tertiaire connaît une augmentation du nombre de femmes entrepreneurs. Ainsi, de plus en plus de femmes sont des coaches et des consultantes. Elles participent à améliorer la qualité de vie des hommes. Elles proposent également leurs services aux entreprises. Ces services sont en général fondés sur les compétences acquises pendant leur formation ou lors de diverses expériences professionnelles.

Inciter les femmes à entreprendre, une condition d’amélioration de leurs revenus

Dans toutes les organisations internationales et au niveau des États, des mesures incitatives sont mises sur pied pour favoriser l’entrepreneuriat féminin. Cet indicateur montre que l’importance accordée à l’entrepreneuriat des femmes est croissante. Cela montre également qu’à l’échelle mondiale, la prise de conscience de l’entrepreneuriat féminin est un moteur de développement et de prospérité des nations. Il faut savoir que le salaire des femmes demeure plus faible que celui du sexe opposé pour le même poste occupé, c’est surtout le cas en France. En se lançant dans l’entrepreneuriat, les femmes peuvent prétendre à plus de revenus et à des salaires de meilleure qualité.

L’importance de se faire accompagner

Le chemin pour devenir entrepreneur est plein de risques qu’il faut bien cerner afin de limiter les pertes. La formation est donc un levier important qui peut soutenir l’entrepreneuriat féminin. Comprendre la législation, déchiffrer le statut fiscal de l’entrepreneur et connaître les risques à prendre sont entre autres les éléments qui peuvent être utiles afin de booster l’entrepreneuriat féminin. Se faire accompagner est une bonne initiative lorsque l’on veut lancer une entreprise, et ce, qu’importe le pays. Les femmes sont à la quête de savoirs qui peuvent les aider à réussir leur projet entrepreneurial.

Dans de nombreux pays en Afrique, des séminaires et des conférences sont organisés pour donner les outils adéquats aux femmes afin qu’elles puissent transformer leur idée et rêve d’entreprise en réalité. Grâce à ces formations, le niveau de professionnalisme augmente, et l’on assiste à l’émergence d’entreprises dirigées par des femmes.

En Europe, grâce aux séances de coaching et aux formations à la carte, les femmes peuvent compter sur l’expertise d’hommes et de femmes aguerris pour bâtir et pour faire vivre leur entreprise. Beaucoup de conditions sont donc réunies pour faire de l’entrepreneuriat féminin un levier important de l’économie dans les États.

Femme et entrepreneuriat : pourquoi ne pas se laisser tenter par le portage salarial ?

Un des moyens qui peut favoriser l’entrepreneuriat féminin en France est le statut de porté. Les entreprises de portage salarial sont de bons moyens de s’essayer en tant qu’indépendant et de tester une niche ou un marché. En effet, avant de devenir entrepreneur à proprement parler, il est possible de fonctionner en indépendant. Cette option n’est pas valable seulement pour les hommes. Les femmes qui désirent entreprendre peuvent commencer par la case portage salarial. Le travail consistera principalement à réaliser des missions de prestation pour des clients, mais sous la couverture d’une entreprise de portage qui assurera des avantages personnalisés. Cette entrée dans une entreprise de portage salarial sera en même temps une occasion pour apprendre les rouages de la gestion d’entreprise. Passer par une entreprise de portage salarial constitue également une mise en situation assez intéressante afin de développer des aptitudes qui permettront aux femmes de devenir des entrepreneurs aguerries capables de faire face aux défis imposés par le monde entrepreneurial.

L’entrepreneuriat féminin est donc en croissance et mérite d’être soutenu afin de booster l’économie globale.

Voir aussi :