Comment se lancer dans une carrière de consultant ?

Vous avez une certaine expérience dans un domaine particulier ? Vous avez envie d’apporter votre expertise au sein d’une entreprise ?
Alors, vous êtes peut-être prêt à devenir consultant.

Dans le cas contraire si vous n’êtes pas prêt à devenir consultant indépendant des sociétés peuvent vous aider à trouver un emploi de consultant.

Voici nos conseils pour bien démarrer votre carrière de consultant.

Identifiez votre domaine d’expertise

Soyez honnête au sujet de vos forces et de votre expertise – et considérez les forces en dehors de votre objectif.

Posez-vous trois questions pour identifier votre créneau :

 » Est-ce que j’ai un point de vue unique ?  »
 » Ai-je l’expérience nécessaire pour faire autorité dans ce domaine ?  »
 » Y a-t-il une demande pour ce service ?  »

En tant que consultant, vous devez être organisé, motivé et capable de bien définir les limites.
Avant d’accepter votre premier client, évaluez votre capacité à répondre à ces demandes.

Vous pouvez identifier le créneau idéal, mais si vous ne pouvez pas respecter les délais impartis ni gérer un cycle de facturation, vous n’êtes peut-être pas prêt à devenir un consultant.

Pour trouver votre spécialité de conseil, considérez les domaines dans lesquels vous excellez au travail, les projets qui vous ont valu une note élevée dans les évaluations de performances ou les loisirs que vous maîtrisez en dehors du bureau.
Vous devez également prendre en compte ce que vous aimez – si vous faites ce travail à plein temps, il faut que ce soit une activité qui vous passionne.

Fixez des objectifs

Fixer des objectifs vous permet de savoir sur quoi vous travaillez. Voulez-vous que cela reste un projet secondaire ? Espérez-vous en faire une activité à temps plein ? Voulez-vous embaucher des employés un jour ?
Répondez à ces questions et planifiez en conséquence.

Une fois que vous avez défini les objectifs généraux de votre entreprise, concentrez-vous sur vos besoins les plus immédiats.
Pour ce faire, assurez-vous que vos objectifs sont SMART :

  • Spécifique : définissez clairement ce que vous voulez accomplir
  • Mesurable : identifier les cibles et les jalons pour suivre les progrès
  • Atteignable : garder les objectifs réalistes et gérables
  • Réaliste : fixez des objectifs qui correspondent à votre modèle d’entreprise
  • Temporellement défini : identifiez les délais pour vos objectifs

Au fur et à mesure que votre activité de conseil se développe, vos plans évolueront également.
Révisez vos objectifs SMART mensuellement ou trimestriellement et ajustez-les si nécessaire.

Choisissez un marché cible

Une fois que vous avez identifié votre créneau, précisez qui est votre public cible.
Concentrez-vous sur votre marché cible en répondant aux cinq questions suivantes:

Où se trouve mon public cible ? (Allez-vous uniquement servir des clients locaux ? Accepterez-vous des clients nationaux ou régionaux ? Excluerez-vous des clients internationaux ?)
Quelle est la raison qui les a poussé à chercher un consultant ?
Qui sont vos plus gros concurrents et comment se comparent vos services ? (Qu’est-ce qui vous distingue ?)
Est-ce que je cible les start-ups elles-mêmes, les responsables des ventes ?  » (Allez-vous contacter des entreprises ou passer par une société de portage ?)

En précisant qui est votre client et ce qui est important pour lui, vous pourrez fournir un service supérieur et atteindre les clients qui recherchent vos compétences.

Définissez vos tarifs

Décider du montant que vous facturez à vos clients peut être la partie la plus difficile lorsque l’on se lance en tant que consultant.
Il est tentant de facturer moins que ce que vous valez, car vous n’avez pas encore prouvé vos résultats.

Recherchez les consultants en poste dans votre région pour connaître leurs tarifs.
Et si vous avez choisi d’être consultant en portage salarial, n’hésitez pas à faire une simulation de salaire.

Une fois que vous avez décidé du montant à facturer, déterminez comment vous facturez les clients et acceptez le paiement.
Pour gérer votre comptabilité, plusieurs solutions s’offrent à vous si vous êtes indépendant.
Vous pouvez la gérer vous-même avec un outil (tableur, logiciel de comptabilité, application,…) ou bien confier cela à un expert comptable.

Si vous avez choisi la sécurité en optant pour le portage salarial, vous n’aurez rien à faire, car c’est la société de portage qui gère toute la partie administrative.

Savoir quand dire  » non « 

Au début, il est facile de dire  » oui  » à chaque client et à chaque demande.
Maintenant plus que jamais, vous souhaitez que votre travail soit de grande qualité, organisé et gérable. Voilà pourquoi il est essentiel de savoir dire non.

Si dire oui à un nouveau client signifie que le travail de votre client actuel va en souffrir, dites :  » J’aimerais répondre à vos besoins, mais avec ma charge de travail actuelle, je ne pense pas pouvoir vous accorder l’attention que vous méritez. J’aurais plus de disponibilité au prochain trimestre. Puis-je vous contacter pour voir si cela est toujours d’actualité ?  »

Les clients potentiels apprécieront votre honnêteté et vous pourrez ainsi maintenir un travail de qualité à une cadence qui ne menace ni votre santé mentale ni la satisfaction de la clientèle existante.

Il peut également être difficile de refuser des missions qui ne correspondent pas à votre domaine d’expertise.
Soyez honnête lorsque vous ne pouvez pas répondre aux besoins d’un client potentiel et soyez proactif pour le présenter à quelqu’un qui le peut.