Comment facturer votre client en portage salarial ?

 

Différents  modèles de facturation

Le portage salarial tolère différents modèles de facturation. Le Tarif Forfaitaire qui est un mode de rémunération à la prestation en est un. Ce modèle fixe un prix de prestation dans la globalité. Peu importe le temps passé à la réalisation de la prestation, la facturation ne se base que sur la production finalisée.

Le THM (Taux Horaire Moyen) est la fixation de la rémunération par heure de travail.Même si ce modèle est rare en portage salarial, il peut toutefois être utile. Le Tarif Journalier de Prestation (TJM) est un tarif à la journée. Dans la plupart des cas, ce modèle est le plus adopté.

 

 

Relation entre durée de mission et facturation 

Les missions du salarié porté sont le plus souvent des missions courtes ou des missions longues. Face à ces deux types de missions, il convient d’adopter une facturation appropriée. La durée de la mission détermine et indique la facturation.

Les missions courtes s’accordent beaucoup plus au paiement en fin de mission et les missions longues sont plus adaptables au paiement mensuel. Cela permet d’avoir une stabilité de revenus qui assure la sérénité financière qui couvre régulièrement les besoins.

L’acompte, qui est une avance demandée au client pour une raison ou une autre, si elle doit être insérée dans la transaction, doit apparaitre sur votre contrat, et devra faire l’objet d’une facture.  De façon ordinaire, il existe diverses raisons pour exiger un acompte. Pourvu que cela soit acté et accepté des deux parties.