CE QU’IL FAUT SAVOIR SUR LE PORTAGE SALARIAL.

 

Ce type de contrat implique un indépendant, une entreprise et une société de portage salarial.
La société de portage et l’entreprise sont liées par un contrat de prestation, le consultant est lié à la société de portage par un contrat de travail.

Le consultant en portage salarial est chargé de rechercher des missions. La gestion administrative est gérée par la société de portage.
Contrairement à d’autres statuts, le portage salarial offre de nombreux avantages pour le consultant porté car il bénéficie du statut de salarié et donc de la retraite, couverture maladie, prévoyance, chômage, vieillesse, formation,…

Alors si le portage salarial vous tente, voici ce que vous devez savoir.

Comment fonctionne le portage salarial ?

Le portage salarial fonctionne en tripartite, son fonctionnement est donc différent du côté du salarié, de l’entreprise et de la société de portage.

Pour le salarié en portage salarial :

Qu’il soit cadre ou consultant, le salarié porté bénéficie du régime du salariat.
Ses obligations sont :

  • trouver des missions auprès d’entreprises clientes,
  • négocier les tarifs et la prestation,
  • délivrer une prestation de service à l’entreprise cliente pour une durée maximale de 3 ans,
  • rendre compte de son activité à la société de portage.

Le portage salarial pour la société de portage :

La société de portage :

  • accepte uniquement des missions de services (finances, ressources humaines,…),
  • exerce de manière exclusive l’activité de portage salarial,
  • assure la facturation à l’entreprise cliente et l’encaissement des honoraires,
  • définit le contrat de travail du salarié porté et toutes les formalités,
  • assure la partie administrative,
  • effectue un contrôle de l’activité du salarié porté,
  • rémunère le salarié porté après facturation de l’entreprise cliente,
  • souscrit à une assurance de responsabilité civile professionnelle pour le compte du salarié porté,
  • souscrit une garantie financière pour garantir le paiement du salarié porté et le versement des cotisations sociales.

Autre point important, la société de portage n’est jamais propriétaire de la clientèle apportée par le salarié porté.

Pour les entreprises qui font appel à des salariés portés :

Même si le portage salarial se différencie de l’intérim, il doit rester occasionnel ou ponctuel.
De plus, les tâches accomplies lors du portage salarial ne doivent pas relever de son activité normale et permanente.

Ainsi une entreprise qui fait appel à un salarié porté doit négocier avec lui le prix et la prestation et s’assurer de ses compétences.
Il faut souligner que l’entreprise qui fait appel à un salarié porté est responsable des conditions d’exécution du travail et des questions liées à la santé et à la sécurité sur le site de travail, et cela pendant toute la durée de la prestation.

L’entreprise cliente verse à la société de portage le prix de la prestation et informe tout incident qui pourrait avoir un impacte sur le bon déroulement de la prestation.

Comment choisir sa société de portage ?

trouver_societe_portage_salarialTout d’abord, il est important de signaler qu’une société de portage peut refuser de prendre en charge une personne. C’est le cas notamment si le projet ne semble pas assez solide ou que le projet n’est pas en adéquation avec le sien.
Au moment de choisir sa société de portage salarial, il est vivement recommandé au consultant de connaître les modalités de versement du salaire et de calcul des commissions.

Il est également important de prendre en compte les différentes prestations qui peuvent être proposées en complément (accueil téléphonique, communication écrite, recouvrement honoraires non perçus,…).

Avant de vous lancer, il est possible de faire une simulation de portage salarial directement en ligne. Vous aurez ainsi une visibilité sur le portage salarial et pourrez décider si ce statut est fait pour vous.

Le portage salarial et l’intérim, deux choses différentes :

Si sur le papier, une société de portage et boîtes d’intérim peuvent sembler similaires, il n’en n’est rien.
En effet, la société de portage ne recherche pas de profils pour le compte de clients finaux.
Le consultant indépendant en situation de portage salarial n’a également pas de lien de subordination avec l’entreprise cliente.

Enfin, contrairement aux intérims, certains secteurs et professions ne peuvent pas entrer dans le cadre du portage salarial. C’est le cas notamment des professions réglementées (avocat, médecin, expert-comptable), ainsi que les activités de négoce, de fabrication et services à la personne.