Brainstorming : les avantages

Le brainstorming est un remue-méninges de groupe pour collecter des idées. C’est une réunion permettant de résoudre un problème ou de créer un concept. Chaque personne présente émet des propositions ou des idées sur un thème défini à l’avance. Lors de cet échange, les mauvaises idées sont rares, car chaque proposition conduit à une autre ou fait surgir des faits importants en matière de créativité et de faisabilité.

 

Qu’est-ce que le brainstorming ?

Le brainstorming est une méthode populaire pour faire émerger de nouvelles idées. Il se base sur une créativité sans jugement et non filtrée. C’est un remue-méninges de groupe où les participants apportent un maximum d’idées de manière spontanée sur un thème précis. Au risque de provoquer un effet démotivant sur les participants, toutes les idées mêmes les plus aberrantes sont recueillies ensuite triées et évaluées. Lors de la session, il ne doit y avoir aucun critique, discussion ou commentaire afin que le flux d’ides ne soit pas rompu, brouillé ou bloqué. C’est la quantité qui est importante, mais pas la qualité, car c’est la variété et la diversité qui sont recherchées. Le but est d’amasser des idées rapidement. Plusieurs thèmes peuvent faire l’objet d’un brainstorming : nouvelle campagne publicitaire, nouveau produit, nouveau concept, nouveau projet, nouvelles orientations de l’entreprise, problème de management… C’est une manière très intéressante pour réussir n’importe quel projet vu qu’il n’y a pas de règles complexes. À noter que c’est l’auteur américain Alex F. Osborn qui est le premier à avancer l’idée de laisser le cerveau faire émerger des idées et de les mettre sur papier sans censurer. C’était en 1939. Après, le concept a été développé par Charles Hutchison Clark, le théoricien en management.

 

Le fonctionnement du brainstorming

Le brainstorming peut réunir jusqu’à plus d’une dizaine de personnes. Cette réunion peut durer entre 10 et 30 minutes. Pour que ce rassemblement soit le plus créatif possible, il faut obligatoirement une salle de réunion ou une pièce spacieuse afin que chaque collaborateur puisse se mettre à l’aise. La salle doit être calme et isolée pour ne perturber personne par le bruit extérieur ou pour ne pas gêner les autres travailleurs, car les échanges peuvent être bruyants. Outre la salle, il faut aussi des outils pour prendre note de toutes les idées. L’animateur doit désigner une personne qui écrira toutes les idées sur un tableau. Le rôle de l’animateur est essentiel, car c’est lui qui expose l’objectif de la séance et répartit le temps de parole. Il veille à ce que la réunion ne soit pas dominée par quelques personnes et que l’échange soit constructif. Il faut que chacun puisse s’exprimer librement. Il interroge et implique les collaborateurs timides et réservés tout en limitant les débordements. Son travail est aussi de procéder à l’exploitation des idées. Il les rassemble et les classe.

 

La préparation du brainstorming

Comme une réunion classique, le brainstorming dans le cadre professionnel se prépare pour une meilleure production d’idées. La première étape à faire est de définir le thème, l’objet du rassemblement. Ensuite, il faut choisir les participants. L’idéal est de prendre un représentant de chaque service dans l’entreprise. L’idéal est de mélanger les différents niveaux hiérarchiques et de mixer les profils. Une semaine avant le déroulement de la séance, il faut informer chaque participant par une convocation. Cette dernière doit inclure le but du brainstorming, le timing ainsi que les règles à respecter. Ensuite, il faut préparer la salle pour une meilleure condition d’animation et de participation afin de favoriser la recherche d’idées. Il faut aussi veiller à mettre en place une ambiance détendue en prévoyant des boissons et des petits en-cas. Au jour J, l’accueil des participants par l’animateur doit se faire avec sourire.

 

Les avantages du brainstorming

Le brainstorming permet une amélioration de la créativité en interne grâce aux réflexions. En raison de sa vision participative, les idées de chacun sont mises en valeur. Avec son côté démocratique, tous les collaborateurs sont égaux. Chacun a la possibilité de parler, mais aussi de faire objection. En plus de favoriser la créativité collective dans un laps de temps limité, il aide également à l’épanouissement, à l’engagement et à l’implication des collaborateurs. C’est aussi un procédé simple à mettre en place, car il ne demande qu’une salle, des calepins pour prendre des notes et éventuellement un tableau. Par ailleurs, le brainstorming permet de simplifier l’intégration des nouveaux dans l’entreprise tout en consolidant l’esprit d’équipe puisqu’il favorise l’échange. Il convient tout de même de préciser que ce genre de rassemblement permet au projet de réussir parce que la participation de tous est maintenue. Aussi, le brainstorming est le meilleur moyen de solutionner un problème professionnel, de déterminer les fils d’un nouveau projet, de lancer de nouveaux produits ou services… car il stimule l’intelligence et l’imagination collectives.