Bien choisir son client

En tant que freelance, la recherche de clients est une étape clé de votre activité de tous les jours. Contrairement à ce que vous pouvez être tenté de penser, vous n’êtes pas obligé de travailler avec tout le monde. D’ailleurs, c’est tout simplement impossible de dire oui à toutes les offres de missions que l’on vous propose. Pour que la collaboration puisse porter ses fruits, vous devez travailler avec un client qui vous convient. Vous avez bien lu : vous avez tout à fait le droit de sélectionner vos clients comme vos clients sélectionnent leur freelance. Pour vous aider, voici des critères sur lesquels vous pouvez vous baser :

Le prix

Votre client est très exigeant ? C’est tout à fait normal, il veut que le travail soit bien fait. Toutefois, vous devez comprendre qu’il y a certaines limites à ces exigences. Si un client vous en demande beaucoup « trop » le coût de service doit être le reflet de ses exigences. Assurez-vous que le travail sera payé suffisamment. Ayez également une fourchette de prix déjà établie concernant vos missions. Et si le client vous propose un coût beaucoup plus bas que vos tarifs habituels, ce n’est même pas la peine de s’entêter à réaliser ses missions. Vous allez perdre du temps, mais également de l’argent.

Les valeurs de l’entreprise

Il est vrai que vous êtes un travailleur indépendant, mais vous avez également le droit d’avoir votre propre culture d’entreprise. Ainsi, il ne faut jamais accepter de travailler avec un client qui ne partagent pas vos valeurs ou qui, pire, vont à leur encontre. Si au premier abord cela ne semble pas être un problème, vous verrez au fil du temps que cela influencera grandement sur votre travail et sur le bon déroulement de votre mission. Comprenez également qu’en prêtant votre expertise et vos compétences à une entreprise donnée, vous mettez en avant votre image. Ne l’associez pas avec une entreprise qui est totalement différente de votre personnalité et de vos convictions.

Le déroulement du processus de vente

Avant même d’avoir signé le contrat, vous saurez déjà à quel genre de client vous aurez affaire. Si durant le processus de vente vous n’arrivez déjà pas à gérer votre -futur- client, il y a de fortes chances que cela continuera jusqu’à ce que vous soyez payé pour la réalisation du travail. Par exemple, si le prospect ne répond à vos e-mails que tard le soir, cela signifie qu’il ne sera disponible que durant ces horaires. S’il ne sait pas ce qu’il veut, il y a de fortes chances qu’il ne saura pas aussi ce qu’il attend réellement de vous. Ce qui rendra la mission difficile à réaliser.

Le client

Dès les débuts de vos échanges, prenez le temps de bien cerner la personnalité de votre client. Les personnes ayant une personnalité beaucoup trop forte peuvent être difficiles à gérer et à satisfaire. Tandis que les personnes ayant une personnalité faible peuvent être source de frustration. Essayez toujours de trouver une personne dont la personnalité vous correspond.

Voir aussi :