Apporteur d’affaires

L’apporteur d’affaires est un professionnel qui met en contact plusieurs personnes désireuses de travailler ensemble pour se rendre mutuellement service. Il intervient le plus souvent auprès des entreprises en vue de les mettre en contact avec des partenaires d’affaires. L’apporteur d’affaires présente un atout pour l’entreprise, car met à son service son carnet d’adresses.

Qui est l’apporteur d’affaires ?

L’apporteur d’affaires est un intermédiaire commercial, car il met en contact des professionnels selon l’offre d’une part et la demande d’autre part. C’est un courtier travaillant à son propre compte.Il peut donc exercer en tant que personne physique ou personne morale. En tant qu’intermédiaire, l’apporteur d’affaires s’assure que la rencontre entre les deux parties soit effective. Sa responsabilité se limite à cela sauf en cas de mandat spécial stipulé dans son contrat. La relation entre l’apporteur d’affaires et l’acquéreur peut se matérialiser par un contrat écrit, oral ou tacite selon la volonté des parties.

Conclusion du contrat entre l’apporteur d’affaires et l’entreprise

En vue de formaliser leurs relations, il est prudent pour les deux parties de procéder à la signature d’un contrat écrit. Elles peuvent tout aussi bien opter pour un contrat tacite, ou un contrat oral qui protégerait cependant moins les cocontractants. Dans le cas d’un contrat écrit, la durée peut être déterminée ou non.

Contrat à durée déterminée

Celui-ci détermine la durée de la mission de l’apporteur d’affaires, il ne peut être rompu avant le terme sauf cas exceptionnel. Si l’une des parties commet une faute, elle peut conduire à une résiliation du fait du cocontractant. Et si la conclusion de l’affaire est satisfaisante, le contrat peut être renouvelé de manière tacite.

Contrat à durée indéterminée

L’entreprise peut conclure avec l’apporteur d’affaires un contrat à durée indéterminée et dans ce cas, les deux évoluent ensemble sur le long terme et la rupture du contrat ne survient qu’à la décision de l’une des parties. Le contrat entre l’entreprise et un apporteur d’affaires fait naître des obligations mutuelles entre les deux les deux parties.

Les obligations de l’apporteur d’affaires vis-à-vis de l’entreprise

Trouver des clients

L’apporteur d’affaires doit mettre l’entreprise en relation avec des clients, car, il est l’entremetteur entre les deux. Il doit user de ses compétences pour convaincre le client de conclure une affaire avec l’entreprise, quoique sa responsabilité ne soit pas engagée lorsque le contrat n’est pas conclu.

Créer une relation entre le client et l’entreprise

Une fois qu’il a trouvé un client, l’apporteur d’affaires doit lui présenter clairement l’affaire que propose l’entreprise. Étant courtier, ce dernier doit connaitre avec précision, les contours de l’affaire. Si les clauses de son contrat avec l’entreprise le stipulent, l’apporteur d’affaires doit se rassurer de la solvabilité de tout client avant la mise en contact avec l’acquéreur. Au cas contraire, sa responsabilité n’est pas engagée en cas d’insolvabilité.

Il est tenu de mener clairement sa mission et d’informer les différentes parties de l’état d’avancement du projet. Il doit faire preuve d’honnêteté le but n’étant pas d’emballer les clients, mais de leur présenter clairement l’affaire dont il a la charge de mener. Toute incongruité dans les rapports de l’apporteur d’affaires engagerait sa responsabilité.

Les devoirs de l’entreprise vis-à-vis de l’apporteur d’affaires

L’entreprise a l’obligation de rémunérer les prestations de l’apporteur d’affaires selon les conditions fixées lors de la conclusion du contrat. Il peut choisir de lui verser un montant fixe ou alors de lui verser un pourcentage en fonction de l’affaire conclue.

Deux cas de figure se présentent dans le cas de la rémunération de l’apporteur d’affaires. Soit ce dernier a un mandat spécial de la part de l’acquéreur. Dans ce cas, il devra s’assurer de la conclusion effective d’un contrat entre les deux parties avant de prétendre à une rémunération.

Dans le second cas, si le courtier n’a reçu aucun mandat, il n’est pas tenu de s’assurer de la signature du contrat. Il peut donc exiger son paiement dès lors que les deux parties ont pris contact.

Recourir à un apporteur d’affaires : un plus pour l’entreprise

L’apporteur d’affaires est une option pour l’entreprise, mais son apport montre qu’il est nécessaire de lui faire appel. Il peut s’agir d’un cas de renforcement des capacités commerciales de l’entreprise en vue de booster ses activités. L’entreprise peut également faire appel à un apporteur d’affaires dans le cadre de la réalisation d’une mission ponctuelle.

Un apporteur d’affaires va sur le marché pour conquérir des partenaires qu’il met ensuite en relation avec l’entreprise demandeuse. Il est un commercial, car il use des stratégies et techniques de conviction pour faire venir vers l’entreprise des partenaires d’affaires. Il peut être une valeur ajoutée à votre affaire pour la réalisation d’un objectif précis et même dans la recherche d’une amélioration des capacités de l’entreprise. L’apporteur d’affaires est un booster de la politique commerciale, c’est un joker.