Tout savoir sur le métier de négociateur immobilier

Les propriétaires immobiliers font appel à un négociateur lorsqu’ils souhaitent mettre leur bien sur le marché. Ils apprécient avoir l’accompagnement d’un professionnel. Ils attendent ainsi du négociateur qu’il puisse les aider à mener la transaction dans les meilleures conditions. Ce dernier doit, pour sa part, faire preuve de ses compétences dans le domaine.

 

Le négociateur fait partie des acteurs pouvant intervenir dans la vente d’un bien immobilier. Il joue même un rôle clé dans ce processus et participe à chaque étape de la prospection à la conclusion de la vente. Ses missions sont variées et lui demandent d’avoir des compétences étendues. Il doit maîtriser les aspects juridique, financier et commercial d’une transaction immobilière. La formation s’avère indispensable pour développer les savoir-faire utiles à l’exercice du métier. Il existe également un ensemble de qualités attendues d’un négociateur immobilier. Cet article explique la marche à suivre pour accéder à la profession, les prérequis et les missions à remplir.

Qu’est-ce qu’un négociateur immobilier et quel rôle endosse-t-il ?

Un négociateur est un professionnel dont le rôle est de faciliter la vente ou la location d’un bien immobilier. Pour ce faire, il se charge de trouver un acquéreur et se positionne comme l’intermédiaire entre celui-ci et le propriétaire. Il fournit des conseils à son client et l’oriente dans ses différents choix. Il est aussi à l’écoute du potentiel acheteur et tente de le convaincre afin d’aboutir à la vente. Il s’appuie sur ses compétences et son savoir-faire pour optimiser la transaction.

Le négociateur peut gérer des transactions pour tous types de biens :

  • Maisons ;
  • Appartements ;
  • Terrains ;
  • Local commercial ;
  • Fonds de commerce.

La seule condition imposée est d’avoir les compétences requises dans le domaine immobilier. Il peut exercer son métier en étant rattaché à une agence ou un réseau de mandataires.

Quelles conditions remplir pour devenir négociateur immobilier ?

Il faut avoir suivi une formation axée sur une discipline liée à l’immobilier ou avoir une expérience dans le domaine. En effet, l’exercice d’un métier dans ce secteur est conditionné par la détention d’une carte professionnelle. Celle-ci est délivrée uniquement aux personnes qui peuvent justifier leurs compétences, par une formation ou une expérience professionnelle.

Celles qui choisissent la voie de la formation ont différentes possibilités. Pour devenir négociateur, il faut obtenir un DTS, un DUT ou un DEUST, mais les spécialisations sont variées. L’apprenant peut suivre un parcours menant à un :

  • DUT Carrières Juridiques ;
  • BTS Forces de vente ;
  • DEUST Professions Immobilières.

L’aspirant négociateur peut poursuivre ses études après ce cursus de 2 ans en vue d’une spécialisation. Le parcours sera sanctionné par un diplôme de Licence ou de Master. Il est aussi possible d’exercer le métier avec seulement le Baccalauréat, sans étude supérieure. Dans ce cas, il faut cumuler des années d’expérience en travaillant comme stagiaire ou salarié dans une agence. Des programmes de formation continue existent aussi en complément des formations initiales.

Les compétences et les qualités requises pour devenir négociateur immobilier

La capacité de négociation et le sens de l’écoute vont de pair pour exercer le métier de négociateur immobilier. Ces deux qualités sont interdépendantes. Ce professionnel comprendra mieux les besoins de son client en étant à son écoute et pourra ainsi enrichir son argumentaire. Il faut savoir s’imposer et avancer des argumentaires solides pour convaincre le client.

Un négociateur doit aussi être un bon pédagogue. En effet, le client ne connaît pas forcément toutes les démarches et les réglementations qui encadrent la transaction. Il appartient au négociateur de lui fournir toutes les informations qui lui seront nécessaires en remplissant son rôle d’accompagnateur.

Il doit en outre avoir de solides connaissances sur des domaines variés, même les plus techniques. En effet, il doit pouvoir répondre à toutes les questions du client. Il est aussi important d’actualiser ses connaissances et ses compétences. La curiosité et l’envie d’apprendre doivent être innés chez cet expert de l’immobilier.

Enfin, une grande disponibilité est requise. Le négociateur doit s’adapter aux demandes du client et rester présent à toutes les étapes de la transaction.

Le salaire d’un négociateur immobilier en France

Le salaire dépend de plusieurs paramètres, dont l’expérience :

  • En début de carrière, un négociateur peut gagner 19 000 euros bruts par an en moyenne ;
  • Le salaire annuel moyen augmente à 42 500 euros pour un professionnel qui a entre 4 et 9 ans d’expérience ;
  • Il est autour de 60 000 euros bruts pour une expérience de 10 à 20 ans ;
  • Un négociateur en fin de carrière peut toucher jusqu’à 105 000 euros bruts annuels en moyenne.

Le secteur d’activité et le domaine de spécialisation sont aussi déterminants. Un professionnel se focalisant sur le marché du BTP peut avoir une meilleure rémunération qu’un autre spécialisé dans l’immobilier d’entreprise. Le chiffre d’affaires généré varie énormément suivant l’implication de chacun pour un métier comme celui du négociateur.

Voir aussi :