Qu’est-ce qu’un salarié porté ?

Le salarié porté est un profil atypique car il se situe entre le travailleur indépendant et le salarié classique. En effet, dans le cadre du portage salarial, les travailleurs indépendants peuvent exercer leur activité de façon indépendante tout en étant liés par un contrat de travail à une entreprise de portage salarial. L’intérêt majeur de ce dispositif réside dans la protection sociale dont bénéficient les salariés portés.

Qui est le salarié porté et quels sont ses droits et ses obligations ? Explications dans ce guide.

Qui est le salarié porté ?

Le salarié porté est un prestataire de service qui, grâce à son expertise, propose ses services à des entreprises clientes ayant un besoin ciblé. C’est un professionnel réunissant les critères d’expertise, de qualification et d’autonomie lui permettant de rechercher ses clients. En effet, en tant que travailleur indépendant, le salarié porté est libre de négocier les conditions d’exécution de sa prestation et d’en fixer le prix avec l’entreprise cliente.

Trouver des clients constitue le socle du statut de salarié porté car sans missions le consultant ne répond pas aux critères du dispositif. Pour intégrer le dispositif du portage salarial et obtenir le statut de salarié porté, le travailleur indépendant doit avoir au minimum une qualification professionnelle de niveau 5 (Bac +2) ou une expérience significative d’au moins 3 ans dans le même secteur d’activité. Le futur salarié porté est par ailleurs libre du choix de son entreprise de portage salarial.

L’expertise du salarié porté

Le salarié porté est recherché pour son expertise c’est pourquoi l’accès au portage salarial est conditionné par un niveau minimum de qualification ou un parcours significatif. Aussi, les entreprises clientes ayant recours au portage salarial sont à la recherche de compétences et de savoir-faire spécifiques.

Il existe différents types de prestations proposées par les consultants en portage salarial à savoir :

  • les prestations intellectuelles : conseil, audit, informatique, formation, marketing, RH, conférences, etc. ;
  • les prestations artisanales ;
  • les prestations commerciales.

L’importance des compétences commerciales du salarié porté

Le salarié porté est totalement autonome dans la recherche de sa clientèle. Il doit donc être capable d’exploiter ses compétences commerciales afin de cibler ses clients et leur proposer ses prestations. Les compétences commerciales du salarié porté sont primordiales car elles constituent le socle du contrat de mission qui sera conclu entre l’entreprise de portage salarial et le / les entreprises clientes du consultant.

Pour trouver des clients, le salarié porté doit tout d’abord s’interroger sur le type de clientèle pour lequel il souhaite exécuter des missions. Il peut s’agir d’entreprises ; de collectivités publiques ou encore de particuliers. Il doit ensuite cerner les besoins de ses clients afin de leur proposer ses services et des réponses spécifiques à leurs problématiques et besoins.

L’importance de la détermination du TJM par le salarié porté

Le salarié porté doit être vigilant dans l’estimation de ses tarifs. En effet, il lui revient la responsabilité de déterminer son TJM (ou tarif journalier moyen) qui est le tarif à la journée d’un travailleur indépendant. Il est exprimé hors taxe (HT). La juste détermination du TJM est fondamentale car le salarié porté doit tenir compte de plusieurs variables et inclure dans son calcul les différentes charges qui seront déduites de la somme facturée au client qui représentent environ 45 %. Généralement, le tarif fixé représente environ le double du salaire net estimé.

Quels sont les différents profils de salariés portés ?

 Il existe différents profils de salariés portés. Qu’il s’agisse de profils expérimentés ou de profils juniors, le dispositif du portage salarial possède des avantages pour chacun d’entre eux. Voyons les principaux profils de salariés portés.

  • Les juniors / jeunes diplômés :

Ces profils sont de plus en plus nombreux à avoir recours au portage salarial afin d’acquérir des expériences professionnelles en début de carrière.

  • Les primo-créateurs :

Pour ces profils, le portage salarial est un moyen sécurisé de tester un nouveau projet rapidement puisque le dispositif ne nécessite pas de créer une structure juridique.

  • Les personnes en recherche d’emploi et les retraités :

Le portage salarial se présente aussi comme un moyen de retrouver un emploi après une longue période d’inactivité.

  • Les salariés :

Les salariés qui souhaitent devenir indépendant à plus ou moins long terme se tournent parfois vers le portage salarial afin de compléter leur rémunération tout en testant l’exercice d’une activité indépendante de façon sécurisée.

  • Les travailleurs indépendants :

Certains travailleurs indépendants se tournent vers le portage salarial afin de se consacrer uniquement à leur cœur de métier en déléguant entièrement la gestion administrative, comptable et juridique de leur activité. 

Quelles sont les obligations des salariés portés ?

 La liberté conférée par le statut de salarié porté s’accompagne de certaines obligations. Au-delà de l’expertise avérée que doit posséder le salarié porté et de sa capacité à prospecter et démarcher ses clients, le salarié porté doit également assurer de bonne foi l’exécution de ses prestations.

Autrement dit, il doit tout mettre en œuvre pour respecter les modalités du contrat de prestation et informer la société de portage salarial de tout événement qui suspendrait l’exécution de ses missions (arrêt de maladie / accident). Par ailleurs, le salarié porté est soumis au compte-rendu d’activité (CRA). Le CRA permet au salarié de rendre compte à la société de portage salarial de l’évolution de son activité, des heures effectuées et de leur répartition.

Enfin, il incombe au salarié porté de fournir à la société de portage salarial tous les éléments nécessaires à l’établissement du contrat commercial de prestation de portage salarial et du contrat de travail en portage salarial.

Voir aussi :