ProovStation permet d’estimer le prix d’un véhicule rapidement grâce à l’intelligence artificielle

Le coût d’une voiture à céder n’est pas aisé à estimer. C’est pour cette raison qu’un service permettant de déterminer rapidement le prix d’un véhicule est proposé dans les grandes surfaces comme Carrefour. Il s’agit de ProovStation. L’hypermarché de Vénissieux fait partie des centre commerciaux qui expérimentent cette solution. La rapidité d’évaluation des automobiles fait partie des atouts de l’offre.

Après les professionnels concernés par ce service, ce sont les particuliers, dès l’été, qui peuvent l’utiliser. La confirmation a été faite par la société Lyon-Entreprises créée par Gabriel Tissandier et Cédric Bernard. Ils sont respectivement directeur général et président directeur général. Leurs efforts fournis depuis quatre ans dans la solution d’inspection de voitures se sont avérés satisfaisants au vu du résultat. Apprécier avec le simple regard le coût d’une voiture sera désormais obsolète.

C’est en dessous d’un portique qui fera office de scanner que les véhicules passeront. La vitesse de passage est comprise entre 10 et 15 km/h. En moins d’une minute, tous les dommages subis par l’automobile sont recensés.

Se déployer sur le marché européen et international

Une soixantaine de salariés dont des experts en informatique œuvrent déjà au déploiement des solutions de ProovStation. Ils sont repartis dans la section AI Super Factory (à Bourg-en-Bresse) et sur plusieurs sites, à savoir Paris et Lyon. Via le portage salarial, les experts informatiques peuvent intégrer la start-up lors d’un recrutement.

L’entreprise lyonnaise est depuis lors soutenue par des groupes financiers comme la Banque publique d’investissement (BPI). Ce soutien permet à la start-up d’envisager de conquérir le marché européen et même le monde.

La priorité a été mise d’abord sur les besoins pour les professionnels. Avant la crise sanitaire au début de l’année 2020, un partenariat a été conclu entre le Groupe Charles André (GCA) et ProovStation. Le premier est une société installée à Montélimar, active dans le domaine de la logistique et du transport.

L’objectif de ce partenariat était de mettre en place 30 portiques sur l’ensemble des installations du groupe GCA. Les premiers sites ayant accueilli les stations sont :

  • Fleury Merogis, en Île-de-France ;
  • Corbas à Lyon.

La start-up idéalement lancée s’installe :

Comme le leader international sur ce type de solutions, qui vient révolutionner l’inspection automobile dans le monde.

Une quinzaine de pays européens utilisent les services de l’entreprise et le marché américain est déjà prospecté.

Une solution primée en 2019 et en 2020

Pas moins de milles photographies sont transmises par le portique grâce à plusieurs caméras et capteurs intégrés, 25 au total. Ce dispositif technologique permet d’obtenir un diagnostic de 80 à 85 % des dégâts de 4 mm et au-delà sur la voiture. Des imperfections quasiment invisibles à coup d’œil sont détectées avec cette solution.

L’Intelligence Artificielle joue un rôle important dans l’inspection, mais lequel ? Elle déduit des photographies les dégâts tels que :

  • Les rayures ;
  • Une carrosserie accidentée ;
  • Des pneumatiques usés ;

Une fois cette étape passée, un rapport minuté est fourni par la machine. Celui-ci est sécurisé et contient les données de localisation à travers la blockchain. Ceux qui ont recours à ce service auront :

  • Un devis systématique pour réparer la voiture ;
  • Une estimation du coût de l’automobile en cas de revente ;
  • Les informations sur le véhicule ;
  • Des images en 2D/3D ;

C’est dans la ville de Las Vegas en 2019 pendant le CES que cette innovation a connu ses premières reconnaissances. Une année plus tard en 2020, elle décroche le prix n° 1 de la compétition Next Innov au niveau de la région. Ce concours est une initiative de la Banque Populaire Auvergne-Rhône-Alpes.

Voir aussi :