Freelance, comment vous devrez gérer vos finances ?

Tout le monde le sait, quand on travaille en tant que freelance, il se peut qu’on se retrouve des semaines voire des mois sans trouver de missions. Cela constitue le revers du travail en freelance. Alors, pour éviter de vous retrouver dans une situation embarrassante, pensez à gérer au mieux votre budget. Si vous ne savez pas comment faire, voici quelques conseils que vous pourrez appliquer afin de gérer au mieux votre finance.

Lire la suite

Les choses à savoir avant de devenir freelance

Le métier de freelance attire de plus en plus de jeunes, mais aussi de moins jeunes qui souhaitent concilier vie professionnelle et vie privée sans pour autant sacrifier le confort financier. Grâce à cette nouvelle manière de travailler, il n’est plus nécessaire de passer des heures au bureau, de terminer une journée stressante dans les embouteillages ou encore de devoir participer à des réunions tous les deux jours.

Lire la suite

Quelles sont les raisons qui poussent les entreprises à travailler avec des freelances ?

Actuellement, les freelances sont sollicités pour accomplir des tâches ponctuelles ou qui coûtent chères aux entreprises si elles viennent à recruter des employés en CDI. Cette nouvelle forme de travail présente de nombreux avantages pour les entreprises, c’est pour cette raison qu’elle à la côte en ce moment. Pourquoi un tel engouement pour les freelances? Découvrez les explications dans ce qui suit !

Lire la suite

Pourquoi se mettre au télétravail ?

Quelques décennies auparavant, travailler à domicile pouvait sembler être un rêve lointain. Aujourd’hui, c’est l’avenir du travail ! Les métiers tendent à se tourner un peu plus vers le télétravail. A force que de plus en plus d’entreprises adoptent des pratiques de télétravail, les avantages qu’ils offrent sont très évidents.

Lire la suite

Portage salarial, comment choisir sa société ?

Entre les nombreuses offres que les sociétés spécialisées dans le portage salarial proposent, trouver le bon est souvent difficile. Alors, si vous vous retrouvez devant une pléthore d’offres et que vous ne savez pas par où commencer pour votre choix, voici quelques conseils qui vous permettront de faire votre choix.

Lire la suite

Les avantages des espaces de coworking

Aujourd’hui, nous faisons face à l’émergence des espaces de coworking, cette nouvelle forme de bureau qui a été engendré par la montée en flèche de la consultance en entreprise. Ces bureaux permettent de répondre aux besoins spécifiques de cette nouvelle génération de travailleurs qui recherchent de la liberté en devenant indépendant et le confort qu’offre un bureau équipé.

Lire la suite

Consultant et portage salarial, les avantages à espérer

Au cours de ces dernières années, de plus en plus de salariés se reconvertissent et choisissent le portage salarial afin de se mettre à leur compte tout en bénéficiant d’une couverture sociale adéquate. Grâce à l’intervention des sociétés de portage salarial, ces consultants n’ont aucun mal à trouver des contrats, et ils peuvent signer pour un contrat en CDD ou en CDI selon la durée nécessaire de leur intervention.

Lire la suite

Les étapes pour réussir en tant que travailleur indépendant

Travailler en tant qu’indépendant attire aujourd’hui de plus en plus de monde. Cet engouement s’explique certainement par les différents avantages qu’offre le fait de se mettre à son propre compte. Cependant, pour réussir dans ce domaine, quelques points doivent être pris en compte, notamment pour assurer votre succès en tant qu’indépendant.

Lire la suite

Les choses à savoir pour surmonter le stress quand on est indépendant

Depuis quelques temps, le portage salarial est plébiscité auprès des travailleurs indépendants. Ce concept promet de nombreux avantages, surtout du point de vue sécurité. Toutefois, même si le portage salarial permet aux consultants de bénéficier de la couverture sociale tout comme pour les employés en entreprise, il faut reconnaître que beaucoup d’entre eux souffrent toujours du stress. Alors, si vous souhaitez profiter d’un cadre de travail sain et sans stress, découvrez dans ce qui suit les causes fréquentes du stress afin de mieux le maîtriser.

Lire la suite

Comment Investir son temps et son énergie en entrepreneuriat

Quand on est autoentrepreneur, salarié porté ou consultant indépendant, nos pensées et nos actes ne sont cohérents que dans la clarté.

Malheureusement nos propres habitudes, les sollicitations venant de toute part, les parasites, les surcharges de travail, l’incapacité à s’arrêter quelques instants pour nettoyer le pare-brise de notre esprit, peuvent ternir cette clarté en nous faisant perdre de vue notre mission et nos objectifs.

  • Assurer une cohérence durant ses missions

Votre mission est le principe organisateur de vos énergies et de vos pensées. Elle va couvrir à la fois votre vie privée et votre vie professionnelle.

Quand votre mission est claire, les décisions sont faciles à prendre parce que les choix s’imposent d’eux-mêmes. Vous vous laissez moins attirer par des activités parasites. Votre énergie et votre temps vont naturellement être consacrés à votre mission.

Quand elle est puissante et claire, une mission crée un phénomène d’attraction et les opportunités se présentent plus nombreuses et meilleures. Si tel est le cas, vous aurez moins d’énergie à fournir pour trouver ce dont vous avez besoin.

Pour vous rendre la vie facile, votre mission doit être doublement cohérente : elle doit l’être par rapport à vous-même, à vos valeurs, à votre personnalité et à votre style de vie. Elle doit également être cohérente par rapport à l’extérieur, c’est-à-dire adaptée à l’environnement que vous vous êtes choisi ou avec lequel vous devez composer.

  • Fixer des objectifs clairs et pertinents

Les responsabilités déterminent des objectifs à atteindre. Il y a une distinction à établir entre une intention globale et un objectif précis. « Je veux réussir », « Je ne veux plus ce genre de travail », « Je veux un travail intéressant », « Je vais donner satisfaction à mes clients et à mon supérieur », « Nous devons améliorer la qualité », « Il faut être plus efficace » sont des déclarations d’intention.

L’intention n’est qu’une étape dans le cheminement de la pensée, elle manque encore de pertinence et est peu opérationnelle. Or, efficacité commence par des objectifs précis.

À chaque responsabilité et à chaque mission doivent correspondre des objectifs à atteindre. La formulation d’un objectif est tout un art. Au début l’exercice peut paraître un peu scolaire, mais pour celui qui en a pris l’habitude, cela devient une façon de penser intégrée, donc automatique.

  • Rédiger un plan d’action

Les consultants indépendants et les autoentrepreneurs bien organisées ont un rapport au temps qui est relativement simple. Ces professionnels utilisent quelques outils basiques de manière réflexe. Ce n’est pas la sophistication des outils de planification qui fait la bonne planification pour le quotidien, c’est bien au contraire une clarté d’objectif et un comportement automatisé, ou réflexe, dans la gestion de ses objectifs et de son temps.

Votre objectif, qu’il soit simple ou ambitieux, sera plus facilement atteint s’il est rigoureusement planifié. Planifier, c’est prévoir maintenant les événements professionnels du futur et leur faire déjà de la place pour qu’ils puissent se dérouler de la meilleure manière.

Qu’est-ce qu’un plan d’action ?

Le plan d’action consiste à prévoir les ressources nécessaires et toutes les étapes pour atteindre l’objectif dans les délais et avec le niveau de qualité désiré. Dans sa variante simple, le plan d’action est une liste chronologique de tout ce qui est à accomplir. Seront à préciser pour chaque tâche : son propriétaire, le temps estimé nécessaire, la date d’exécution prévue, la date d’exécution réelle.

Importance d’un plan d’action

Un plan d’action peut demander une longue élaboration s’il est complexe, s’il représente une activité nouvelle ou s’il fait intervenir plusieurs acteurs.

Quand rédiger le plan d’action ?

Vous devez rédiger un plan d’action dès que vous ayez pris la décision de passer à l’action. Il devrait même faire partie du processus de décision, car sa construction oblige à penser à tous les détails. La rédaction du plan d’action peut parfois prendre une heure ou deux, voire plus. Il sera bon de planifier ce temps de préparation dans votre agenda. Si vous voulez faire un plan d’action concernant l’amélioration de votre propre efficacité, notez sur votre feuille toutes les actions que vous décidez de mettre en œuvre pour atteindre le niveau d’efficacité que vous avez déterminé.

Lorsque vous préparez un plan d’action, pensez à insérer du temps de réserve pour les tâches oubliées ou les mauvaises estimations de durée que vous pourriez avoir commises, pour les retards des autres, pour ce qui est allé de travers, pour les impondérables.

  • Avoir l’esprit de planification

Planifier permet de préparer les conditions du succès. Planifier implique de faire des choix. Certains passent tellement de temps à réfléchir sur le « pourquoi faire » qu’ils n’ont plus le temps de faire. Ils passent en réalisation dans un mode urgence sans planification quand enfin ils ont pris une décision.

D’autres font l’économie du « pourquoi » et passent immédiatement au « comment y arriver », ils entrent en planification rapidement ou même directement dans l’action.

Pour être encore plus efficace, imitez les excellents planificateurs. Ils sont prévoyants et gardent le cap tout en tenant compte des vents qui soufflent et qui remettent leurs plans en question. Ces planificateurs tiennent compte des variations possibles dans leurs environnements. Ils se ménagent des solutions de secours sur les parties à risque. Ils savent que l’adaptation aux conditions changeantes fait partie du jeu.

Comment construire son « Dossier compétences consultant indépendant » ?

En tant que consultant indépendant en quêtes de nouvelles opportunités, vous devez tout mettre en œuvre pour réussir à trouver des opportunités intéressantes et de nouveaux clients pour que vous puissiez assurer votre montée rapide en compétence. Contrairement à un CV classique, un dossier de compétence détaille avec précision toutes vos expériences, vos formations et vos objectifs professionnels ? Mais construire un dossier de compétences quand on est consultant indépendant ?

1ère étape : Partir d’un CV chronologique :

Le CV chronologique est le CV classique que vous envoyez à une entreprise pour un recrutement ou que vous diffusez auprès de chasseurs de têtes.

Il adopte généralement la présentation suivante :

  • Formation initiale, langues ;
  • Formation professionnelle ;
  • Listes des entreprises et des postes occupés ;
  • Centres d’intérêt (sports, activités extra-professionnelles). Pour chaque poste occupé, il présente succinctement les fonctions, les objectifs et les résultats obtenus.

 

2ème étape : faire un bilan professionnel complet, voire un travail sur soi

Avant de se lancer dans un nouveau métier passionnant mais difficile, il est indispensable de faire le point et de répondre à deux questions fondamentales : quelles sont les compétences professionnelles que j’ai développées et enrichies tout au long de ma première partie de carrière ?

  • Qu’ai-je envie de faire ?
  • Quels sont mes atouts pour y arriver ?

Un bilan de compétences et un bilan d’orientation personnelle vont vous permettre d’y voir plus clair.

De nombreux organismes (Pôle emploi, associations d’assistance aux demandeurs d’emplois) et cabinets (recrutement, ressources humaines, outplacement) offrent des prestations de bilan de compétences.

Certains préfèrent utiliser l’appellation « bilan professionnel », car le bilan de compétences répond à des nonnes très précises qui conditionnent sa prise en charge par Pôle emploi, ce qui rend plus difficile d’y intégrer des prestations complémentaires, comme une analyse graphologique. Concrètement, cela prend la forme de quatre à huit séances d’une à deux heures pouvant s’étaler sur deux à trois mois.

  • 3ème étape : déterminer les cibles à partir des goûts et compétences

Les compétences clés sont celles qui seront mises en exergue et développées pour la vente et la réalisation de missions de conseil. Ce travail permet de mieux cibler la nature des missions et les cibles en termes de secteurs d’activité.

4ème étape : Préparer une biographie par cible

Cette biographie s’avère particulièrement importante pour les personnes fortement expérimentées. Elle permet de se présenter rapidement (âge éventuellement, études supérieures, etc.) avec une synthèse de la carrière en cohérence avec les prestations que l’on souhaite mettre en exergue… pour mieux les vendre.

5ème étape : formaliser plusieurs « CV Compétences »

Vous allez utiliser votre « CV Compétences » pour répondre à des demandes de clients ou à des partenaires pour un type de mission déterminé. Vous pouvez l’utiliser, par exemple pour :

  • Être annexé à une proposition de services ;
  • Répondre à une demande sur un site Web ;
  • Être mis en ligne sur le Web dans une base de compétences ;
  • Être remis à un partenaire pour intégrer sa base de compétences.

Le « CV compétences » pourra adopter le plan suivant :

  • Nom, âge ;
  • Formation et expérience professionnelle (en reprenant la biographie, voir la quatrième étape) ;
  • Domaines d’intervention (qui résument les compétences ciblées) ;
  • Exemples de références pertinentes.

Alors qu’un cadre opérationnel n’a qu’un seul CV qu’il met à jour, un consultant doit préparer plusieurs CV.

Pourquoi préparer plusieurs CV ?

Les raisons sont multiples :

  • Un client recherche une compétence particulière pour une mission déterminée. Lorsqu’il lit le CV, il voudra en priorité qualifier cette compétence vis-à-vis des objectifs de la mission. Une rapide présentation, en utilisant la biographie du profil et de la carrière du consultant suffit largement.
  • Le processus de sélection d’un consultant pour une mission diffère de celui du recrutement d’un cadre. Le client recherche en priorité un consultant ayant l’expérience nécessaire pour remplir avec succès la mission.
  • Si votre CV est sur une base de compétences en ligne sur le Web, le client potentiel va effectuer une recherche à partir de mots-clés, puis faire un premier tri. Si la description de la compétence demandée n’occupe qu’une petite partie de l’ensemble du CV, il risque d’écarter votre profil.

>6ème étape : créer une base des références

La base des références est un outil commercial important. Le client n’aimant pas prendre des risques, il sera rassuré de voir que vous avez déjà effectué des missions dans le périmètre de celle qu’il envisage de vous confier.

La base des références répertorie l’ensemble des missions réalisées par le consultant, soit au titre de ses fonctions antérieures, soit dans le cadre de son activité de conseil.

Chaque fiche de mission est organisée de la manière suivante :

  • Client et année ;
  • Description synthétique de la mission ;
  • Description détaillée de la mission (avec les compétences utilisées) ;
  • Dates, durée (en jours/homme), budget (en euros).

Une question importante se pose : faut-il toujours mettre en toutes lettres le nom du client ? Certaines sociétés interdisent par contrat à leurs intervenants de les citer nommément sans leur autorisation dans des documents.

Dans ce cas, il suffit de désigner le client par une formule du type « Pour un grand groupe de fabrication… », qui masque le nom tout en désignant l’activité.