Devenir agent commercial en portage salarial : ce qu’il faut savoir ?

Le métier d’agent commercial est une profession très recherchée par les entreprises. Occupées par leur cœur de métier, elles ont souvent besoin de déléguer la partie recherche de nouveaux clients. Mais quelles sont les missions de l’agent commercial en portage ? Quels sont les avantages de ce statut ? Tour d’horizon de cette profession qui a le vent en poupe.

Agent commercial en portage salarial : définition

Le métier de commercial peut bien évidemment s’exercer au sein d’une seule et même entreprise, en qualité de salarié. Dans ce cas, l’agent commercial se dédie aux produits et services de l’entreprise qui l’emploie. Il n’a pas de marge de manœuvre au-delà de son périmètre de vente attitré tant sur les prestations à vendre que sur la typologie de clients à chasser.

En revanche, le commercial indépendant n’est lié par aucun contrat ni clause de concurrence, il peut donc se rapprocher de toutes les entreprises et secteurs d’activité pour lesquels il ressent une affinité. En portage, c’est exactement la même chose. Bien que lié par un contrat de travail, l’agent commercial en portage salarial conserve toute sa liberté pour choisir les missions qui le motivent ou qui sont les plus rémunératrices.

 

Un agent commercial en portage salarial peut-il tout vendre ?

Secteur d’activité réglementé, le portage salarial est soumis à quelques règles dictées par la loi. C’est le cas notamment du type de profession pouvant s’exercer en qualité de salarié porté. Au niveau commercial, sachez qu’il n’est pas possible de vendre des produits physiques purs. L’agent commercial en portage salarial doit uniquement vendre des prestations intellectuelles. Celle-ci peuvent revêtir plusieurs formes, car la palette de missions du commercial est large : conseil stratégique, formation vente, business development ou bien encore apport d’affaires.

 

Quelle formation suivre pour devenir agent commercial en portage salarial ?

Il est bien connu que lorsqu’on souhaite exercer une profession commerciale, avoir un diplôme n’est pas forcément obligatoire. Il faut cependant démontrer de nombreuses qualités car ce métier demande de l’endurance et de la ténacité. Mais ce n’est pas tout. Il faut également savoir vendre sans forcer, écouter, rester impassible devant les contre-arguments et bien sûr négocier. On demandera donc au commercial de faire montre d’une bonne aisance relationnelle et d’une capacité d’adaptation sans faille.

Bien qu’il ne soit pas nécessaire, de nombreux diplômes sont accessibles en France, souvent d’un niveau BAC+2 comme les BTS Action Commerciale, Négociation Client ou encore un DUT Techniques de commercialisation. Ces études ont l’avantage de donner au futur agent commercial en portage salarial (ou non), de bonnes bases et un élément de preuve pour rassurer encore plus ses clients.

 

Comment devenir agent commercial en portage salarial ?

Le portage salarial est un secteur d’activité assez jeune datant du début des années 2000, plus précisément, c’est en 2008 que sa première définition a été intégrée dans le Code du travail. Pour résumer, le salarié porté bénéficie d’un statut hybride entre indépendance et salariat. Dans les faits, il est embauché par la société de portage salarial qui se charge, contre versement d’un forfait, de tout son administratif. Elle s’occupe notamment de la rédaction du contrat commercial qui va lier une entreprise cliente et le salarié porté. C’est une relation tripartite.

De son côté, l’agent commercial en portage salarial bénéficie de tous les avantages du salariat classique : allocations chômage, congés, cotisations pour la retraite, mutuelle… Ces différents points sont des atouts indéniables face à la précarité des métiers indépendants. Cependant, afin d’en profiter, le salarié porté doit bien sûr être régulièrement en mission et générer du chiffre d’affaires. Celui-ci lui est ensuite reversé sous forme de salaire par la société de portage. Pour devenir salarié porté, il suffit donc de choisir son entreprise de portage, de trouver des clients, de signer un contrat de travail et le tour est joué !

 

Combien gagne un agent commercial en portage salarial ?

Le niveau de revenu d’un commercial est intimement lié à ses résultats. En entreprise, son salaire comporte un fixe et un pourcentage de commission sur les ventes qu’il réalise. En portage salarial, le principe de rémunération de l’agent commercial suit le même principe. Cependant, il reste libre de fixer lui-même ses tarifs (qui peuvent parfois inclure une partie fixe) et/ou un pourcentage de commission. On estime à 4000 € le revenu moyen d’un commercial. Mais bien évidemment, vous l’avez compris, tout dépend de ses performances et de son taux de réussite.

Sachez également qu’à l’inverse des micro-entrepreneurs, les revenus de l’agent commercial en portage salarial ne sont pas plafonnés. Le statut de micro-entrepreneur comporte 2 seuils de chiffres d’affaires pour les prestations de services : 34 400 € / an pour la franchise TVA, puis 74 500 € / an. Au-dessus de ce dernier plafond, il faudra quitter le statut de micro-entrepreneur pour créer une société (SARL, EURL…) et donc, payer plus de taxes à l’URSSAF.

Voir aussi :