Conseiller en gestion de patrimoine, les avantages du portage salarial

Vous vous intéressez au métier de conseiller en gestion de patrimoine ? Au carrefour de la finance, du juridique, du commerce et du conseil, cette carrière professionnelle est des plus enrichissantes. Mais quel statut choisir pour l’exercer ? Le portage salarial révèle bien des atouts pour cette profession. Retour sur les avantages de la gestion de patrimoine en portage salarial.

Définition du métier de conseiller en gestion de patrimoine

Le conseiller en gestion de patrimoine est un spécialiste de l’investissement personnalisé. Après une analyse du patrimoine de son client, il est en mesure de lui proposer les meilleurs investissements possibles. Sa mission principale est d’augmenter les gains de son client tout en limitant les risques. L’expertise du conseiller en gestion de patrimoine touche plusieurs domaines :

  • Les investissements immobiliers
  • Les placements financiers
  • Les valeurs mobilières (actions et titres)
  • Les achats d’art

Il doit également se tenir au fait de toutes les évolutions fiscales et légales afin d’accompagner au mieux ses clients dans le temps.

 

Quelles sont les qualités du conseiller en gestion de patrimoine ?

La gestion de patrimoine est un métier exigeant. Il faut tout d’abord savoir faire preuve de neutralité pour conseiller avec objectivité ses clients. La veille et la curiosité sont également requises afin de garder un excellent niveau d’expertise dans le domaine de la fiscalité soumis à des changements permanents. La polyvalence est aussi de mise puisqu’il faut être capable de gérer plusieurs dossiers en même temps tout en traitant divers sujets (finance, immobilier…). Enfin, le conseiller en gestion de patrimoine doit avoir la fibre commerciale pour conquérir de nouveaux prospects et maintenir un lien pérenne avec ses clients.

 

Quelle formation suivre ?

De par son niveau d’expertise, le conseiller en gestion de patrimoine suit généralement un cursus scolaire long. Il doit notamment se former dans les domaines de l’économie, la finance, la fiscalité, le droit et la comptabilité. Il est possible, par exemple, de suivre à l’université ou dans une grande école de commerce des cours d’économie puis de se spécialiser en gestion de patrimoine lors d’un Master. Il est également recommandé de faire des stages dans le milieu bancaire pour affiner ses connaissances avant de se lancer.

 

Combien gagne un conseiller en gestion de patrimoine ?

Le salaire dépend à la fois de l’expertise et du statut que le conseiller en gestion de patrimoine va choisir. En qualité de salarié dans une banque, une compagnie d’assurances ou une société spécialisée en gestion de patrimoine un débutant gagnera 35 000 €/an contre 70 000 €/an pour un conseiller expérimenté. Si vous choisissez de vous installer à votre compte, vous pouvez exercer votre métier en libéral ou bien créer une société (SARL, EURL, SAS, SASU). Dans ce cas, vos revenus ne seront pas plafonnés (sauf si vous avez choisi le statut de micro-entrepreneur, ce qui n’est pas du tout adapté pour cette profession). On estime un revenu entre 150 et 250 € de l’heure.

 

Pourquoi choisir le portage salarial en gestion de patrimoine ?

Flexibilité dans les horaires, revenus non plafonnés, sécurité… Les avantages du portage salarial sont nombreux pour les indépendants. Le statut de salarié porté convient parfaitement au conseiller en gestion de patrimoine puisqu’il lui permet d’exercer son activité dans les meilleures conditions :

  • La société de portage se charge de tout l’administratif. Le consultant en patrimoine n’a pas à s’occuper de ses déclarations fiscales, il peut se concentrer sereinement sur son cœur de métier.
  • Le conseiller en gestion de patrimoine devient le salarié de la société de portage. Il bénéficie alors de tous les avantages des salariés d’entreprise (arrêt maladie, mutuelle…).
  • En portage salarial, la précarité disparaît. En effet, les indépendants font souvent face à une mauvaise couverture sociale. Le salarié porté, lui, cotise pour la retraite et l’assurance-chômage.
  • Le conseiller en gestion du patrimoine peut choisir ses clients librement.
  • Il n’a pas de pression en termes d’objectifs de vente vis-à-vis d’une hiérarchie et n’est pas bloqué dans son offre commerciale. Cette liberté lui permet de garder toute sa neutralité afin de proposer les meilleures stratégies d’investissement.

 

La gestion de patrimoine, un métier d’avenir ?

Ce métier exige beaucoup de rigueur, de professionnalisme et d’implication. Il est nécessaire de se tenir informé, d’être organisé et de savoir se montrer flexible pour toujours conseiller au mieux. Le monde de la fiscalité et de la législation changent en permanence, beaucoup plus qu’il y a une trentaine d’années. Nombreux sont les clients qui ont besoin aujourd’hui, et sans doute encore demain, d’être guidés pour gérer leur fiscalité, préparer leur retraite ou encore investir dans l’immobilier.

Voir aussi :