Tout savoir sur le métier de freelance architecte d’intérieur

L’architecte d’intérieur indépendant travaille à son compte, sans patron. Il crée pour ses clients particuliers ou professionnels des espaces intérieurs design et fonctionnels en jouant sur les volumes, le mobilier, les couleurs et la lumière. Est-il possible d’exercer en freelance le métier d’architecte d’intérieur ? Tout à fait ! Formation, formalités administratives, contraintes et avantages… Nous revenons en détail sur cette profession passionnante.

Le métier d’architecte d’intérieur indépendant

L’architecte d’intérieur s’occupe de l’aménagement des espaces intérieurs, des appartements, des bureaux, des boutiques, des maisons etc. Les espaces intérieurs réalisés par l’architecte doivent être, à la fois, esthétiques et fonctionnels. Ce professionnel est capable de répondre aux envies et aux exigences de ses clients en manipulant le mobilier, les matériaux et en jouant sur la lumière, tout en prenant en considération les contraintes techniques et budgétaires.

 

Quelle formation suivre pour devenir freelance architecte d’intérieur ?

Sachez qu’il n’est pas obligatoire d’avoir un diplôme d’architecture reconnu pour exercer ce métier. Néanmoins, le CFAI (Conseil français des architectes d’intérieur) peut vous délivrer un certificat de capacité si vous avez été formé dans certaines écoles comme Boulle, Camondo ou encore l’Ensad… Cette certification est un gage de réassurance pour vos futurs clients.

Une large palette de formation est à votre disposition pour devenir architecte d’intérieur indépendant, du BAC+2 au BAC+5. Voici quelques exemples de cursus scolaire :

  • Diplôme d’écoles spécialisées en architecture d’intérieur
  • BTS ERA, étude et réalisation d’agencement
  • DNA ou DMA
  • Architecte d’intérieur, designer (ESAM) bac +4
  • Mastère d’architecture d’intérieur
  • ESAIL
  • Diplôme national supérieur des arts décoratifs…

 

Choisir d’être freelance architecte d’intérieur en début de carrière

Les difficultés auxquelles font face les jeunes diplômés en architecture d’intérieur sont nombreuses. Pour réussir dans leur domaine, ces professionnels doivent développer un carnet d’adresses et trouver des clients intéressés par leurs prestations. En début de carrière, sans référence client solide, il est plus difficile de se lancer et de se démarquer face à la concurrence. Vous pouvez toutefois jouer sur votre réseau personnel et mener quelques chantiers pour vos amis afin de garnir votre portefolio. Sinon, il est recommandé de commencer sa carrière dans un cabinet d’architecture pour cumuler les expériences. Une fois votre CV et votre carnet d’adresses bien remplis, vous pourrez vous lancer plus sereinement en tant qu’architecte d’intérieur indépendant.

 

Devenir freelance architecte d’intérieur indépendant

Que ce soit en début de carrière ou après plusieurs années en cabinet, l’architecte d’intérieur peut tout à fait s’installer à son compte en qualité de travailleur non salarié. Cependant, créer sa microentreprise nécessite de relever quelques défis. Il faut avoir la fibre commerciale, ne pas craindre l’instabilité et savoir s’occuper de l’administratif, le tout sans aide, car vous êtes seul dans votre structure. Mais rien n’est impossible, tout dépend de votre caractère. Vous pouvez aussi choisir le portage salarial. Ce statut de salarié porté vous apporte une sécurité supplémentaire, vous décharge de la paperasse et vous met aussi en relation, dans certains cas, avec d’autres freelances architectes d’intérieur.

Dernière solution, vous pouvez à la fois travailler en cabinet d’architecture d’intérieur et créer en parallèle votre statut d’autoentrepreneur. En menant des chantiers pour votre propre compte, vous posez les premières bases de votre carrière d’indépendant sans pression. Cette démarche peut aussi se faire quand vous êtes au chômage car vous pouvez exercer le métier d’architecte d’intérieur indépendant tout en continuant de toucher vos allocations chômage. Idéal pour se lancer lors d’une reconversion !

 

Quel est le salaire d’un freelance architecte d’intérieur

En début de carrière, le revenu mensuel moyen d’un architecte d’intérieur indépendant est de 1 500 €. Après plusieurs années d’expérience, le chiffre d’affaires peut atteindre 2 700 € par mois. N’oubliez pas qu’en qualité d’autoentrepreneur, les cotisations à payer à l’URSSAF sont à déduire de vos revenus.

Pour faire grossir votre chiffre d’affaires, il faut démarcher. De nos jours, la prospection commerciale se passe majoritairement en ligne. Afin de vous faire connaître du plus grand nombre, construisez un site internet qui présente votre profil et vos réalisations. Une des clés pour réussir est de travailler le référencement de votre site internet en local. En intégrant des mots clés géolocalisés, vous avez plus de chances de remonter dans les pages de recherches Google quand un internaute cherche un architecte d’intérieur indépendant proche de lui. Enfin, créez des pages de profil sur les réseaux sociaux professionnels spécialisés dans le domaine et sur LinkedIn. Sur ces plateformes de mise en relation, publiez et partagez aussi régulièrement vos créations afin d’augmenter votre visibilité.

 

Comment créer votre statut d’architecte d’intérieur indépendant ?

Vous devez déclarer la création de votre micro-entreprise sur le portail dédié de l’URSSAF. Vous recevrez ensuite votre n° SIREN, soit le n° d’immatriculation de votre autoentreprise. N’oubliez pas de vous inscrire auprès du Conseil Régional de l’Ordre des Architectes. Cette démarche peut prendre 2 mois, elle est indispensable. Enfin, souscrivez une assurance RC Pro (Responsabilité Civile Professionnelle) afin de couvrir tout dommage occasionné chez vos clients.

Voir aussi :