Les investissements des entreprises dans les programmes informatiques continueront de croître

À l’échelle de la planète, les entreprises continueront d’investir dans les logiciels en 2022 et 2023 malgré plusieurs incertitudes. Les dépenses liées à ces outils devraient s’accroître environ doublement plus vite que celles dans d’autres domaines de l’informatique. Elles sont soutenues par le déploiement des solutions d’entreprise et de la technologie cloud.

Forrester a publié une nouvelle étude relative aux dépenses en logiciels dans le monde. Le cabinet de recherches prévoit qu’entre 2021-2023, elles poursuivront leur augmentation, avec un taux moyen de 10,3 %. Cette hausse est attendue malgré le manque de main-d’œuvre et les risques géopolitiques qui pèsent sur la filière IT.

L’entreprise américaine indique que les programmes de sécurité, qu’elle classe parmi les solutions d’infrastructure, devraient connaître le plus net développement. Une conséquence des enjeux géopolitiques comme le conflit entre la Russie et l’Ukraine ainsi que des vagues de cyberattaques. Ces instruments sont ainsi promis à un taux de croissance annuel moyen (TCAM) de 15,4 % en 2022 et 2023.

La digitalisation des organisations favorise la crue des dépenses en PGI

Une autre sous-division des programmes d’infrastructure, les applications de gestion technologique devraient garder une dynamique de progression de 13,1 %. Les sociétés tendant à renouveler leurs piles technologiques avec des conteneurs et des architectures sans serveur complexes. Les logiciels de gestion de base de données sont quant à eux portés par la demande d’analyses instantanées. De ce fait, les revenus qu’ils produisent pour les éditeurs devraient grossir de 12,8 %.

Plus globalement, une progression de 12,6 % devrait être enregistrée en 2022 et 2023 sur les dépenses en logiciels d’infrastructure. Selon Forrester, ces investissements s’élèveraient ainsi à plus de 400 milliards de dollars d’ici l’année prochaine. Ils sont tirés vers le haut par :

  • Les dépenses dans les programmes de gestion de base de données et le Devops ;
  • La transformation des technologies basiques de données héritées.

Les achats de solutions conçues sur-mesure pour différentes activités dans les entreprises devraient aussi s’amplifier. Une crue de 11,9 % est attendue en 2022 sur les ventes d’outils collaboratifs et de contenu comme :

  • Slack ;
  • Zoom ;
  • Microsoft Teams.

Le cabinet américain anticipe en outre cette année un agrandissement de 10,4 % des dépenses en progiciels de gestion intégrés. Les efforts de digitalisation, qui créeront de l’emploi pour les freelance en portage salarial informatique, stimulent leur croissance.

Les logiciels d’entreprise croissent grâce à l’informatique cloud.

Le marché des logiciels d’application affichera pour sa part un TCAM de 11,4 % en 2022 et l’année prochaine. Il s’établira ainsi également en-dessus de 400 milliards de dollars. Le marché des applications de gestion de la relation client (CRM) profitera cette année d’une évolution de +11,9 %. Pour indication, il valait en 2021 64 milliards de dollars.

Forrester annonce par ailleurs que les investissements dans les logiciels d’entreprises devraient s’envoler de 12 % cette année. Cette hausse est portée par les dépenses dans les outils clouds, eux-mêmes soutenus par l’avancée de la digitalisation des organisations. Un phénomène qui s’est accéléré depuis la crise sanitaire due au coronavirus. L’entreprise basée dans le Massachusetts décrypte :

L’investissement dans le cloud pour moderniser les logiciels hérités crée une forte dynamique pour les ventes d’applications de front et de back-office.

Son rapport repose sur une enquête menée auprès de 657 sociétés conceptrices de programmes informatiques. Il prévoit que sur le marché mondial de ces instruments, le contexte macroéconomique délicat actuel n’entraînera qu’un impact :

  • Soit de moyenne ampleur ;
  • Soit faible.

Cette projection vaut également pour les autres facteurs à répercussion négative. Ce marché serait protégé par la solidité supposée de ses bases, déclare Forrester. Environ un sur deux des fournisseurs sondés prédit une évolution de ses revenus oscillant entre 10-20 % en moyenne. Les plus grands d’entre ces entreprises devraient connaître de conséquents profits et chiffres d’affaires. L’augmentation de ces derniers devrait toutefois se montrer moins rapide qu’en 2021.

Voir aussi :