Le recours à des travailleurs indépendants se développe d’avantage

Pour certains de leurs projets, les entrepreneurs et sociétés privilégient en général le recrutement d’un freelance à un salarié. Pour cause, embaucher ce dernier implique notamment une procédure plus longue, augmentant ainsi les pertes de temps. En outre, la sollicitation d’un auto-entrepreneur permet différentes dépenses telles que celles liées à l’achat de matériel informatique, entre autres.

Réputée en ce moment, l’externalisation de services devrait continuer à prospérer longtemps en France. Un pays où Eurostat a fait état d’une grande évolution du nombre de freelances au cours de ces dernières années. Après un progrès de 126 % et 33 % respectivement en 10 et 6 ans, celui-ci s’établit désormais à 930 000.

Plusieurs facteurs favorisent ce grand bond. Pour un projet de webmarketing par exemple, une agence propose des frais de fonctionnement moins crédibles que ceux d’un consultant indépendant. De ce fait, sa rémunération horaire devient plus coûteuse pour la société cliente. Avec un tarif moindre, les auto-entrepreneurs peuvent pourtant se montrer tout aussi performants.

La pratique est facile à mettre en place

Se tourner vers des freelances permet ainsi de contrôler le budget du projet tout en évitant les surcoûts inattendus. La seule dépense à payer porte sur les services rendus.

Autre avantage de l’externalisation par rapport au déploiement d’une campagne de recrutement : l’économie de temps. En effet, la recherche d’un expert indépendant s’effectue plus vite et plus facilement. À ce sujet, recourir à une entreprise de portage salarial permet d’en trouver un plus rapidement. Le professionnel est tout de suite opérationnel. Avec ce dernier, la réalisation d’une passation de service ou le passage par une formation n’est pas nécessaire. Pareillement, la société n’a ni matériel à fournir ni bureau à préparer. L’auto-entrepreneur mène ses missions dans un espace de coworking ou à domicile.

Autre point à prendre en considération, la société peut traiter avec plusieurs freelances en même temps. Si des communications entre ces derniers sont requises, celles-ci peuvent s’opérer régulièrement :

● À distance ;

● Dans un tiers-lieu ;

● Dans ses locaux.

Le consultant se situe rarement dans une autre ville, ou même à l’étranger. Par conséquent, les outils technologiques simplifient l’échange entre les collaborateurs.

L’externalisation permet d’éviter un engagement sur le long terme

Ensuite, pour une société, le recrutement d’un salarié entraîne :

● Un alourdissement des charges fixes : masse salariale, aménagement d’un bureau, acquisition d’équipement informatique… ;

● Une procédure longue.

Or, une telle approche peut provoquer d’importants impacts :

● Lors de la phase de lancement de l’entreprise ;

● En temps de crise.

En fonction de l’ampleur du projet, le consultant peut travailler pour des mois, quelques semaines ou quelques jours. Pour achever une tâche dans une durée arrêtée avec le client, il peut ajuster son organisation personnelle. Puis, le contrat arrive à son terme.

Enfin, l’intérêt de faire appel à l’externalisation réside aussi dans la prise de décisions. Le freelance peut procurer une vision neuve sur une demande bien déterminée grâce à un regard global objectif. Sa proposition va au-delà d’une seule problématique. En effet, il cherche toutes les possibilités de perfectionnement que le client n’a pas toujours envisagé.

Voir aussi :