Le métier de développeur web s’ouvre à ceux qui souhaitent se reconvertir professionnellement

Une étude réalisée par CodinGame en 2021 indique que le métier de développeur est accessible même sans une formation initiale en informatique. Il se prête ainsi à la reconversion et différents programmes sont proposés pour accompagner les professionnels. De plus, l’activité connaît un développement considérable actuellement face à une transformation numérique croissante. Le secteur ferait ainsi partie ceux qui recrutent.

 

Les personnes passionnées par l’informatique et qui souhaitent mener une reconversion peuvent envisager une carrière de développeur web. Il se trouve parmi les métiers qui offrent des opportunités d’emploi à l’heure actuelle. De plus, il est accessible même aux professionnels qui ne disposent pas d’un diplôme de l’enseignement supérieur. Ils ont la possibilité de se former pour améliorer leurs connaissances et leurs compétences.

L’étude de la plateforme CodinGame révèle d’ailleurs que les entreprises s’intéressent à ces profils. Une palette de programmes leur est présentée en France dont certains qui sont disponibles en ligne. De plus, le temps de formation varie selon l’école.

Une rémunération de 42 000 euros par an

Deux témoins qui ont décidé de mener une reconversion professionnelle pour devenir développeur web, ont partagé leurs expériences sur Studyrama. Le premier, 29 ans, exerçait un métier de commercial dans la Capitale. Il décide de suivre une formation sur la profession de développeur au printemps 2019. Pour ce faire, il a choisi l’école The Hacking Project qui promeut la méthode du peer-learning. Elle repose sur un apprentissage avec des pairs qui ne nécessite aucune présence en classe et aucun enseignant. Les apprenants auraient accès à des modules en ligne transmis chaque semaine et qu’ils doivent travailler en groupe.

Au terme de sa formation, l’ancien commercial se lance dans le monde professionnel. Il avoue cependant avoir eu des difficultés à mener à bien un travail en équipe. La faute, selon lui, à des compétences techniques insuffisantes et des lacunes en matière de compréhension. Il décide alors de suivre à nouveau un programme avec la même école en 2020, puis revient sur le marché du travail. Il a commencé comme freelance avant son recrutement par une entreprise parisienne où il obtient le poste d’ingénieur de développement.

L’ancien commercial percevrait jusqu’à 42 000 euros de salaire brut chaque année. Il indique aussi apprécié la liberté qui découle de son nouveau mode de vie. Un avantage auquel il n’aurait pas eu accès avec son ancien métier.

Le deuxième parcours concerne une ancienne du département des ressources humaines qui y a travaillé pendant 20 ans. Mère de deux enfants, elle intègre le secteur de l’informatique en 2020. Elle affirme cependant avoir toujours eu une passion pour ce domaine.

Des programmes de formation accélérée

Pour se familiariser avec le métier de développeur web, la mère de famille a suivi les formations sur Openclassrooms et CodeAcademy. Ces sites proposent des cours en ligne et des programmes qui sont parfois conçus de façon ludique. Elle aurait dans un premier temps maîtrisé les bases en HTML et CSS avant de développer ses compétences en Javascript. Ses premières activités ont consisté à concevoir

des sites web professionnels pour des amis. Elle a aussi enrichi son réseau et a choisi de quitter son poste en 2020 pour travailler en freelance.

Selon l’étude menée par CodinGame en 2021, 35 % des professionnels en développement web indiquent être des autodidactes. Environ 80 % des responsables de ressources humaines recruteraient en outre des travailleurs qui n’ont aucune formation initiale en informatique. 64 % des entreprises ont par ailleurs envisagé d’engager jusqu’à 50 développeurs web en 2021.

Le métier de développeur web est apparu dans les années 2000 et serait promu par le développement du digital. On distingue :

● Le développeur mobile, qui conçoit des solutions pour smartphones et tablettes ;

● Le développeur web, qui prennent en main les maquettes réalisées par le web designer ;

● Le DevOps, qui est un spécialiste de l’administration système ou du Cloud. Il se charge de l’intégration des infrastructures et outils utilisés pour les projets de l’entreprise.

Différents programmes de formation auraient vu le jour ces dernières années pour soutenir les professionnels du secteur. Outre les cours en ligne, ces derniers peuvent s’inscrire dans une école ou opter pour une formation accélérée.

Voir aussi :