Le gouvernement a annoncé une indexation des pensions de retraite sur l’inflation dès l’été 2022

En réaction à la montée de l’inflation, l’Exécutif a choisi de redresser le montant des retraites dès juillet prochain. Dans le régime général, approximativement 14 millions de Français profiteront de cette augmentation, dont le niveau pourrait atteindre 4,4 %. Le gouvernement devrait déposer une proposition de loi relative à cette mesure au Parlement le mois qui vient.

La France dénombrait 16,7 millions de retraités en 2019. L’année d’après, 200 000 personnes supplémentaires se sont retirées de la vie active. Durant la campagne électorale, le président de la République avait fait une promesse concernant la pension versée à ces individus. Il avait alors proposé de rehausser exceptionnellement le barème du régime général de cette prestation sociale dès juillet 2022.

Dans le sillage de cet engagement, une réévaluation des pensions à partir de l’été prochain a été décidée. Cette mesure a été dévoilée le 24 mai dernier par le nouveau ministre de l’Emploi, Olivier Dussopt. Elle a été adoptée pour prendre en considération le pouvoir d’achat actuel des Français.

Les pensions de juillet 2022 pourraient être concernées par la mesure

Le responsable politique a déclaré que le gouvernement saisira les deux chambres du Parlement d’un texte sur ce dernier :

Dès que la majorité présidentielle est présente à l’Assemblée, dès après les législatives. […]

Cet acte législatif permettra de rajuster les pensions de base par rapport à l’inflation, a-t-il précisé. À un moment où l’augmentation du coût de la vie préoccupe énormément la population tricolore, il s’agit d’une bonne nouvelle. Olivier Dussopt a indiqué :

Nous souhaitons que cette indexation sur l’inflation soit valable pour les retraites du mois de juillet. Dans le cadre du régime général, la retraite du mois de juillet est versée le 9 août.

Le locataire de l’Hôtel du Châtelet a détaillé que si l’on se réfère à une inflation à 4 % :

[…] Pour une pension à 1.200 euros, c’est un gain de 45 euros par mois.

L’on soulignera sur ce point que pour obtenir des revenus encore plus conséquents, l’on peut cumuler portage salarial et retraite. Il est en effet possible de toucher les pensions tout en empochant une rémunération d’une activité exercée en parallèle. Le droit à un cumul intégral est accordé au travailleur porté sous certaines conditions. Dans ce cas, le salaire qu’il perçoit ne fait l’objet d’aucun plafond.

La retraite moyenne devrait connaître une augmentation de plus de 50 euros

Parmi les retraités habitant en France, la pension de droit direct, tous régimes confondus, s’élevait en moyenne en 2020 :

· À 1 509 euros brut par mois ;

· À 1 400 euros net mensuels.

Ces sommes tiennent déjà compte de l’éventuelle majoration à partir de trois enfants. Elles ont été tirées des données de la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees). Une branche qui appartient au ministère de l’Emploi. En appliquant à cette pension les 4 % présentés par Olivier Dussopt, une hausse moyenne de 56 euros devrait survenir.

Ce taux constitue la moyenne de l’inflation hors tabac constatée sur un semestre (entre décembre dernier et mai 2022). Ceci en considérant la prévision d’inflation actuelle (5,2 %) de l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee). Toutefois, il demeure envisageable que l’Exécutif tienne compte du taux d’inflation du mois de juin prochain qui va certainement s’accentuer. L’organisme public table sur un pourcentage de 5,4 % d’ici juin 2022. L’indexation sur le niveau de l’inflation du dernier semestre avoisinerait de ce fait les 4,4 %.

 

Voir aussi :