Le Covid-19 a amplifié le besoin d’externalisation des processus de recrutement au Canada

L’outsourcing des processus d’embauchage affiche aujourd’hui une popularité en croissance continue, notamment depuis la survenance de la pandémie de Covid-19. Une étude concernant ce sujet a été réalisée par Business Market Insights. Le rapport anticipe ainsi que d’ici 2027, le marché canadien y afférent parviendra à 2 948, 4 millions de dollars. En 2019, le secteur était évalué 336,1 millions de dollars américains seulement.

 

Du fait de la crise sanitaire, le monde de l’emploi a dû basculer vers le télétravail. Grâce à ce contexte, le Canada a connu une hausse des recours à l’impartition des processus de recrutement (RPO). Sur le marché local des solutions y afférentes, les sociétés ont vu leurs dépenses augmenter. Les raisons sont la demande grandissante en salles de visioconférence, l’importance d’inclure les salariés dans l’établissement des objectifs stratégiques…. À ces facteurs s’ajoute la diminution des prix et du temps de déplacement.

Sur ce sujet, Business Market Insights a dévoilé récemment un rapport d’études en juin 2020. Ce document fournit des renseignements intéressants sur le marché du RPO au Canada.

Le marché du RPO dans le pays devrait croître énormément d’ici 2027

Intitulé « Canada Recruitment Process Outsourcing Market », le rapport rapporte concrètement :

● Des profils de société complets des plus grands acteurs du secteur ;

● Une discussion sur les besoins en nouveaux programmes informatiques et produits ainsi que sur la R&D ;

● Une identification des offres promotionnelles ciblées et des nouvelles opportunités d’affaires pour le marché canadien du RPO ;

● Une vue d’ensemble sur ce dernier et sur les technologies qui s’y rapportent ;

● Des observations des tendances du secteur de la sous-traitance des processus de recrutement au Canada.

Sur ce dernier point, les analyses ont été faites avec des statistiques de 2018. Pour les deux années suivantes, des appréciations ont été réalisées. Enfin, des prévisions des TCAC (taux de croissance annuels composés) pour les cinq prochaines années ont été avancées.

Ainsi, Business Market Insights pense que le marché du RPO au Canada s’agrandira avec 31,4 % de TCAC entre 2020-2027. À l’horizon 2027, celui-ci devrait peser 2 948,4 millions de dollars américains, avance-t-on. Ces projections engendreront naturellement des impacts dans le domaine du portage salarial.

Le RPO confère de nombreux avantages aux employeurs

Le rapport aborde les perspectives précises en matière de concurrence. Ceci y compris la part de marché des principales entreprises actives sur l’industrie du RPO à l’échelle du globe. En outre, le document présente aussi une division du marché canadien de la sous-traitance du processus de recrutement :

● Par branche d’activité : télécommunication, gaz de pétrole, assurance, services financiers, banque, Commerce au détail, BTP, etc. ;

● Par type : assistance administrative ou bureautique, mercatique et ventes, personnel technique…

Pour information, les plus importants points positifs de l’outsourcing du processus d’embauchage portent par exemple sur :

● La garantie d’un gain de temps et d’une réduction des coûts ;

● La facilitation de l’étude des outils personnalisés, qui reposent sur un besoin de recrutement particulier, et des demandes.

La réputation grandissante des instruments de RPO résulte essentiellement du besoin croissant des sociétés en outils personnalisables d’enrôlement de talents. Actuellement, les employeurs cherchent, en plus des solutions d’engagement simples, des moyens sur-mesure s’appuyant sur des besoins de recrutement particuliers. Et ce, afin d’apporter les postulants les plus qualifiés.

Voir aussi :