L’actualisation périodique chez Pôle Emploi est ouverte

Conformément à la législation en vigueur en France, les chercheurs de travail doivent actualiser mensuellement leur situation chez Pôle Emploi. De cette démarche dépend leur éligibilité aux allocations chômage. Pour le mois prochain, celle-ci peut être exécutée depuis le 28 mars 2022. Trois options sont possibles : par téléphone, depuis l’application mobile ou le site iternet de Pôle Emploi.

Sur la plateforme en ligne de Pôle Emploi, les chômeurs inscrits à l’organisme peuvent désormais mettre à jour leur situation. Ouverte le 28 mars dernier, cette procédure sera fermée le 15 avril 2022. Concernant le paiement des prestations chômage, il démarrera dès début avril 2022 pour les attributaires ayant déjà effectué la démarche.

Cet acte, qui doit être réalisé tous les mois, constitue une des conditions pour obtenir les allocations chômage. En cas d’omission, le titulaire du compte concerné est rayé de la liste des chercheurs de travail. De ce fait, son droit au revenu de remplacement lui est enlevé jusqu’à la régularisation de sa situation.

Les micro-entrepreneurs sont concernés par la formalité

Dans ce contexte, l’on notera que les micro-entrepreneurs peuvent profiter des allocations chômage sous quelques conditions :

● Il compte parmi les demandeurs de travail auprès de Pôle Emploi ;

● Il a déjà exercé une activité professionnelle.

S’il remplit ces deux critères, les prestations chômage lui seront versées. Leur montant sera soumis à un plafond dont le niveau varie d’un bénéficiaire à l’autre. Ces aides seront accordées sous deux formes.

Dans le cadre du dispositif ARCE (Aide à la reprise ou création d’entreprise), Pôle Emploi octroie un capital. Ce dernier, dont le montant équivaut à 45 % des droits restants, peut être utilisé pour le lancement de l’entreprise. L’ARCE est payée en deux tranches :

● La première au moment de l’enregistrement à Pôle Emploi ;

● La seconde 180 jours plus tard.

Pour obtenir les 55 % des droits restants, le micro-entrepreneur doit procéder mensuellement à l’actualisation. Relativement à cette formalité, il est à signaler que les indépendants en portage salarial et chômage y sont aussi assujettis.

Une procédure en plus s’applique aux micro-entrepreneurs

L’actualisation mensuelle s’applique également à un micro-entrepreneur cumulant une activité sous ce statut avec des allocations chômage. Dans ce système, il bénéficie de ses droits déduits des revenus de l’activité professionnelle. Pour indication, les montants doivent observer un seuil maximal fixé au niveau de l’ancienne rémunération de l’attributaire. Durant l’actualisation, il doit renseigner :

● Le volume horaire travaillé ;

● Son chiffre d’affaires (CA) non soustrait des taxes.

Au terme de la démarche, l’intéressé doit préciser qu’il recherche toujours du travail. À titre instructif, une formalité supplémentaire s’impose au micro-entrepreneur pour prétendre aux prestations chômage. Il est tenu de fournir un double de sa déclaration mensuelle de CA à l’Urssaf à son agence Pôle Emploi. La transmission peut s’opérer par le biais d’une photo nette de cette pièce.

Pour accomplir l’actualisation périodique, l’on peut :

● Contacter le 3949 ;

● Passer par l’application mobile Pôle Emploi, qui garantit un envoi facile des documents de preuve ;

● Se rendre sur actualisation.pole-emploi.fr.

Pour parvenir au formulaire d’actualisation sur ce site internet, il faut se connecter sur son espace personnel. Une fois cette étape franchie, il ne reste plus qu’à remplir un formulaire. L’actualisation peut aussi être réalisée directement dans un point relais Pôle Emploi, en utilisant une borne Unidialog. Dans ces centres, des agents pourront produire un accompagnement dans la démarche.

Voir aussi :