La Wallonie veut renforcer l’attractivité de ses entreprises à travers DigitalWallonia4.ai

La donnée est considérée comme l’épine dorsale des entreprises, d’après l’expert en économie numérique Stéphane Ernst. Pour cette raison, le gouvernement en Wallonie souhaite articuler ses efforts dans la transformation digitale autour de l’intelligence artificielle. À cet effet, il a mis en place le programme DigitalWallonia4.ai il y a trois ans.

D’ici 2024, les dépenses mondiales en IA (intelligence artificielle) grimperont à 110 milliards de dollars. Annoncée par l’International Data Corporation (IDC), cette projection traduit une hausse de 59,9 milliards de dollars par rapport à 2020. Cette technologie constitue une immense réserve de commerces et se présente comme la base de la compétitivité. La Wallonie soutient cette réalité et veut le matérialiser à travers le « DigitalWallonia4.ai ». Son projet particulièrement consacré aux technologies reposant sur l’IA.

Lancé en 2019, ce programme s’appuie sur l’initiative européenne Digital Europe et sur le programme belge AI4Belgium. Il veut rendre plus rapide l’adoption de l’intelligence artificielle et accélérer le déploiement d’un écosystème y afférent.

L’Exécutif wallon est beaucoup intéressé par l’intelligence artificielle

DigitalWallonia4.ai poursuit ces buts par le biais de trois concepts principaux : accompagner, former et sensibiliser. Le ministre wallon de l’Innovation, de la Recherche et de l’Économie, Willy Borsus, qui le pilote, détaille qu’ils aident :

[…] Les entreprises souhaitant incorporer l’IA dans leur business avec une vision d’amont en aval qui va de l’identification d’opportunités IA, au design de la solution, à son POC, puis à sa commercialisation.

Des systèmes financiers de soutien à la digitalisation en IA sont ainsi offerts. Ceci afin de concevoir des services soutenus par l’intelligence artificielle favorables à l’augmentation de l’attractivité des acteurs industriels en Wallonie.

Questionné par Maddyness, Willy Borsus pense que la digitalisation grâce à l’intelligence artificielle et à la donnée représente :

Un enjeu stratégique pour maintenir ou accroître la compétitivité des entreprises. La thématique de l’IA fait donc l’objet d’une attention particulière du gouvernement wallon.

Pour accompagner leur transformation numérique, les sociétés peuvent faire appel à des consultants informatiques. Ces professionnels peuvent notamment être trouvés chez des entreprise portage salarial à l’instar de CEGELEM.

L’IA produit des revenus aux entreprises en Wallonie

La Wallonie, qui dispose d’un écosystème digital composé d’environ 2 500 entreprises, concentre actuellement sa stratégie numérique sur :

· La Smart City ;

· L’écologie ;

· L’agroalimentaire ;

· L’énergie ;

· La santé ;

· L’industrie.

Comme l’indique le co-responsable du programme Digital Wallonia, Stéphane Ernst, leur stratégie sera toujours axée sur les technologies matures. Mais plus encore, souligne l’expert en économie numérique, elle continuera de se focaliser sur les technologies sophistiquées telles que :

· L’intelligence artificielle ;

· La Réalité augmentée et virtuelle ;

· La chaîne de blocs ;

· L’internet des objets (IOT).

Ces inventions constituent, d’après Stéphane Ernst, autant la garantie de l’attractivité des entreprises wallonnes qu’une source de revenus :

[…] La progression de ce secteur étant évaluée à 26 % sur les 8 prochaines années.

Une société commercialisant un produit ou un service alimenté par une technologie devrait donc recourir aux solutions novatrices, conclut-il.

Voir aussi :