La chaîne de blocs parviendra-t-elle à révolutionner l’univers des jeux vidéo ?

Dans l’industrie des jeux vidéo, la blockchain, une technologie qui séduit les gamers avec l’appât du gain, se développe. Les plus grands développeurs de jeux vidéo, comme le français Ubisoft, témoignent d’un intérêt croissant à son égard. Pourtant, beaucoup de joueurs affichent de la préoccupation à l’égard de la tentation mercantile de l’industrie.

Dans le monde du jeu vidéo, les échecs s’enchaînent pour les partisans de l’utilisation de cryptomonnaies dans le secteur. Cependant, en dépit de ces écueils, les hommes d’affaires amateurs de la blockchain restent optimistes. Pour rappel, c’est sur cette technologie que s’appuie la production de ces actifs virtuels.

Parmi ces entrepreneurs figure notamment Sekip Can Gokalp. Ses entreprises Coda et Infinite Arcade soutiennent les concepteurs à déployer le Web3 dans leurs jeux. Ce concept se définit comme une version décentralisée d’Internet basée sur la chaîne de blocs. Il détient encore la capacité de transformer les jeux vidéo, soutient le dirigeant.

Les jeux version blockchain manquent d’arguments de vente

Selon Sekip Can Gokalp, une hyperbole s’observe dans les études démontrant un choc culturel entre :

  • Les adulateurs des cryptodevises ;
  • Les gamers.

Ses enquêtes laissent même croire que les deux communautés se superposent. Toutefois, le jeu vidéo version chaîne de blocs doit avancer d’autres arguments de vente afin de s’imposer, pense un spécialiste. Mihai Vicol, du cabinet d’expertise Newzoo, auprès duquel les consultant IT peuvent chercher des missions, affirme :

C’est peut-être l’avenir. Mais il sera différent de la façon dont les gens l’envisagent aujourd’hui.

La cupidité qu’occasionnent ces jeux pourrait engendrer des dégâts réels, appuie un détracteur des cryptomonnaies, Mark Venturelli. D’après le développeur de jeux vidéo, cet appât du gain risque de séduire les jeunes, surtout en Amérique latine. La fin de l’affrontement entre les puristes du jeu vidéo et les fans de cryptomonnaies semble toutefois encore loin, reconnaît-il. De nouveaux jeux de chaîne de blocs apparaissant au quotidien.

En juillet dernier, Minecraft a déclaré qu’il n’accepterait plus les jetons non fongibles (NFT). Ces fichiers digitaux uniques liant à un objet digital une attestation d’authenticité assurant à son unique propriétaire la possession officielle. Le jeu de construction a jugé que ceux-ci instaurent un modèle d’exclusion et de rareté. Ce qui entretient un esprit en contradiction avec ses principes, a-t-il souligné.

Ubisoft a quant à lui essayé de déployer une marketplace dans l’un de ses jeux phares pour troquer des NFT. Cependant, les communautés de gamers se sont élevées contre ce projet. De nombreux d’entre les joueurs éprouvent de l’hostilité envers les cryptomonnaies.

Les jeux blockchain comportent tant d’avantages que d’inconvénients

Les puristes peuvent croire à court terme d’avoir gagné contre les fans de cryptoactifs. Ceci compte tenu de la chute des cours de ces devises. Celles-ci ont emporté dans leur écroulement les jetons proposés dans les jeux en chaîne de blocs. Des actifs dont la valeur avait au départ attiré les gamers. Mihai Vicol confie qu’actuellement, personne ne joue à ces types de jeux. Il révèle que 90-95 % des titres ont souffert de la chute des cryptomonnaies. Cette filière avait déjà subi plus tôt cette année un grave problème de réputation. Un vol inouï de 600 millions de dollars s’est déroulé sur le jeu blockchain Axie Infinity, très célèbre aux Philippines.

En début juillet 2022, Mark Venturelli a émis des critiques contre la technologie de chaîne de blocs. Lors du plus important festival de jeu vidéo au Brésil, le BIG Festival de Sao Paolo, il a déclaré :

Tout ce qui est fait dans cet espace en ce moment est tout simplement mauvais. C’est même carrément terrible.

Les opposants aux cryptomonnaies avancent que cette technologie garantirait aux concepteurs de jeux des bénéfices plus importants. Le tout en esquivant les lois régissant les jeux de hasard et d’argent. À l’inverse, la cupidité détruira tout plaisir. Ce qui pourrait favoriser des différends dans un secteur totalisant à l’échelle mondiale 300 milliards de dollars de recettes.

Les passionnés de cryptomonnaies soutiennent en revanche que la blockchain assurerait aux joueurs la possession d’objets digitaux. Elle leur permettrait aussi de regagner une fraction de l’argent qu’ils déboursent dans les jeux, entre autres.

Voir aussi :