Pouvez-vous exercer une profession libérale en portage salarial ?

Il est possible d’exercer de nombreux métiers en qualité de salarié porté. Le portage salarial pour les professions libérales est également tout à fait envisageable. Cependant, votre activité doit faire partie de la catégorie « professions libérales non règlementées ». Explications.

Qui peut exercer une profession libérale en portage salarial ?

Une profession libérale est un métier exercé de manière indépendante et à titre personnel. Elle répond à un intérêt général et relève du médical, de la technique ou de la fourniture de prestations intellectuelles. Pour les professions libérales soumises à règlementation, il faut impérativement avoir obtenu un diplôme ou bien justifier d’une expérience professionnelle.

Les professions libérales peuvent opter pour le statut juridique de leur choix : micro-entreprise, entreprise individuelle (EI), entreprise individuelle à responsabilité limitée (EIRL), entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL) ou société par actions simplifiée unipersonnelle (SASU). Il existe 2 catégories : les professions libérales règlementées et professions libérales non règlementées. C’est la deuxième option qui s’exerce en portage salarial, mais il existe d’autres possibilités.

 

Qu’est-ce qu’une profession libérale règlementée ?

Ces métiers sont régis par l’Etat ou bien par un ordre professionnel. Pour exemple, les médecins sont obligatoirement inscrits à l’Ordre des Médecins et les avocats au Barreau. Pourquoi existe-il une règlementation ? Tout simplement parce que ces professions impliquent de grandes responsabilités. Elles touchent à la santé des personnes ou impliquent des risques juridiques et financiers importants. Il est donc indispensable que seuls des indépendants qualifiés puissent exercer ces professions libérales. Ils doivent justifier de l’obtention d’un diplôme ou d’une expérience de minimum 3 ans. Quelques exemples de professions libérales règlementées :

  • Pharmaciens
  • Architectes
  • Avocats
  • Experts comptables
  • Huissiers de justice
  • Kinésithérapeutes…

 

Portage salarial et profession libérale règlementée, est-ce possible ?

Bien que validé en 2008 pour moderniser le marché du travail, le statut de salarié porté n’englobe pour le moment que les missions de prestations intellectuelles. C’est pour cette raison que des métiers comme le négoce, le BTP, le médical, les services à la personne en sont exclus. Cependant, il n’est pas interdit de faire cohabiter plusieurs statuts. En effet, un indépendant exerçant une profession libérale peut choisir le portage salarial pour développer une activité secondaire liée à la formation ou au conseil. Par exemple, un médecin peut intervenir en tant que conseiller auprès d’un établissement de santé ou un architecte dispenser des formations sur les techniques de construction liées aux économies d’énergie. Dans ce cadre, le portage salarial reste totalement ouvert aux professions libérales.

 

Qu’est-ce qu’une profession libérale non règlementée ?

Tout d’abord, bonne nouvelle, le portage salarial est possible pour les professions libérales non règlementées. Comme elles ne sont pas pour la plupart régies par une règlementation, vous pouvez librement devenir salarié porté (sauf gérant d’auto-école et autres métiers spécifiques). Les professions libérales non règlementées concernent des activités qui :

  • Ont trait aux sciences et aux arts
  • Ne sont ni commerciales ni industrielles ni commerciales
  • Peuvent s’exercer sans diplôme ou expérience particulière
  • Ne touchent pas au domaine du service à la personne
  • Ne sont pas des professions libérales règlementées

Aujourd’hui, on estime qu’environ 40% des indépendants se sont installés comme libéraux.

 

Portage salarial et profession libérale : quels métiers sont éligibles ?

De nombreux métiers sont accessibles : réflexologue, consultant marketing ou informatique, formateur, psychanalyste, agent commercial, apporteur d’affaire, conseiller en gestion de patrimoine, graphiste, designer, développeur…

Mais la liste des métiers éligibles au portage salarial exercés en profession libérale est vouée à changer. Pour répondre à des enjeux internationaux et à l’égalité des chances, la règlementation du marché du travail évolue en permanence. De nouvelles technologies ou des mutations naturelles du monde de l’emploi apportent également leur lot de nouvelles opportunités. Coach de vie, concepteur de réalité augmentée, green consultant… Nous avons vu récemment se créer de nouveaux métiers qui peuvent aussi s’exercer librement en portage salarial.

 

Pourquoi choisir le portage salarial pour exercer votre profession libérale ?

Le statut de salarié porté est un statut hybride à mi-chemin entre la micro-entreprise et le salariat classique. En portage salarial, un indépendant jouit d’une liberté de choix dans ses missions tout en profitant des mêmes avantages que les salariés d’entreprise : cotisations pour le chômage, la retraite, droit au chômage partiel en temps de crise… En contrepartie du versement d’un pourcentage de son chiffre d’affaires, l’entreprise de portage salarial prend également en charge tout l’administratif du salarié porté. Eviter les tâches chronophages liées à la paperasse, c’est autant de temps précieux dégagé pour se concentrer sur le développement de votre business.

En conclusion, si vous exercez une profession libérale règlementée mais que vous souhaitez développer une activité de conseil ou formation secondaire, vous pouvez devenir salarié porté. Si vous exercez une profession libérale non règlementée, le portage salarial vous ouvre ses portes sans condition.

Voir aussi :