vous êtes indépendant, cegelem vous accompagne en portage salarial
+33 (0)1 81 93 65 49
Devenez consultant

Le métier de freelance est-il fait pour vous ?

Vous êtes qualifié dans un domaine et vous voulez valoriser pleinement cette expertise pour vous installer à votre compte ? Commercial, graphiste, informaticien, consultant… Ils sont aujourd’hui plus de 930 000 à avoir choisi le métier de freelance. Mais est-ce que tous les profils et caractères sont faits pour devenir travailleur indépendant ? Tour d’horizon des avantages et inconvénients du métier de freelance.

Quelles compétences pour le métier de freelance ?

Commençons par répondre à cette première question : est-ce que tous les corps de métiers peuvent s’exercer en freelance ? Côté pratique, si les tâches principales de votre activité professionnelle peuvent majoritairement se faire depuis un ordinateur, avec une connexion internet et un téléphone, votre métier peut être exercé en freelance. Les expertises les plus répandues dans l’auto-entreprenariat sont celles liées à la technologie, le graphisme, le commercial et le marketing. D’un point de vue culture d’entreprise, certaines structures, notamment les sociétés traditionnelles, ne voient pas encore d’un bon œil le travail à distance. Bien sûr, nombreuses sont celles à se remettre en question en vues des mutations du marché de l’emploi actuel. Les jeunes start-ups sont, quant à elles, avant-gardistes dans ce domaine et emploient déjà de nombreux freelances.

Quels profils peuvent exercer le métier de freelance ?

Nous dressons, ici, la liste des critères décisifs à valider avant de choisir le métier en freelance. En effet, toutes les personnalités ne peuvent pas forcément s’épanouir en devenant travailleur indépendant.

Savoir être polyvalent :

Puisque vous allez devenir votre propre patron, cela veut dire que vous devrez endosser les responsabilités et les tâches d’un chef d’entreprise. En choisissant le métier de freelance, vous devez notamment avoir la fibre entrepreneuriale et un sens aigu des affaires pour pouvoir :

  • Créer et marketer votre expertise (trouver un nom commercial, développer un site web…)
  • Fixer le tarif de vos prestations
  • Être un bon communicant qui sait se vendre et aller dénicher de nouveaux clients
  • Gérer les parties administratives (la comptabilité, les factures, les relances de paiement, les taxes…)

Le portage salarial, une solution pour sécuriser votre métier de freelance

Les entreprises de portage salarial se chargent pour le compte des travailleurs indépendants de toutes les tâches administratives chronophages. Elles permettent également de bénéficier des avantages du statut de salarié (assurance chômage, cotisations retraite, remboursement des frais…). Si vous vous reconnaissez dans le profil type du travailleur indépendant, sauf pour les parties administratives et sécurité, le portage salarial est la solution idéale.

Ne pas avoir peur des incertitudes, la base du métier de freelance

Si vous avez déjà été employé par une société, vous connaissez le confort de recevoir un salaire tous les mois. En exerçant le métier de freelance, certains mois pourront vous rapporter très peu de chiffre d’affaires et d’autres beaucoup. Cette irrégularité peut générer du stress et requiert de l’organisation pour gérer au mieux les périodes de creux. Pensez à consacrer au moins 10 % de votre temps à la prospection de nouveaux clients. Cette action vous permettra d’avoir un flux régulier de missions. Même si l’un des premiers avantages du métier de freelance est la flexibilité dans l’organisation quotidienne, il faut tout de même avoir un emploi du temps rempli pour éviter de se faire prendre dans le piège de la procrastination…

Estimez votre salaire !

Vous avez envie de choisir le portage salarial mais vous avez du mal à estimer votre salaire net ? Utilisez notre outil de simulation pour le connaître.

Avoir en tête les contraintes du métier de freelance

  • Moins d’interaction :

En tant que micro-entrepreneur, vous serez libre de travailler quand et où bon vous semble, de chez vous, depuis un espace de coworking, la semaine, le weekend, le soir… Pour beaucoup, tout ceci semble être un rêve éveillé. Le revers de la médaille du métier de freelance est la solitude. En effet, vous êtes seul à gérer vos clients et si vous travaillez en home office, vous n’aurez plus la possibilité de vous changer les idées autour d’un café avec un collègue…

  • Plus de congés :

Un autre point qui pourrait peut-être vous freiner : adieu les congés payés et congés maladie. En effet, quand le micro-entrepreneur ne travaille pas, il ne gagne pas d’argent. Un inconvénient majeur, certes, mais si vous êtes bien organisé, vous saurez gérer votre budget pour y pallier.

  • Moins de solidité financière :

Malheureusement encore aujourd’hui, le métier de freelance est synonyme d’instabilité pour les banquiers et les propriétaires. Ce manque de crédibilité, comparé à un salarié en CDI, peut vous gêner lors de la demande d’un prêt ou de la recherche d’un bien en location. Si vous avez des projets immobiliers mieux vaut peut-être attendre avant de vous lancer en freelance ou alors choisissez le statut plus rassurant de salarié porté.

Voir aussi :