vous êtes indépendant, cegelem vous accompagne en portage salarial
+33 (0)1 81 93 65 49
Devenez consultant

Indépendants : comment faire face à la crise du Coronavirus ?

Vous êtes travailleur indépendant et votre activité est directement impactée par la crise sanitaire du Coronavirus en France ? Quelles sont les mesures financières prises dans l’urgence par le Gouvernement ? Comment le portage salarial peut-il aider un consultant indépendant à faire face au confinement quand le télétravail est impossible ? Nous vous expliquons tout.

Coronavirus en France : les aides du Gouvernement pour les indépendants

Commerces et sociétés fermés, confinement et télétravail imposés… Le Coronavirus en France vient de changer radicalement le quotidien des particuliers et des entreprises sur tout le territoire. De leur côté, certains indépendants vont devoir faire face à une chute de leur chiffre d’affaires provoquée par la suspension d’activité de leurs entreprises clientes. Comment le Gouvernement peut les aider ? Des mesures prises dans l’urgence ont été actées très rapidement pour aider les indépendants à faire face à la propagation du Coronavirus en France. Voici les principales :

  • Annoncée par la Fédération des auto-entrepreneurs et confirmée par le Gouvernement, les indépendants vont bénéficier d’une aide de 1 500 € financée par un fond de solidarité. Pour y accéder, vous devez :
    • Avoir fermé complètement votre magasin si vous êtes commerçant
    • Justifier d’une baisse de 70 % de votre chiffre d’affaires comparé à mars 2019
    • Ne pas générer plus d’1 million d’euros de revenu
    • Justifier que votre activité d’indépendant est votre source de revenu principale

 

  • Le paiement des cotisations à l’URSSAF exigées en mars 2020 peut être reporté. Aucune action particulière ou justificatif n’est nécessaire, il suffit de déclarer un chiffre d’affaires de 0 € pour février 2020. Attention cependant, vérifiez le délai de report qui peut évoluer avec le temps.

 

  • Le règlement de l’impôt sur le revenu mensuel peut lui aussi être repoussé. Si vous êtes indépendant, vous devez en faire la demande :

 

  • La suspension du paiement du loyer et des factures d’énergie concerne uniquement les indépendants qui travaillent dans des locaux hors de leur domicile et qui subissent une réelle perte financière.

En complément de ces premières informations, continuez à suivre l’évolution du Coronavirus en France et des mesures gouvernementales qui vont certainement changer au fur et à mesure.

Comment le portage salarial peut aider les indépendants ?

Pour les consultants freelances qui ont la possibilité de poursuivre leurs missions en télétravail, pas d’inquiétude, ils peuvent à la fois maintenir leur chiffre d’affaires et respecter le confinement imposé. En revanche, pour les indépendants dont le travail en home office n’est pas possible, ils vont devoir faire face à la crise. Leur sécurité financière risque d’être fortement mise en péril.

Les sociétés de portage salarial comme Cegelem proposent quant à elles aux indépendants de profiter des mêmes avantages que les salariés classiques en entreprise (maladie, chômage…). Avec l’évolution du Coronavirus en France et les cessations d’activités professionnelles qui en ont découlé, ces privilèges sont les bienvenus.

Coronavirus en France : les solutions du portage salarial en détail

Les travailleurs indépendants sont liés par un contrat de travail à la société de portage, ils sont donc salariés. Dans le cadre de la crise sanitaire du Coronavirus en France, des mesures exceptionnelles peuvent être prises pour les salariés portés qui ne peuvent pas télétravailler.

  • Le chômage partiel ou technique n’étant pas possible pour les salariés portés, les entreprises de portage salarial pourront utiliser la réserve financière légale prévue dans leur convention collective. Celle-ci correspond à un pourcentage prélevé sur les revenus du salarié porté pour palier à la précarité (contrat CDD) ou à la baisse, voire absence, de chiffre d’affaires momentanée.
  • Si le consultant indépendant porté ne peut pas travailler pendant plus d’un mois, il peut être envisageable de signer une rupture conventionnelle du contrat de travail. Cette action ouvrira automatiquement le droit à l’allocation chômage.
  • Le salarié porté peut se mettre en arrêt maladie (sous certaines conditions). En effet, comme les salariés classiques, il a cotisé chaque mois pour profiter de la protection de la sécurité sociale en cas d’accident ou de maladie. Contrat de travail et bulletins de salaires sont les pièces nécessaires à fournir pour justifier d’avoir travaillé au moins 150 heures sur les trois derniers mois. Pendant la crise du Coronavirus en France, certains indépendants portés pourront donc profiter des indemnités journalières et limiter l’impact de cette crise sur leur chiffre d’affaires.

Voir aussi :