vous êtes indépendant, cegelem vous accompagne en portage salarial
+33 (0)1 73 44 66 90
Devenez consultant

Être Français et profiter d’un portage salarial en Suisse

Comme de nombreux Français, vous êtes séduit par l’idée de travailler à l’étranger ? Vous êtes un micro-entrepreneur qui souhaite ouvrir son horizon professionnel en acceptant une mission en Suisse ? Le portage peut être votre solution. Nous vous expliquons les avantages du portage salarial en Suisse et sous quelles conditions cette aventure est possible.

Portage salarial et Suisse, quelques fondamentaux à connaître

Pour bien appréhender le sujet du portage salarial d’un indépendant en Suisse, il faut d’abord comprendre quelques notions :

Définition du portage salarial

Commençons par répondre à cette question : le portage salarial, c’est quoi ? Un travailleur indépendant peut faire le choix de s’associer à une société de portage pour réaliser ses missions. Le micro-entrepreneur définit ses prestations et choisit en toute liberté l’entreprise cliente avec qui il souhaite travailler. Ce client va ensuite contracter avec la société de portage et s’acquitter du règlement de la prestation auprès de celle-ci. La société de portage reverse un salaire mensuel au travailleur indépendant qui revêt alors le statut de salarié porté. Ainsi, le micro-entrepreneur conserve la liberté de l’auto-entreprenariat tout en bénéficiant des avantages des salariés classiques qui travaillent en entreprise (sécurité sociale, assurance chômage, cotisations retraite…). Dans ce cadre, le micro-entrepreneur peut à sa guise choisir de réaliser des missions en France ou à l’étranger.

 

Précision importante sur la Suisse

Dès lors que vous êtes Français, vous avez la possibilité de partir travailler où bon vous semble en Europe. Or, si vous briguez la Suisse, sachez que ce pays ne fait pas partie des membres de l’Union européenne. Il faudra donc suivre la règlementation en vigueur pour les salariés en portage salarial qui souhaitent travailler en Suisse. En clair, sur le territoire suisse, vous serez considéré comme un salarié porté qui travaille à l’international. Même si, géographiquement, vous ne serez pas bien loin de la France.

 La mobilité à l’international a le vent en poupe !

Plus de 2,8 millions de Français ont déjà fait le choix de partir travailler à l’étranger. La mobilité internationale enregistre d’ailleurs une croissance annuelle de 3,4 %. Poussée par la globalisation et l’envie des travailleurs de partir à l’étranger pour booster leur carrière, la culture du travail nomade se développe à grande échelle. Beaucoup d’entreprises réfléchissent de plus en plus à monter des partenariats à l’international pour pouvoir dénicher leurs futurs talents à travers le monde.

Deux statuts à connaître pour faire du portage salarial en Suisse 

En effet, selon la durée de votre mission de portage salarial en Suisse, votre situation au regard de la France peut changer :

  • Pour les missions courtes, vous serez considéré comme « détaché » et vous pourrez continuer de profiter du régime de protection de la sécurité sociale française.
  • Pour les missions plus longues mais non définitives, vous serez aussi considéré comme « détaché » et pourrez demander à conserver le régime de protection sociale français pendant 3 ans (demande possible sous certaines conditions et renouvelable une fois).
  • Pour les missions à durée indéterminée, vous obtenez le statut « expatrié». Dans ce cas, vous cotisez au régime de protection sociale de votre pays d’accueil. Les salariés qui bénéficient du portage salarial en Suisse (ou à l’international) peuvent toutefois demander d’adhérer à la Caisse des Français à L’Etranger. Vérifiez avec votre société de portage quelle solution est la plus avantageuse pour vous.

 La question du permis de travail

En Suisse, des permis sont requis pour pouvoir travailler. Parlez-en avec votre société de portage pour savoir si, dans le cadre de votre mission et selon votre situation géographique (département frontalier ou non), un permis travail est demandé et, si oui, lequel.

Quels sont les avantages du portage salarial à l’international ?

Si vous avez choisi de réaliser une mission en portage salarial sur le sol suisse, vous pourrez continuer de bénéficier des avantages du portage salarial, à savoir notamment la protection sociale (sous réserve de respecter les conditions réglementaires citées ci-dessus). La société de portage salarial se chargera également de votre comptabilité et vous garantira les paiements de vos prestations. Vous serez ainsi libéré des complications administratives requises lors de la signature d’un contrat avec une entreprise étrangère. Le portage salarial en Suisse vous permettra aussi peut-être de profiter d’un salaire brut plus important qu’en France. Pour ce critère mais aussi pour la qualité de vie, la Suisse attire 160 000 expatriés français par an. D’ailleurs, l’entreprise de portage peut même gérer les frais réels engagés suite à l’expatriation.

Vous êtes salarié étranger ?

Européen ou étranger, vous pouvez désormais faire appel à une société de portage pour venir travailler sur le territoire français. Découvrez le détail dans cet article dédié au sujet du portage salarial pour une personne de nationalité étrangère.

Voir aussi :