Le E-sport en portage salarial, comment ça marche ?

Depuis le début des années 2000 et dans le monde entier, le E-sport ou esport ou encore eSport (pour electronic sports) est un secteur d’activité en plein essor. Des tournois s’organisent régulièrement en France ou au niveau international et on recense déjà presque un millier de gamers professionnels. Quid de l’E-sport en portage salarial ? Est-ce que ça vaut le coup ?

Le E-sport, un secteur d’avenir en France

Le E-sport en France a réellement commencé à se développer vers les années 2010 et en 2016, le secteur générait déjà plus de 22 millions de dollars américains de chiffre d’affaires. Pas d’étonnement, les gamers professionnels attirent de nombreux spectateurs passionnés. En 2016, ils étaient 1,4 million à assister aux matchs des pro gamers en live.

D’ailleurs, le gouvernement français a bien compris le potentiel de cette sous-branche du secteur du divertissement. Il entend notamment mettre les moyens nécessaires à sa structuration. De par son attractivité auprès du jeune public, le E-sport peut en effet clairement participer à la croissance de l’économie française. Fin 2019, Cédric O, secrétaire d’État chargé du numérique, a présenté sa nouvelle stratégie nationale de développement sur 5 ans. Son rapport propose 4 axes :

  • Valoriser une pratique de l’eSport responsable
  • Activer les leviers nécessaires pour structurer une filière de formation
  • Soutenir les acteurs français du secteur
  • Mettre en avant tout l’écosystème français qui gravite autour de l’E-sport

 

Quel statut choisir avec le E-sport ?

Si vous comptez faire du sport électronique votre métier, plusieurs options s’offrent à vous.

Le E-sport et la microentreprise

En qualité de gamer pro, vous pouvez tout à fait créer une microentreprise. Si vous n’êtes pas familier du sujet, voici quelques informations. Le statut de micro-entrepreneur est un régime simplifié qui vous permet de créer votre autoentreprise en toute simplicité. Les formalités administratives ne sont pas trop lourdes et les charges sont également allégées. Côté vie quotidienne, vous êtes libre de travailler comme vous le souhaitez, pas d’horaires fixes, pas de patron et vous choisissez vos clients et partenaires sans contrainte.

Mais, voici le revers de la médaille. Vous devez payer des taxes sur votre chiffre d’affaires à l’URSSAF. Vos frais professionnels ne sont ni déductibles ni remboursables. Si vous arrêtez de travailler pendant une période longue, vous devrez fermer définitivement votre micro-entreprise pour pouvoir espérer toucher environ 800 € d’allocations. Sans cela, vous n’avez pas d’assurance chômage. Enfin, en qualité d’autoentrepreneur, vous cotisez moins, donc vous bénéficiez d’une couverture sociale moins efficace. Il en va de même pour la retraite, vous cotisez bien sûr, mais peu.

 

Les avantages de l’E-sport en portage salarial

  • En finir avec les charges administratives

Le E-sport au niveau professionnel est un métier chronophage qui laisse peut de temps libre pour gérer l’administratif : facturation client, suivi de la comptabilité, relance des clients, déclaration des revenus… En portage salarial, vous êtes accompagné par un service comptabilité qui prend en charge toute cette paperasse. Vous êtes libéré de cette contrainte et pouvez vous concentrer sur votre entrainement et la négociation de vos futurs partenariats. Bien sûr, pour bénéficier de ce service, l’entreprise de portage vous demandera en contrepartie le paiement mensuel d’un forfait, généralement un pourcentage sur votre chiffre d’affaires.

  • Devenir salarié en CDD ou CDI et bénéficier des avantages de ce statut

En portage salarial, vous devenez salarié. En clair, cela veut dire que vous profitez de tous les avantages d’un contrat de travail comme tous les autres employés d’entreprise classique. Vous récupérez une bonne couverture sociale, vous bénéficiez d’une mutuelle d’entreprise, vous cotisez normalement pour la retraite et vous ouvrez à nouveau des droits à l’assurance chômage. Notez toutefois que l’entreprise de portage salarial ne vous garantit pas un salaire tous les mois, ce qu’elle vous reverse dépend des revenus que vous avez vous-même générés.

  • Déduire ses frais professionnels

Dans le monde de l’E-sport, on le sait, les déplacements sont fréquents. La bonne nouvelle c’est qu’en portage salarial, vous pouvez déduire vos frais du chiffre d’affaires que vous avez dégagé grâce aux publicités sur votre site, les gains des concours, les sponsors, les vidéos YouTube et les live streams Twitch…. Cette technique vous permet de ne pas être imposé sur cette partie de frais que vous déclarez.

  • Garder sa liberté

En portage salarial, vous gardez la possibilité de travailler sans horaires fixes, depuis n’importe où et avec les clients que vous souhaitez. Vous restez totalement libre, y compris de rompre votre contrat le jour où vous souhaitez donner un autre élan à votre carrière.

Dernier conseil, le E-sport est un métier très prenant et exigeant qui demande un entrainement régulier souvent pratiqué indoor. Faites du « vrai » sport pour réduire le stress de vos missions, pensez à prendre soin de vous et à vous détendre de temps à autre en extérieur.

Voir aussi :