Comment devenir conseiller financier indépendant ?

Gérer efficacement ses finances est un défi que beaucoup de personnes peinent à relever. Mais il existe toutefois des solutions pour s’en sortir. L’une d’entre elles est de recourir à l’aide d’un conseiller financier indépendant. Le conseiller financier indépendant est un professionnel dont le travail va consister à aider le particulier ou le professionnel qui le sollicite à mieux tenir son patrimoine. Quel est le profil du conseiller financier indépendant et comment le devient-on ?

Qui est conseiller financier indépendant ?

Le conseiller financier indépendant est un expert dont le travail consiste à conseiller les professionnels et les particuliers pour les aider à optimiser la gestion de leurs finances. Le CFI intervient aussi bien sur des questions relatives à la gestion du patrimoine, le suivi des comptes bancaires ou encore les placements. Loin d’être routinier, le métier de conseiller financier indépendant implique de s’investir continuellement pour aider les clients à valoriser et renforcer leur patrimoine. Pour cela, différentes expertises sont sollicitées dont la finance, le droit et la fiscalité.

 

Quelles sont les missions du conseiller financier indépendant pour les particuliers ?

Sachez que le conseil financier est un véritable métier de proximité. Le CFI ne propose pas de solutions standardisées mais il étudie avec précision la situation de son client pour lui prodiguer les meilleurs conseils. Chaque profil client possède ses propres spécificités auxquelles il convient de répondre avec justesse.

Au quotidien, les missions du conseiller financier indépendant sont très variées. Il s’occupe en premier lieu de la tenue des comptes bancaires de ses clients en suivant de près leurs mouvements. Ensuite, il se doit de faire de la veille au niveau juridique et fiscal afin de proposer les meilleurs investissements financiers. Intervenant aussi au niveau contractuel, le CFI s’attèle à trouver les meilleurs taux d’emprunt et vérifie également les clauses prévues au contrat en tenant compte bien évidemment des exigences et contraintes de ses clients.

 

Conseil financier indépendant pour les entreprises

Avec des clients professionnels, le conseiller financier indépendant suit la même démarche de veille et de conseil sur les questions judiciaires, fiscales et financières. A cela s’ajoute d’autres missions dont celle de faire prospérer le chiffre d’affaires de son entreprise cliente. Pour ce faire, le CFI peut être amené à lancer des actions de fidélisation et de prospection pour conquérir plus de clients. Il peut aussi mener des actions de communication pour faire connaître de nouveaux services et ainsi faire augmenter la rentabilité financière de son client. En tous les cas, il doit se tenir informé en permanence des évolutions des secteurs financiers et juridiques pour proposer toujours les solutions les plus efficaces.

 

Quelle formation suivre pour devenir conseiller financier indépendant ?

De nombreux types d’étude peuvent déboucher sur le métier de conseiller financier indépendant. Il est important toutefois de considérer qu’il faut pouvoir maîtriser plusieurs sujets dont la finance, les assurances, la fiscalité, la comptabilité et la banque. Un BTS ou un DUT spécialisé dans ces domaines peut être suffisant. Un BAC+4, un Master en gestion de patrimoine ou encore des études dans les techniques de commercialisation ou en sciences politiques peuvent être de bons tremplins à condition que le parcours intègre une spécialisation finance.

 

Quel est le profil d’un bon conseiller financier indépendant ?

Au-delà d’avoir mené des études dans la finance, le conseiller financier indépendant doit aussi posséder d’autres qualités afin de mener à bien ses missions. Malgré les apparences liées au monde de la finance, sa profession est avant tout un métier humain. Il doit avoir le sens du commerce et il doit savoir gérer son portefeuille client avec une bonne aisance relationnelle. Pour gagner la confiance de ses clients, le CFI se doit d’être disponible et honnête en toute circonstance. On attend aussi du conseiller financier indépendant une grande neutralité afin de proposer avec objectivité les meilleures solutions. Les intérêts de ses clients passent toujours en priorité.

Toutes les opérations se font généralement de manière dématérialisée. Le CFI doit donc savoir manier les outils informatiques, les logiciels de finances et bien sûr être à l’aise sur le web. Très investi et organisé, le conseiller financier indépendant se tient informé des dernières actualités et des évolutions juridiques du secteur.

 

Peut-on exercer le métier de CFI en portage salarial ?

Que vous soyez conseiller en gestion de patrimoine ou conseiller financier indépendant, vous pouvez exercer votre métier en qualité de salarié porté. Le portage salarial permet aux CFI d’obtenir les mêmes avantages que les salariés d’entreprise (congés, mutuelle, chômage…) et de ne plus avoir à s’occuper des parties administratives. Il conserve également toute sa liberté de choix dans ses missions et ses clients.

Un conseiller financier indépendant touche un revenu mensuel entre 5000 et 6000 €. S’il choisit le statut de salarié porté, un pourcentage de son chiffre d’affaires sera reversé afin de couvrir les frais de gestion de l’entreprise de portage salarial.

 

Voir aussi :