4 bonnes raisons d’opter pour le portage salarial en France

Le nombre d’indépendants exerçant leur métier en portage salarial ne cesse de croître. Seulement 15 000 en 2006, ils sont aujourd’hui environ 90 000 salariés portés en activité. Comment ce statut hybride, à mi-chemin entre salariat et freelance, a conquis autant d’indépendants ? On vous explique pourquoi vous aussi vous avez tout intérêt à choisir le portage salarial en France !

Le portage salarial est une nouvelle forme de travail hybride qui a vu le jour aux alentours des années 1990. D’abord conçu pour permettre aux seniors de conserver une activité professionnelle, le portage salarial s’est maintenant largement démocratisé et le secteur affiche chaque année une croissance à 2 chiffres.                                                    

1. Le portage salarial en France est synonyme de sécurité

La première raison qui explique l’attractivité du portage, c’est la sécurisation professionnelle. En effet, lorsqu’un indépendant décide de devenir salarié porté, il signe un CDD ou un CDI avec son entreprise de portage salarial. Dès lors et à contrario des indépendants qui évoluent dans un monde souvent précaire, il peut accéder à tous les avantages du salariat classique et obtenir une rémunération mensuelle régulière.

Une meilleure couverture santé

Il est de notoriété publique que la couverture santé des indépendants n’est pas vraiment performante notamment en cas d’arrêt de travail. En devenant salarié de l’entreprise de portage, l’indépendant est directement rattaché au régime de la sécurité sociale, tout comme les autres salariés classiques. Il accède à la mutuelle santé de son entreprise de portage et obtient alors une meilleure protection sociale (comparé aux autres freelances).

Assurance chômage, un avantage non négligeable du portage salarial en France

En cas de baisse importante de chiffre d’affaires, le salarié porté peut tout à fait mettre fin à son contrat en accord avec son entreprise de portage. Il pourra ensuite profiter des allocations chômage le temps de relancer son activité. En effet,  pendant toute sa durée de travail, le salarié porté cotise pour son assurance chômage. Ce point est un avantage considérable car les indépendants n’accèdent pas aux allocations chômage même quand leur activité chute drastiquement.

 

Des points en plus pour la retraite

Les cotisations pour la retraite des indépendants sont également moins avantageuses que celles des salariés d’entreprise. En devenant salarié porté, le freelance valide ses trimestres comme tout autre salarié. C’est son entreprise de portage salarial qui se charge de calculer ce qui doit être reversé aux différentes caisses de retraite. Pour les travailleurs en fin de carrière, le portage salarial en France permet aussi de cumuler des trimestres supplémentaires pour accéder à une retraite à taux plein. D’ailleurs, les retraités peuvent aussi se générer un complément de revenu en continuant d’exercer leur métier à temps partiel en portage salarial.

2. Le portage salarial en France, moins de paperasse et plus de liberté

Après la signature de son contrat de travail avec l’entreprise de portage salarial, l’indépendant délègue automatiquement tout son administratif (facturation, paiement des cotisations…). Il se dégage alors du temps supplémentaire pour se concentrer sur son activité ou sa prospection commerciale. En ce qui concerne les nouveaux micro-entrepreneurs, le portage salarial leur évite aussi toutes les formalités administratives liées à la création d’entreprise.

Pour autant, même salarié, l’indépendant reste totalement libre de choisir ses missions et ses clients. Il fixe lui-même ses tarifs et choisit son lieu de travail, que ce soit dans un espace de coworking, en home office ou en présentiel dans les locaux de son client. Au niveau de ses horaires, il s’organise comme bon lui semble avec toute la flexibilité dont il a besoin. Finalement, le salarié porté n’a de compte à rendre à personne, hormis bien sûr à ses clients.

 

3. Des congés d’ordinaire inaccessibles aux indépendants

Le portage salarial en France donne aussi la possibilité de cumuler des congés payés. En effet, en fonction de son temps de travail effectif mensuel, le salarié porté gagne des jours de congés qu’il peut prendre quand il le souhaite, en toute liberté. Le calcul du nombre de congés payés se fait en fonction du temps de travail effectué qui a été déclaré sur son compte rendu d’activité. Ces congés sont ensuite reportés comme tous les autres salariés sur son bulletin de salaire.

 

4. Se former pour toujours se démarquer de la concurrence

Bonne nouvelle, le salarié porté accède également aux congés formation. Passé 4 mois d’ancienneté, l’entreprise de portage salarial alimente le CPF (Compte Personnel de Formation) de l’indépendant. Bien sûr, ceci n’est possible que lorsque le freelance porté est actif et en mission. Le portage salarial en France vous donne droit à 500 €  par an de crédit formation. De quoi vous permettre de vous former de manière continue pour ne pas vous laisser dépasser par vos concurrents et être à jour sur les nouvelles technologies qui séduisent de plus en plus vos clients.

Voir aussi :