vous êtes indépendant, cegelem vous accompagne en portage salarial
+33 (0)1 81 93 65 49
Devenez consultant

Qu’est ce que le CPF ?

Le CPF, qui n’est pas à confondre avec PCF (Parti Communiste Français), désigne un dispositif de formation assez méconnu des actifs en France, et c’est peu de le dire. En effet, 1 actif sur 4 ignore ce qu’est un CPF ou Compte Personnel de Formation pourtant, une fois renseigné, il est si simple d’en créer un en ligne. Il s’agit en d’autres termes de créer un compte virtuel qui permettrait de bénéficier d’une formation professionnelle en ligne souvent gratuite. Si vous êtes en plein processus de reconversion ou de transition professionnelle ou si vous souhaitez tout simplement compléter votre formation, vous gagnerez énormément à parcourir cet article entièrement dédié au CPF.

La transition professionnelle concerne aujourd’hui 1/3 des actifs en France. Qu’est-ce que c’est et comment ça fonctionne ? Voici des éléments de réponse qui vous aideront désormais à y voir plus clair.

Qu’est-ce que le Compte Personnel de Formation ?

Depuis 2015, le CPF a remplacé le DIF (Droit Individuel à la formation). Il s’agit d’un nouveau droit à la formation qui permet à toute personne, qu’elle soit salariée ou chercheuse d’emploi, de bénéficier d’une formation professionnelle visant à renforcer ses capacités. Ce compte a été conçu pour accompagner le titulaire dès ses premiers pas dans le monde professionnel jusqu’à son départ pour la retraite.

Il fonctionne de la même manière que le DIF (Droit Individuel de Formation). En effet, dès sa création par le salarié ou le demandeur d’emploi, le CPF est crédité en heures de formation à la fin de chaque année. Le titulaire du compte pourra donc bénéficier d’un total de 150 heures maximum de formation, s’étendant sur 8 années. Ainsi, les employés qui travaillent à temps complet verront leurs heures de formation réparties de la manière suivante : 24 heures par an durant les 5 premières années et le reste des heures seront réparties sur les 3 années restantes à raison de 12 heures par an.

Si le titulaire du compte est employé à temps partiel, les heures dont il disposera dans son compte seront calculées sur la base du temps de travail effectué au sein de son entreprise. Lors du calcul de ses heures de formation, sont prises en compte : les périodes d’absence en rapport avec un congé de maternité ou de paternité ainsi que les absences liées à des procédures d’adoption et d’accueil d’un enfant, la présence parentale pour cause de soutien familial ou de maladies professionnelles. Les cas d’accident de travail font également partie de l’équation.

Cela signifie que les heures de formation qui seront créditées sur le Compte Personnel de Formation constituent un acquis pour le titulaire même en cas de changement de sa situation professionnelle ou de perte de son travail.

Comme vous pouvez le constater, le compte personnel de formation est un outil bien pensé qui est d’une grande utilité pour toutes les personnes en quête de savoir-faire. C’est un allié de taille qui accompagnera son titulaire tout au long de son cursus professionnel. Cette opportunité reste pourtant majoritairement méconnue par l’ensemble des actifs.

Comment fonctionne le compte personnel de formation ?

De manière générale, les heures qui ont été créditées sur un compte de formation sont destinées à être utilisées par le titulaire. Toutefois, s’il arrive qu’au bout d’une période, certaines heures n’aient pas été utilisées, il est possible de les transférer sur le Compte Personnel de Formation pour le compte de l’année suivante. Ainsi, l’actif disposera de « plus de temps » pour se former l’année qui suit.

Toutes les formations professionnelles ne sont pas prises en compte par la CPF. Cet outil permet uniquement d’acquérir des compétences reconnues telles que les qualifications, les certifications et des diplômes de fin d’études. Toutes les autres formations éligibles au Compte Personnel de Formation devront obligatoirement être mentionnées sur une liste établie par les branches professionnelles ainsi que certains partenaires sociaux.

En conclusion, le CPF est une nouvelle forme de droit à la formation conçue pour accompagner les employés travaillant à temps plein ou partiel ainsi que les demandeurs d’emploi. Il a été créé en remplacement du DIF (Droit Individuel de Formation), qui jusqu’en 2015, était un outil très efficace pour les chercheurs d’emploi. Comme le DIF autrefois, le CPF permet de bénéficier d’une formation professionnelle visant à renforcer les compétences du titulaire et à acquérir un savoir-faire. Même si 25 % des actifs en France ignorent de quoi il s’agit ou même comment il fonctionne, il n’en demeure pas moins une importante opportunité. C’est ainsi un partenaire de taille qui assure le suivi de votre évolution dans le monde compétitif de l’emploi. Il serait temps de vous donner un coup de pouce en créant un de ces comptes personnels de formation en ligne.

Le CPF et portage salarial

Le portage salarial offre un statut de salarié aux consultants portés, ils peuvent ainsi bénéficier du compte personnel de formation.Le processus est identique à celui appliqué aux salariés de droit privé à savoir une accumulation des heures sur leur CPF.

En tant que salarié, vous cumulez 500 € sur votre CPF chaque année pour un travail à temps plein et ce avec un plafond 5000 €. Si vous êtes un salarié non qualifié, vous cumulez 800 € sur votre CPF chaque année avec un plafond de 8000 €.

4 mois d’ancienneté à temps plein à un régime sont nécessaire pour bénéficier du CPF. A noter que ces heures continuent d’être engrangées pendant un congé maternité ou paternité, de maladie professionnelle ou d’accident du travail.

L’un des points bloquants du CPF pour les salariés portés est que la plupart de ces formations sont des formations diplômantes. Leur durée excède de beaucoup les 150 heures ce qui oblige donc à trouver des financements complémentaires.

On peut ajouter à cela le taux de financement horaire qui diminue d’année en année. Et c’est sans compter sur un grand nombre de formations inaccessibles en continue.
Mais le plus gros défaut de ce dispositif repose essentiellement sur le fait que les domaines de ces formations n’ont que de très peu de choses en commun avec les besoins des consultants en portage salarial.
En effet, les consultants portés ont principalement besoin d’accroître leurs compétences dans des domaines comme la communication, le conseil aux entreprises, l’informatique ou le webmarketing, et non pas pour obtenir un diplôme.

Le CPF pour les indépendants :

Les comptes des travailleurs non-salariés (travailleurs indépendants, freelance, artisans, commerçants, micro-entrepreneurs, professions libérales, conjoints collaborateurs) sera alimenté en 2020 au titre des activités de 2018 et 2019. Il faudra donc encore patienter une année pour voir votre compte personnel de formation alimenté.
En attendant, voici les différents organismes qui vous permettront de mettre à profit votre CPF.

  • Le fond interprofessionnel de formation des professionnels libéraux, FIF PL : les formations sur les bonnes pratiques proposées par QRP peuvent être remboursées partiellement via ce dispositif.
  • L’association de gestion et financement de la formation des chefs d’entreprise, AGEFICE : ce financement est accessible aux chefs d’entreprise et dirigeants non salariés. Le montant maximum pour une année civile est de 1200 €, à l’exception des diplômes d’État et des formations inscrites au Répertoire Nationale des Certifications Professionnelles (RNCP), le montant annuel sera alors de 2000 €.
  • Le fond d’assurance formation des chefs exerçant une activité artisanale, FAFCEA : cette association aide au financement des formations professionnelles continues pour les artisans, conjoints collaborateurs et associés. Les secteurs représentés sont : l’Alimentation, le Bâtiment, La Fabrication et Services.

Les avantages du CPF en portage salarial :

Vous l’aurez compris, le CPF est un dispositif peu en adéquation avec les besoins des consultants en portage salarial.
Cependant, il est tout à fait possible de mettre à profit un CPF pour réaliser une action de formation ou un bilan de compétences ou encore une VAE demandée via votre employeur (la société de portage).
Cela peut être un véritable coup de pouce car non seulement les coûts pédagogiques et votre rémunération seront pris en charge, mais également vos frais annexes ( frais de transport, de repas, d’hébergement).
Il faut également noter que la société de portage peut décider d’abonder vos heures de formation sur votre CPF comme elle le ferait pour un compte épargne d’entreprise. Tous les mois, le consultant porté retrouve ses heures travaillées dans le mois, elles représentent le capital CPF.
Un consultant en portage salarial peut choisir de défiscaliser des honoraires de formation, dans ce cas, il finance lui-même sa formation sur ses propres fonds. Les factures de l’organisme de formation pourront lui être remboursées en tant que frais professionnels. Dans tous les cas, il est important de se faire conseiller par sa société de portage salarial.

Voir aussi :