Incepto veut faire franchir une nouvelle barre symbolique à son portefeuille client d’ici 2024

Incepto souhaite déployer son offre dans quatre nouveaux pays d’Europe. L’entreprise a alors annoncé une autre collecte de fonds pour financer ce projet. Dans le cadre de l’accroissement de son activité, elle a aussi conclu plusieurs coopérations avec d’autres start-ups. Une démarche qui devrait l’aider à réaliser son objectif d’augmenter de dix fois son nombre de clients d’ici deux ans.

Incepto, créée en 2018, n’est pas encore arrivée à son seuil de rentabilité. Son chiffre d’affaires s’élève à 3 millions d’euros. La société propose une plateforme technologique permettant aux hôpitaux et médecins d’accéder à des logiciels fondés sur l’intelligence artificielle (IA). Appliqués à l’imagerie médicale, ceux-ci sont voués à faire économiser du temps aux personnels soignants. Ils visent également à améliorer la prise en charge des malades et à renforcer la qualité des diagnostics.

La pépite traite mensuellement quelque 100 000 clients. Elle ambitionne de décupler ce volume d’ici à deux ans. Selon son co-fondateur, Antoine Jomier, l’entreprise veut atteindre le million d’utilisateurs dans ses différents pays d’implantation d’ici 2024.

La start-up multiplie les partenariats pour enrichir sa plateforme

Pour étoffer son offre de services, Incepto signe des partenariats avec plusieurs start-ups afin d’installer d’autres solutions sur sa plateforme. Antoine Jomier explique qu’elle collabore déjà avec près de dix jeunes pousses et vient d’établir cinq nouveaux accords.

La société a notamment noué une coopération avec Paire. Une pépite parisienne spécialisée dans le suivi des cancers qui dispose d’une solution conçue pour repérer les maladies du dos. Incepto a également embarqué son application se focalisant sur les soucis respiratoires.

La start-up exploite en outre désormais les solutions de :

  • Screenpoint, pour le dépistage du cancer du sein ;
  • Milvue, spécialisé dans l’identification de fractures et les urgences ;
  • Pixyl, qui examine des imageries par résonance magnétique (IRM) dans le cadre des pathologies dégénératives du système nerveux central.

Son cofondateur déclare que son but consiste à conclure encore davantage de partenariats pour couvrir plus de cas cliniques. Les clients de l’entreprise souscrivent un abonnement à la plateforme et sélectionnent ensuite les applications dont ils veulent profiter. La cible de la société s’agrandit donc à mesure que l’offre s’élargit.

Les travailleurs portés peuvent s’informer sur la prise en charge de ce forfait auprès de leur mutuelle en portage salarial.

La société vient d’achever sa seconde levée de fonds

Incepto, qui collabore surtout avec des cliniques et des hôpitaux, vient en parallèle de s’introduire dans quatre nouveaux pays. Après avoir séduit environ 100 000 patients dans l’Hexagone, la jeune pousse vient lancer son produit :

  • Au Portugal ;
  • En Espagne ;
  • En Allemagne ;
  • En Italie.

Antoine Jomier indique que le marché se trouve en plein développement. Depuis juin 2021, souligne-t-il, toutes les structures de soins souhaitent se doter de solutions comme celle d’Incepto. Et d’ajouter que pour le moment, ces quatre pays sont marqués par l’absence de concurrence.

Des équipes de plus de quinze collaborateurs sont sur le point d’être engagées. Le co-fondateur de la société explique que l’objectif consiste à reproduire la même stratégie mise en place en France :

[…] Et le domaine médical requiert beaucoup de confiance. D’où la nécessité d’avoir des salariés sur place.

Incepto, qui emploie 60 personnes, vient de terminer une levée de fonds de 27 millions d’euros pour soutenir son internalisation. Cette opération a été dirigée par LBO France. Elle a vu la contribution de Wille Finance et des investisseurs historiques de l’entreprise :

  • Karista ;
  • Patient Autonome, le fonds de Bpifrance ;
  • AXA Venture Partners (AVP).

Cette ronde de financement intervient après le dernier tour de table de 5,6 millions d’euros organisé par l’entreprise en 2019. Celui-ci lui servait à démontrer la pertinence de son offre et à appuyer son entrée sur le marché.

Voir aussi :