En 2023, le métavers se développera dans les entreprises

La maison mère de Facebook voit les environnements immersifs tridimensionnels qui transformeront le poste du travail, comme une mode inéluctable. À l’issue d’une analyse autour de l’avenir de l’emploi, elle incite à l’utilisation des outils de réalité virtuelle en entreprise. Pour y parvenir, le groupe doit démontrer massivement la pertinence de ces instruments.

Coleman Parkes Research a conduit en octobre-novembre 2022 une enquête sur le métavers pour Meta. Le bureau d’étude a sondé 400 dirigeants et 2 000 employés britanniques et américains. Avec les informations recueillies, la société californienne a établi quelques prévisions sur cet univers virtuel pour l’année en cours.

Elle annonce ainsi une augmentation des applications RH dans les métavers après les preuves de concept (POC). Presque trois quarts des employeurs espèrent que ces mondes les aideront à recruter à l’international. Dans l’émergence des usages à l’intérieur, l’on insiste en effet sur l’inclusion des services RH. Tant elle permet d’améliorer la formation, l’onboarding, l’apprentissage et la culture d’entreprise.

La technologie amplifie l’équilibre vie privée/professionnelle

Le groupe de Menlo Park prédit aussi que le corporate métavers constituera un moyen de distinction à l’égard des rivaux. La vice-présidente des ventes de Meta Reality Labs indique que les sociétés doivent dès à présent y songer. Autrement, prévient la dirigeante, elles :

[…] Commenceront à prendre du retard au niveau concurrentiel.

Sur ce point, 59 % des chefs d’entreprises questionnés voient dans le métavers un levier économique de coûts commerciaux. De leur côté, 54 % pensent que les technologies immersives encourageront la collaboration au travail et stimuleront l’engagement des salariés. Un atout qui pourrait également valoir chez les indépendants en portage salarial. Ces inventions accroîtront l’équilibre vie personnelle/professionnelle des salariés, estiment en parallèle 53 % du panel. Enfin, 64 % affirment avoir l’impression d’être en retard face à leurs rivaux dans l’implantation dans le métavers.

Meta déclare par ailleurs que des relais contribueront à une intégration plus rapide de ce dernier au sein des organisations. Le vice-président des partenariats chez Meta Reality Labs explique :

Si la vision de Meta se concrétise, elle favorisera une productivité sans fin et générera des bénéfices en termes de collaboration avec les différents écosystèmes digitaux et leurs plateformes.

La firme américaine a déjà avancé sur le métavers avec plusieurs coopérateurs Tech (Accenture, Microsoft…). Elle veut multiplier les ponts avec les plus célèbres logiciels professionnels. L’idée est d’aider les organisations dans l’adoption des usages de réalité virtuelle (VR).

Les équipements VR attirent les entreprises

En outre, le recours aux casques VR figurera parmi les priorités en entreprise. Le vice-président de MetaWorks, précise vouloir satisfaire les requêtes équipes. Les sociétés commenceront donc à investir dans ces matériels :

[…] Plutôt que dans les nouveaux modèles d’ordinateurs portables.

Vu la stratégie déployée par Meta dans les équipements de VR, la firme est logiquement tentée de promouvoir ses produits.

D’après l’enquête, 62 % des salariés souhaitent essayer des expériences de réalité virtuelle dans des espaces virtuels tridimensionnels. Ceci à travers des avatars collaboratifs. Trois sur cinq désirent utiliser des casques VR d’ici l’année prochaine dans le cadre de leur environnement de travail.

Les dirigeants d’entreprise semblent accorder un intérêt grandissant à l’égard de ce type d’invention. L’étude distingue que quatre cinquièmes d’entre eux disent qu’ils investiront dans la réalité virtuelle/augmentée en 2024. De leur côté, 15 % y auraient déjà consacré leur budget d’investissement technologique.

Enfin, l’inclusion numérique deviendra plus facile grâce au métavers. Avec un employé sur trois en télétravail, expose le vice-président de l’expérience des personnes chez Meta :

[…] Les entreprises devront redéfinir leur conception de la communauté et l’inclusion.

Le rapport du groupe de Mark Zuckerberg montre que :

  • 2/3 des dirigeants et employés croient que le métavers arrivera à copier l’impression d’adhésion qu’on éprouve au bureau ;
  • 69 % se disent intéressés par des rassemblements plus engageants et immersifs.

Pour l’instant, les usages au travail seraient peu concluants sur ce volet. Les expériences de télétravail s’avéreraient décevantes, d’après l’étude. Parmi les salariés questionnés, 15 % mentionnent une coopération plus plaisante entre collaborateurs. Près de 1/5 indiquent que les sessions de visioconférence à distance procurent une ambiance similaire à celle en présentiel.

Voir aussi :