Des difficultés financières poussent SoftBank à prendre certaines mesures

SoftBank a récemment souffert des plus fortes pertes jamais enregistrées depuis sa création. Au second trimestre 2022, la banque basée à Tokyo a accusé une perte de 23,4 milliards de dollars. Pour surmonter ses problèmes, elle a ainsi annoncé des abaissements généralisés de ses dépenses. La même décision a été prononcée à l’égard de Vision Fund, sa filiale d’investissement.

Les plus grandes firmes de la Tech, comme Microsoft, Google, Apple, etc., s’apprêtent à traverser des périodes de difficultés financières. En témoignent les décisions qu’elles ont adoptées dernièrement à cet effet. De leur côté, d’autres acteurs de cette branche subissent déjà frontalement les conséquences de la situation économique mondiale actuelle. Tel est le cas de SoftBank qui a enduré une conséquente perte entre mars et juin 2022.

Le plus gros investisseur de la Tech a alors pris des mesures pour remédier à ce problème. Masayoshi Son, le fondateur de SoftBank, a présenté un nouveau programme destiné à appuyer le cours de l’action de son entreprise.

Des licenciements sont en préparation

Le but de ce nouveau plan consiste à reprendre environ 400 milliards de yens des actions du groupe. Par ailleurs, ce dernier a amorcé des négociations visant à vendre Fortress Investment Group. Un gestionnaire d’actifs repris en 2017 au prix de 3,3 milliards de dollars.

SoftBank a aussi indiqué que le dirigeant de son fonds de placement Vision Fund, Rajeev Misra, allait quitter l’établissement. Les nouveaux investissements accomplis par le conglomérat japonais seront dorénavant contrôlés par Masayoshi Son. Le CEO a déjà opéré des ajustements pour combler les pertes de l’organisation. Le dirigeant a entre autres revendu une bonne fraction de ses parts dans Alibaba. Il a ainsi suspendu un financement historique dans la Tech en Asie qui existe depuis le commencement des années 2000. Avec cette cession, SoftBank compte recueillir 24 milliards de dollars.

En outre, la banque nippone a annoncé des licenciements au sein de Vision Fund afin de compenser ses pertes financières. Face à cette situation, certains salariés concernés peuvent devenir consultants portés pour tenter une nouvelle expérience. Pour ce faire, il suffit de se rapprocher d’une entreprise de portage salarial comme CEGELEM.

La réduction du personnel concernera tous les postes

Cette suppression d’emploi cible majoritairement le personnel situé en Chine, aux États-Unis et de l’autre côté de la Manche. Des sources ont révélé au média Bloomberg qu’elle visera, sauf future modification, tous les postes. Une observation méticuleuse est effectuée auprès des employés des collaborateurs subalternes et des travailleurs cadres. Mené dans une mesure sans pareil, cet examen touche aussi bien le back-office que le front-office. En mai 2022 déjà, SoftBank prévoyait une diminution de quelque 50 % sur les investissements de Vision Fund.

Pour indication, ce fonds de placement a subi une immense perte de 23,4 milliards de dollars entre avril-juin derniers. Celle-ci intervient après celle enregistrée sur l’ensemble de l’exercice 2021, estimée à 27 milliards de dollars. Masayoshi Son a commenté :

Cette perte est la plus importante de l’histoire de notre entreprise et nous la prenons très au sérieux. Nous devons recourir à de gros efforts de réduction des coûts chez Vision Fund. Ces efforts de réduction des coûts devront inclure une réduction du nombre de personnes – ce que j’ai décidé de faire.

De manière précise, SoftBank se prépare à remercier une centaine de personnes travaillant au sein de Vision Fund. Un volume important, étant donné que le fonds de placement de SoftBank totalise près de 500 salariés.

Voir aussi :