De plus en plus d’employés séniors se réorientent professionnellement

Tout abandonner et se reconvertir professionnellement. Tel est la décision que beaucoup de travailleurs de 40 ans ou plus dans la région francilienne prennent. À l’échelle nationale, de nombreuses personnes, tous âges confondus, se lancent également dans cette voie. D’après un sondage réalisé par MaFormation et HelloWork, leur choix a découlé d’un besoin de plus d’équilibre entre vie professionnelle et privée.

 

Actuellement, beaucoup de Français de plus de 40 ans abandonnent leur travail pour monter leur entreprise. Pour les épauler dans leur démarche, la municipalité parisienne lance un salon « pour l’emploi des nouveaux défis ». Prévu dans la Ville Lumière le 21 avril 2022, cet événement gratuit se tiendra au Carreau du temple entre 10-17h. En même temps, il sera diffusé en direct sur la plateforme Oui-Emploi. Il est ouvert à tous les professionnels, quelle que soit leur expérience, qualification, degré de compétence ou encore leurs profils. Il vise à assister ces salariés séniors dans la concrétisation de leur projet. Dans ce cadre, des établissements spécialisés en formation professionnelle y seront présents.

La crise sanitaire a joué un rôle dans le phénomène

Dans plusieurs cas également, des employés d’au moins 45 ans changent de métier après avoir été obligés de démissionner. Un conseiller en évolution professionnelle à Groupement évolution Paris XIII, Laurent Loiseau, révèle :

Certaines entreprises ne sont plus capables de mettre à niveau les compétences techniques de leurs collaborateurs les plus âgés, ils ne peuvent pas les former.

Autre raison favorisant la reconversion professionnelle des salariés séniors : la détresse au travail s’amplifie parfois du fait du Covid-19. Laurent Loiseau explique que beaucoup ont vu leurs conditions de travail se détériorer de telle manière que :

[…] Des personnes, malgré leur expérience, craquent et sont à la limite du burn-out. […] Cela arrive de plus en plus souvent, d’autant plus que le télétravail a été extrêmement délétère pour certains.

L’année dernière, les 40 ans ou plus rassemblaient environ 33 % des individus accompagnés par l’agence francilienne de Groupement évolution. Un service public gratuit soutenant les projets de réorientation, d’évolution et de formation professionnelle. Depuis son ouverture il y a deux ans, cette antenne a connu un agrandissement de son activité. En 2021, cette dernière a même augmenté de deux fois par rapport à 2020.

Beaucoup sont prêts à se former pour leur reconversion

Sur le même sujet, MaFormation et HelloWork ont sondé 2 000 individus reconvertis ou songeant à changer de métier. Ceci pour cerner leurs motivations et leurs parcours. D’après l’enquête, la pandémie de Covid-19 a influé sur les désirs de reconversion de près de 50 % des Français. La crise sanitaire a même intensifié l’enthousiasme pour plus de neuf sur dix du panel (96 %).

Pour quatre sur dix des personnes interrogées, la recherche d’un bon équilibre entre travail et vie privée explique la reconversion professionnelle. Pour réussir leur changement de métier, 75 % des actifs déclarent s’être formés. L’option privilégiée par 70 % des répondants porte sur la formation en présentiel. Pour financer cet apprentissage, environ 33 % des sondés ont reçu une aide du CPF ou de Pôle Emploi. En parallèle, 84 % des répondants se disent prêts à participer à un apprentissage avant d’adopter une nouvelle carrière professionnelle. Le présentiel demeure également le mode de formation le plus évoqué.

Voir aussi :