Freelance : comment améliorer votre e-réputation ?

L’e-réputation (cyber réputation, réputation numérique, la réputation en ligne : les termes sont nombreux) est l’opinion commune formée par l’ensemble des informations trouvées en ligne à votre sujet. Ce sont les photos, les vidéos, les profils sociaux, les articles, les posts, les références et les avis qui apparaissent et qui vous concernent lors de la recherche de votre nom et vos services. En tant que freelance, il est crucial d’être attentif à ce que cette réputation dit de vous, et de bien la maîtriser.

 

Maîtriser sa e-réputation lorsqu’on est freelance

L’écrasante majorité de vos prospects, de vos clients et des recruteurs à qui vous avez eu affaire ont cherché votre nom sur les moteurs de recherche et les réseaux sociaux. C’est un réflexe à présent bien ancré dans la culture du digital… et dans le monde du travail en général. Lorsque l’on est freelance, et que l’on travaille en son propre nom, par définition, la barrière entre votre vie personnelle et professionnelle se trouve sous le microscope. En ligne, et notamment sur Google, votre nom peut tout aussi bien amener à votre profil Linkedin qu’à la dernière photo de vous peu avantageuse postée par vos amis. Pour un freelance, il est essentiel de comprendre et de maîtriser les enjeux de la e-réputation.

Comment connaître sa e-réputation ?

Le premier travail à fournir est d’auditer votre présence en ligne. Cette présence consiste en trois points principaux :

  • Les résultats Google, Bing et Yahoo visibles lorsque l’on recherche votre nom. Pour visualiser les résultats qu’obtiendraient vos clients recherchant votre nom pour la première fois, pensez à effectuer cette recherche en navigation privée. Le moteur de Google tient compte de qui vous êtes, et risque donc de vous montrer des résultats différents de ceux qu’il proposerait à quelqu’un d’autre. Parcourez les premières pages de résultats, vérifiez les catégories “images” et “vidéos” du moteur de recherche afin de savoir quelles sont les informations qui font votre réputation actuelle en ligne.
  • Vos profils sociaux. Facebook, Twitter, Linked’in et autres réseaux en ligne sont également accessibles à la saisie de votre nom. Vérifiez le contenu qui y est posté et accessible. Vérifiez également que chacun de vos comptes soit bien rempli et donne l’image de vous que vous souhaitez refléter. Si un élément vous semble risqué, c’est qu’il l’est probablement. En matière d’e-réputation, optez toujours pour la sécurité.
  • Vos profils spécialisés. Malt, Dribble, Slideshare, Github, etc. Nombreux sont les réseaux sociaux et plateformes dédiés aux activités qui s’exercent en freelance sur lesquels vous pouvez être visible. Ces profils-là sont également à analyser.

Une fois cet inventaire effectué, vous avez une idée de votre réputation actuelle, des incohérences potentielles et des éléments à actualiser et améliorer voire à développer.

Optimiser et suivre sa présence en ligne

Pour optimiser et suivre sa présence en ligne, la première tâche à entreprendre est de définir la ligne de séparation entre vos comptes et réseaux personnels et ceux qui seront utilisés professionnellement. Des réseaux tels qu’Instagram et Facebook permettent par exemple de jouer sur les réglages de confidentialité pour rendre vos comptes personnels privés.

Pour les comptes que vous souhaitez mettre à disposition de votre réputation en ligne, nous vous recommandons de faire attention à trois points :

  • La cohérence entre vos profils. Il est important que votre prospect trouve des informations similaires entre les différents réseaux et sites où vous parlez de vous. Une cohérence entre les réseaux participe à créer un sentiment de confiance, là où une incohérence crée le doute.
  • L’optimisation de chacun de vos profils Qu’il s’agisse de réseaux sociaux, de sites spécialisés, d’articles ou de contenu multimédia, il existe de nombreuses règles et tutoriaux disponibles sur Internet pour optimiser la mise en avant de chacun de vos contenus.
  • L’animation de vos pages. Assurez-vous d’être proactif dans l’animation des contenus. Si vous avez la possibilité de récolter des avis clients, demandez-les. Si vous avez un blog, assurez-vous d’avoir une récurrence de post. Si vous avez des réseaux spécialisés pour mettre en avant votre portfolio, mettez-le régulièrement à jour. Il vaut mieux être présent “bien”, sur peu de sites, qu’un peu partout, mais sans réelle matière.

De nombreux outils en ligne peuvent aider les freelances à suivre leur e-réputation selon les réseaux qu’ils souhaitent surveiller. Le plus simple, est de faire continuellement attention en réalisant un audit régulier de votre réputation pour vous assurer que celle-ci est toujours adaptée à vos besoins.

Voir aussi :