5 millions d’euros levés en 5 secondes par une start-up montpelliéraine

La structure Bricks est spécialisée dans les investissements immobiliers. Elle a fait son entrée sur le marché deux ans auparavant et souhaite rendre les placements immobiliers plus accessibles. Il est ainsi possible d’y prendre part dès 10 euros. Le projet semble avoir convaincu les Français au vu du capital réuni pendant le week-end de Pâques.

Ouvrir les investissements immobiliers à tous, c’est l’idée avec laquelle Cédric O’Neill, le fondateur de Bricks, a promu sa structure. Celle-ci a vu le jour en 2020, mais semble déjà avoir trouvé sa place sur le marché. Le projet séduit en tout cas les Français qui ont accès à une alternative à des placements tels que l’épargne bancaire. Le capital réuni par la start-up en est témoin. Elle a pu récolter plus de 10 millions d’euros en un seul week-end à la suite d’ une levée de fonds. La particularité de l’opération réside dans le profil des participants. Bricks s’est appuyé sur le financement participatif au lieu de solliciter des investisseurs institutionnels.

Des offres immobilières étendues

La start-up montpelliéraine possède de nombreux atouts pour attirer les investisseurs avec son taux de rendement actuellement estimé à 11,83 %. Ce niveau s’avère exceptionnel dans un contexte marqué par l’inflation. L’épargne peine, pour sa part, à générer des retours aussi satisfaisants ces derniers temps. Cédric O’Neill prévoit, de son côté, de faire évoluer son offre et d’étendre les activités de sa start-up.

L’entrepreneur souhaite ajouter des villas, des locaux commerciaux et des terrains aux biens proposés. Il vise également un développement dans toute l’Europe, choisissant le Portugal pour son premier lancement. Les États-Unis se trouvent aussi dans sa liste. Des recrutements sont prévus dans ce cadre alors que la start-up compte à ce jour 35 salariés. Une centaine de personnes devrait venir l’épauler pour son projet d’extension.

Pour rappel, certaines professions dans l’immobilier sont éligibles au portage salarial, dont celles du négociateur. Les travailleurs souhaitant bénéficier de ce contrat peuvent réaliser une simulation portage salarial pour connaitre le montant de leurs revenus.

Les retours sur investissements dans 5 ou 7 ans

Les investissements chez Bricks reposent sur l’acquisition de parts proposées sur sa plateforme en ligne. Chaque bien est réparti en plusieurs parts dénommées « Bricks » accessibles à tous les utilisateurs. Il n’est aucunement nécessaire d’avoir un capital élevé ou de recourir à une banque. Il est possible de participer aux investissements à partir de 10 euros.

Grâce à ce mode de financement participatif, 5 millions d’euros ont été collectés par la start-up en moins de 5 secondes. Cette prouesse a été réalisée le week-end de Pâques, moment pendant lequel elle a ouvert les investissements aux utilisateurs. Le succès s’est poursuivi le week-end suivant où la plateforme a récolté 14 millions d’euros. Plus de 8 000 personnes y ont contribué.

Cédric O’Neill prévoit des retours sur investissements dans 5 à 7 ans. Un rachat ou une entrée en bourse sera possible à ce moment, selon lui. De nombreux investisseurs ont déjà fait part de leur envie d’y participer. C’est le cas de Renaud Visage, cofondateur d’Eventbrite ou Thibaud Elzière de la plateforme eFounders. Bricks a l’avantage de n’avoir aucune concurrence de taille sur son marché.

La start-up a aussi bénéficié de l’attrait pour l’immobilier qui grandit chez la population française depuis deux ans.

Voir aussi :