6 salariés sur 10 favorables à la semaine de 4 jours

Techniquement, une semaine de travail en France s’étend sur 5 jours, à raison de 8 heures par journée de travail. Toutefois, la question de la semaine de 4 jours divise le monde professionnel. 60% des salariés sont favorables à la semaine de 4 jours alors que les 40%restants préféreraient conserver leurs horaires habituels.

Une idée encore embryonnaire dans les entreprises françaises

Très peu d’entreprises en France prévoient à l’heure actuelle d’adopter la semaine de travail de 4 jours. C’est une idée qui se trouve encore au stade d’embryon. Et pourtant, nombreux sont les salariés à en rêver. Les chiffres montrent que 6 employés sur 10 seraient favorables à l’idée de concentrer leurs horaires de travail hebdomadaires sur 4 jours, s’ils en avaient l’occasion.

Pour apporter plus de précision, il s’agit en fait de 83% des salariés interrogés qui répondent favorablement à l’adoption de ce rythme de travail au sein d’entreprises pour lesquels ils travaillent. L’idée serait de concentrer les 40 heures de travail requises par le Code du travail sur 4 jours au lieu de 5, tout en conservant le même salaire. Par contre, une partie non négligeable préfère tout de même conserver le rythme actuel, même si cela devait engendrer une baisse de la rémunération mensuelle.

À ce sujet les avis sont mitigés. Cependant, il est indéniable que chacun des salariés ayant participé au sondage a répondu en onction de réalités de son emploi et de ses attentes. En effet, il y va de son rendement et sa productivité au sein de la boite. C’est certainement pour cette raison que certaines entreprises françaises (quoique peu nombreuses) ont déjà adopté ce rythme de travail. Les salariés affirmeraient être plus épanouis ainsi, car ayant trouvé un juste équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle.

Selon les statistiques, la plupart des personnes qui approuvent ce mode de travail sont âgées entre 35 et 44 ans. D’après elles, ce serait une excellente manière d’optimiser la productivité des salariés, tout en réduisant le risque de stress au travail. Toutefois, la semaine de 4 jours ne saurait s’adapter à toutes les situations.

En revanche, certains autres pays européens ont déjà adopté pleinement ce rythme, dans la plupart des entreprises.

Semaine de 4 jours : une idée plus populaire ailleurs en Europe

La France n’est pas le seul pays en Europe à mettre en valeur la semaine de 4 jours. Avec son taux important de travailleurs indépendants, l’Espagne est l’un des pays au sein desquels cette idée serait la plus populaire (63%). Avec 61% de salariés intéressés par ce rythme de travail, l’Angleterre ne tardera certainement pas à mettre en application la semaine de 4 jours dans la plupart des entreprises du pays. Les Pays-Bas témoignent également un grand intérêt pour ce rythme et affichent un pourcentage supérieur à celui de la France. Dans ces pays, l’autonomie et la liberté d’organiser son emploi de temps à sa guise sont déjà bien plus développées qu’en France.

Il faut dire que les Pays-Bas n’auront aucun mal à appliquer la semaine de 4 jours, car les salariés travaillent en moyenne 30 heures par semaine. Ce qui facilite la concentration de ces horaires sur les 4 jours, sans pour autant impacter sur la productivité et le rendement des salariés. En effet, ce pays se classe au 8ème rang des pays les plus productifs de la planète. Avec un volume hebdomadaire moyen de 40,4 heures, les salariés polonais sont moins enthousiastes à l’idée de concentrer la totalité de leurs heures de travail sur 4 jours. La charge de travail journalier serait donc beaucoup plus importante et la cadence beaucoup plus difficile à tenir. Les risques d’épuisement physique et mental seront donc plus accrus. C’est pour cette raison que 62% de la population salariale polonaise est contre la mise en application de ce rythme de travail.

En fin de compte, chaque employeur cherche à créer un environnement de travail plus sain pour davantage accroitre ses performances. C’est au vu de cette perspective que la réduction des jours de travail est de plus en plus envisagée dans les entreprises. L’objectif premier serait d’accroitre le rendement des salariés tout en leur permettant de trouver un juste milieu entre vie personnelle et vie professionnelle.

Financer les retraites grâce à la semaine de 4 jours

Selon certains experts en économie, la semaine de 4 jours permettrait de financer les retraites. En effet, ce serait une excellente manière d’équilibrer le système de retraite. Pas besoin de revoir l’âge de départ pour la retraite ni même d’augmenter la durée légale de travail des salariés. Un bon travail correctement rémunéré permettrait de cotiser pour assurer sereinement les vieux jours.

Outre mesure, la réduction du temps de travail hebdomadaire à 32 heures est une option également envisagée par les économistes.